Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2012

Escapade à Paris

Victoria avait glissé la "Princesse de Clèves" dans son sac pour le voyage. Une feuille  d'érable, ramassée à l'automne dans Kensington Gardens, lui servait de marque-page. Elle y avait également glissé un petit traité de philosophie de Comte-Sponville et quelques crayons à papier pour remplir ses grilles de Sudoku niveau 4, sans oublier le petit harmonica hérité de son oncle et qui ne la quittait jamais. 

Elle avait fait une liste de ce qu'elle devait prendre et barrait au fur et à mesure ce qu'elle mettait dans la valise: un chemisier rose thé, une robe à l'imprimé coquelicots, un t-shirt bleu azur, un col roulé noir et deux pantalons. Puis, la trousse de toilette avec une crème au beurre de karité, un gel douche aux extraits de feuilles de bananier, du maquillage, des analgésiques - ceux-ci aussi puissants que de la morphine - un antiseptique... Victoria ne partait que pour quelques jours mais elle avait préparé un ou deux vêtements de plus pour parer au moindre imprévu et puis aussi pour les différentes sorties programmées. Elle devait aller voir "Le Malade Imaginaire" à la Comédie Française et "Oncle Vania" au Théâtre des Amandiers à Nanterre. Un beau programme en perspective. Victoria était ravie!

Ses amis habitaient rue Jacob, tout près de la rue Bonaparte. Elle aimait beaucoup ce quartier qu'elle avait fréquenté lorsqu'elle était étudiante. Au départ ils lui avaient proposé d'aller quelques jours dans leur maison à Noirmoutier mais elle était en travaux, un horrible chantier dont ils espéraient voir le bout un jour mais qui pourrait bien les ruiner. 

Victoria contrôla sa valise avant de la boucler puis jeta un dernier coup d'oeil à son nid avant de fermer la porte. Il était convenu que Peter passerait arroser les plantes une fois pendant son absence. Elle avait commandé un taxi. Le chauffeur, un homme ventripotent au visage rubicond et au regard magnétique, la salua à peine lorsqu'elle prit place dans le véhicule. Peter lui avait fait l'apologie des Black cabs mais elle n'était pas convaincue de l'amabilité des conducteurs ni du service rendu. Toutefois, il avait réussi à rejoindre Saint-Pancras sans trop de difficultés et assez vite. Elle avait une demi-heure d'avance. Elle déverrouilla le clavier de son téléphone portable et envoya un SMS à Peter pour lui indiquer qu'elle l'appellerait une fois arrivée à la gare du Nord.

Ce texte a été rédigé pour l'édition 57 du jeu Des mots, une histoire initié par Olivia. Il n'est pas libre de droits, la photo non plus.

textes originaux,écriture,littérature,londres,paris,amour,actu,actualité

Commentaires

Ha ha,toujours très Union Jack.Très sympa de Kensington aux quais de Seine.Bravo.

Écrit par : Eeguab | 09/03/2012

Une belle balade...

Écrit par : La Plume et la Page | 13/03/2012

Une bonne idée d'utiliser les mots dans cette liste de choses mises dans la valise... La rue Bonaparte, je n'en étais pas loin non plus du temps de mes études! ;-)

Écrit par : Gwenaëlle | 10/03/2012

Une façon d'utiliser les mots difficiles à caser!

Écrit par : La Plume et la Page | 13/03/2012

Oh oh le prochain épisode sera à Paris :-)

Écrit par : Valentyne | 10/03/2012

Et bien peut-être... mais Victoria ne va pas rester longtemps à Paris.

Écrit par : La Plume et la Page | 13/03/2012

Retour aux sources ? ;-) Ton texte est toujours aussi bien écrit et agréable à lire. :D On voyage avec toi et c'est toujours un plaisir. :D

Écrit par : ceriat | 11/03/2012

Merci. J'espère que tu seras du prochain voyage...

Écrit par : La Plume et la Page | 13/03/2012

:-) Je reviens et je reviendrai patientant l'épisode parisien qui s'annonce. Adroit ton texte.. rien ne semble forcé. Bravo !

Coincoins migratoires

Écrit par : elcanardo | 11/03/2012

Quelles vont être les aventures de Victoria à Paris?...

Écrit par : La Plume et la Page | 13/03/2012

Même pensée que Gwenaëlle ! :-)

Écrit par : Olivia | 12/03/2012

Des produits de beauté un peu farfelus mais fallait bien caser les mots...

Écrit par : La Plume et la Page | 13/03/2012

Les chauffeurs au museau rubicond sont souvent ventripotents ces temps ci! Bon séjour à Victoria. Elle nous racontera la suite ?

Écrit par : Pierrot Bâton | 12/03/2012

On aura peut-être quelques échos de ses aventures parisiennes...

Écrit par : La Plume et la Page | 13/03/2012

Les commentaires sont fermés.