Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2012

Une plume en apesanteur

Cette chute avait poussé Victoria à retarder son voyage à Paris. Après plusieurs coups de fil elle avait réussi à changer la date. Elle partirait donc le 15 mars. Elle espérait par ailleurs que les conditions climatiques seraient meilleures. La neige était à nouveau tombée en abandonce et le Serpentine était pris par la glace.

C'est à l'angle de Sloane Street et de Knightsbridge que Victoria avait été prise d'un vertige. Pendant quelques secondes son corps avait semblé une plume en apesanteur puis, elle était tombée violemment sur le sol. Peter n'avait pas eu le temps de l'attraper pour lui éviter le choc. Par chance elle était bien couverte ce soir-là et les vêtements avaient amorti la chute. Mais elle avait eu une sacrée peur et s'était mise à sangloter en cherchant désespérément un paquet de mouchoirs au fond de ses poches.

Ils revenaient du Royal Court Theatre où ils avaient vu une représentation du "Chant du cygne" d'Anton Tchekov. Le spectacle avait été à la hauteur de leurs attentes. C'était le jeudi suivant le concert du choeur de Brompton Oratory. Les chants, accompagnés de mélodies "andante", avaient conquis l'assistance. L'architecture de l'église se prêtait parfaitement au chant choral. Il y avait une bonne réverbération des sons.

Victoria était postée derrière la fenêtre. Elle contemplait le manteau blanc qui recouvrait Kensington Gardens. Un corbillard passa à vive allure devant l'immeuble. Un cercueil - "couffin pour les vieux" selon les enfants d'une école de Dewsbury - était placé à l'arrière. Victoria se demanda si quelqu'un reposait à l'intérieur. Quelques instants plus tard elle vit passer un punk à la caroncule rouge promenant un chat en laisse. Incongru dans le contexte. Eberluée, elle s'approcha de la vitre pour mieux voir, si bien qu'elle se cogna le front.

Elle quitta son poste d'observation au bout d'une demi-heure et s'installa sur le canapé pour feuilleter des catalogues de croquis et de barbouillages de pseudo peintres contemporains cherchant la reconnaissance. Ne trouvant aucune esthétique aux oeuvres, elle lacha les catalogues et empoigna un livre de cuisine proposant uniquement des recettes de volailles. La plupart des mets semblaient roboratifs. Chapon de Bresse aux petits oignons, préparations de farces, salade aux allumettes de pintade... Tout paraissait délicieux mais elle avait pris soin de sauter les premières pages du bouquin qui expliquaient comment saigner un poulet avec la lame d'un couteau. Hors de question qu'elle mette fin elle-même à l'existence d'un volatile!

La nuit était tombée. Les haut-parleurs de la chaîne-hifi diffusaient les accords jazzy et cosy du dernier album de Paul McCartney Kisses on the bottom. Victoria se rendit à la cuisine pour préparer quelque chose à grignoter quand tout à coup l'appartement fut plongé dans le noir. Il n'y avait plus de courant. La lumière de la rue avait elle aussi disparue. Il lui fallait trouver des allumettes et des bougies rangées pour les unes dans le confiturier et pour les autres dans le bahut. Rien que l'idée de devoir se déplacer à tâtons dans le noir l'énerva. Elle repensa à une scène de film où Sherlock Holmes demande une allumette à son fidèle complice après avoir échappé à plusieurs attaques des sbires de Moriarty: "Might I have a match, Watson?" Mais là, il n'y avait personne pour lui venir en aide...

Ce texte a été rédigé pour l'édition 56 du jeu Des mots, une histoire initié par Olivia. Il y avait 27 mots mais on pouvait en utiliser que 25. J'ai pour ma part laissé de côté "grillage" et "enfance". Ce texte n'est pas libre de droits, la photo non plus.

textes originaux,écriture,littérature,londres,romans,actu,actualité

Commentaires

Bonsoir,
Une aventure bien mené... espérons que la chute ne la dérangera pas,...car une suite est à l'horizon...
Bonne soirée
@ plus

Écrit par : covix | 17/02/2012

Plus de peur que de mal...

Écrit par : La Plume et la Page | 18/02/2012

Ton texte est bien écrit et j'aime beaucoup. :D J'espère que tu ne t'es pas fait trop mal. ;-)

Écrit par : on texte est bien écrit et j'ai aimé le v | 18/02/2012

C'est Victoria qui est tombée, pas moi! Mais j'aurais peut-être réagi comme elle si ç'avait été le cas...

Écrit par : La Plume et la Page | 18/02/2012

Extra le punk a caroncule ;-) et son chat en laisse :-)

Écrit par : Valentyne | 18/02/2012

Je me suis amusée!!!

Écrit par : La Plume et la Page | 18/02/2012

haha... après une chute, elle se cogne la tête. J'adore ton style ... Cohérence et précision, on dirait que tu nous délivres un extrait d'un livre déjà écrit ! (sauf peut être le punk et son chat ;-))

Coincoins rembourrés !

Écrit par : elcanardo | 19/02/2012

Victoria a bien besoin de coincoins rembourrés!
Pas toujours facile d'enchaîner avec cohérence les différents paragraphes. En relisant mon texte j'ai envie de changer certaines formules pour que ça glisse mieux. Mais il faut savoir s'arrêter. (Sinon je pourrais le modifier 10 fois! Je ne serais pas un peu perfectionniste?)

Écrit par : La Plume et la Page | 19/02/2012

perfectionniste ? non non ou alors je le suis moi même ;-)

Coincoins de relecture

Écrit par : elcanardo | 20/02/2012

J'étais déjà passée et pas de com ? chat alors !
Les mots corsés nous mènent parfois à de drôles de conclusions ! C'est rigolo, malgré la chute...
Bonne semaine

Écrit par : Soène | 19/02/2012

Pas évident d'utiliser tous les mots cette semaine mais il y avait de quoi s'amuser! Cela permet de développer l'imagination...

Écrit par : La Plume et la Page | 19/02/2012

Excellente version British name-dropping et somme toute classique d'une aventure londonienne,en une ville dont tu sembles friande,ce qui n'est pas pour me déplaire.Bravo.

Écrit par : Eeguab | 20/02/2012

Merci pour ce gentil compliment! Le "name-dropping" donne un peu plus de vraisemblance, non?

Écrit par : La Plume et la Page | 22/02/2012

ET ça finit comment? C'est à nous de l'imaginer? Il va y avoir un meurtrier caché dans le noir? j'aime me promener dans Londres avec toi. Bien vu ton punk à caroncule rouge!

Écrit par : claudialucia ma librairie | 20/02/2012

Est-ce qu'elle va réussir à trouver les allumettes et les bougies? Et qui sait si quelqu'un ne va pas entrer en douce dans son appart pendant que la lumière est coupée... (On se croirait presque dans un roman d'Agatha Christie!)

Écrit par : La Plume et la Page | 22/02/2012

Je veux aussi un chat en laisse mais pas une caroncule rouge :-D

Écrit par : Little Cat | 21/02/2012

Je ne te souhaite pas non plus de caroncule... Je trouve ça assez laid!

Écrit par : La Plume et la Page | 22/02/2012

Les commentaires sont fermés.