Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2012

Malaise

 - Pardon madame, pourriez-vous m'indiquer la route pour le "Pré aux Pivoines"?

Victoria releva son parapluie pour mieux voir l'homme qui venait de l'arrêter pour demander son chemin. Il était complètement trempé et semblait perdu. Visiblement cela faisait un certain temps qu'il marchait sous la pluie sans parvenir à dénicher le petit restaurant à l'enseigne française. Victoria lui proposa de l'y conduire et lui offrit un coin de parapluie. Ils traversèrent Hyde Park pour rejoindre Kensington Road. Les pédalos du Serpentine étaient rangés. Le mauvais temps allait durer. L'air, chargé de pollen, se rafraîchissait de plus en plus. Des nuages sombres s'accumulaient dans le ciel, au loin le tonnerre grondait. Victoria et son inconnu eurent juste le temps d'atteindre le restaurant avant que l'orage n'éclate.

L'endroit était charmant: sièges en cuir marron fauve, tables en teck, vaisselle design. Un lieu accueillant auquel Victoria avait envie de mettre un 10/10 pour la déco jusqu'à ce qu'elle aperçoive une étagère poussiéreuse juste derrière le bar. Elle se dit que finalement ça ne valait pas un 10. Pour la remercier l'inconnu, prénommé François, commanda une bouteille de vin pétillant. Il était "testeur" pour le Petit Malin et était chargé de répertorier quelques bonnes tables dans la capitale londonienne pour le futur guide sur l'Angleterre. Victoria lui parla de quelques restaurants qu'elle avait elle-même testé depuis son installation. Mais ce jour-là elle n'avait pas très faim. Elle ne fit que picorer dans son assiette bien que le plat fut succulent. Elle avait un noeud dans l'estomac. Le spécialiste lui avait dit que les résultats de ses examens seraient disponibles rapidement mais il ne lui avait pas dit quand exactement. Elle se faisait du mauvais sang. Elle n'avait pas beaucoup d'appétit et la moindre odeur lui portait au coeur. 

La veille elle avait failli vomir dans le quartier de Chiswick où les éboueurs étaient en grève. Les poubelles s'entassaient dans les rues depuis plusieurs semaines. Il y régnait une odeur de putréfaction insoutenable et la persévérance du mouvement ne débouchait sur rien. Les éboueurs voulaient un partage équitable des bénéfices. A leurs yeux les patrons se goinfraient. Ils distribuaient - pour se donner bonne conscience - des primes avec parcimonie. Le conflit perdurait et la situation sanitaire du quartier se dégradait à grande vitesse. Régulièrement des habitants mettaient le feu aux amas de détritus pour éloigner la vermine et les rats.

Plus le temps passait et plus le coeur de Victoria se soulevait. Elle s'éclipsa aux toilettes, blême, des gouttes de sueur sur le front. De peur de tomber elle s'assit parterre, se cala contre un mur. Sa tête était lourde, sa vue se brouillait. Elle tenta en vain de mettre la main sur la petite fiole d'alcool de menthe qu'elle traînait toujours dans son sac. Ses doigts ne rencontrèrent que son poudrier et une page arrachée dans un magazine. Elle n'avait plus la force de chercher, pas plus que de se poudrer. Sa dernière vision avant de perdre connaissance fut la photo des chats persans accrochée au mur.  

Ce texte a été rédigé pour l'édition 16 du jeu Les Plumes de l'année initié par Asphodèle. Il n'est pas libre de droits, la photo non plus.

textes originaux,écriture,littérature,londres,actu,actualité

Commentaires

Aventures londoniennes toujours très avenantes bien qu'inquiétantes cette fois.

Écrit par : Eeguab | 13/04/2012

Oui, comment va évoluer la santé de Victoria? La suite peut-être la semaine prochaine.

Écrit par : La Plume et la Page | 14/04/2012

j'aime cette écriture qui me fait rentrer dans la peau du personnage

Écrit par : 32 Octobre | 14/04/2012

J'espère que les lecteurs peuvent s'identifier un peu aux personnages... Ce n'était pas un exercice facile cette semaine. Moins inspirée qu'avec la liste des "O".

Écrit par : La Plume et la Page | 14/04/2012

Serait-elle enceinte ta Victoria ? je l'espère, c'est la seule bonne maladie.
Au fait, existe-t-il vraiment ce petit resto français à Londres ? :)
Bon we et bises de Lyon

Écrit par : Soène | 14/04/2012

Si toutes les maladies étaient comme celle-ci ce serait le bonheur assuré!
Le petit resto français est sorti de mon imagination. En revanche le "Princess Victoria" existe bel et bien au 25 Earl's Court Road.

Écrit par : La Plume et la Page | 14/04/2012

Pauvre Victoria, on compatit: se trouver dans les rues de Londres, enceinte, durant une grève des éboueurs, il y a de quoi être au bord de l'apoplexie!

Écrit par : celestine | 14/04/2012

Je n'ai jamais dit que Victoria était enceinte... Elle fait un malaise, après le lecteur imagine ce qu'il veut!

Écrit par : La Plume et la Page | 16/04/2012

Allons allons, Victoria a des nausées, de là à être enceinte, moi aussi ça m'est arrivé la semaine dernière...j'ai séjourné à Earls Court tantôt, si j'y retourne je chercherai le princess victoria, j'aime les princesses, surtout si elles sont tristes...

Écrit par : MTG | 14/04/2012

Effectivement, avoir des nausées, ne signifie pas forcément attendre un enfant... Victoria n'est ni triste, ni joyeuse, elle prend la vie comme elle vient.

Écrit par : La Plume et la Page | 16/04/2012

Pour quelqu'un qui n'était pas inspirée, tu as écrit un texte superbe ! J'aimerais bien savoir ce qu'elle a, Victoria... La suite, c'est pour quand ? :)

Écrit par : Amélie | 14/04/2012

Je vais voir si la liste de mots m'inspire cette semaine pour rédiger la suite...

Écrit par : La Plume et la Page | 16/04/2012

Tu nous embarques une fois de plus, on s'y croirait !!! La suite s'impose, tu ne peux pas la laisser évanouie comme ça, toute seule... :)

Écrit par : Asphodèle | 15/04/2012

Oui, complètement évanouie! Malaise peut-être dû à l'angoisse et la chaleur du restaurant...

Écrit par : La Plume et la Page | 16/04/2012

Tu n'as pas de newsletter ? Je n'arrive pas à m'abonner à ton blog, ni au fil des commentaires, rooh ! :(

Écrit par : Asphodèle | 15/04/2012

Il faudrait que je fasse une petite newsletter mais je ne sais pas trop comment m'y prendre... Vais y réfléchir!

Écrit par : La Plume et la Page | 16/04/2012

J'espère que la santé de Victoria va s'améliorer. :D J'aime ce petit détour par Londres, qui est agréable. :D Enfin, entre les gouttes de pluie. ;-) Donnes-nous aussi les adresses de ces restaurants. :D

Écrit par : ceriat | 16/04/2012

Peut-être un peu plus d'infos sur la santé de Victoria dans le prochain texte si la liste de mots le permet...
Pour ce qui est des restaurants, le premier n'existe pas ou seulement dans ma tête. En revanche le "Princess Victoria" de la photo existe bel et bien au 25 Earl's Court Road.

Écrit par : La Plume et la Page | 16/04/2012

Victoria à terre et en bien mauvaise posture. Tu nous avais à plus de "robustesse" de sa part. J'espère la retrouver bientôt en meilleure forme toujours dirigée par ta talentueuse plume

Coincoins malades

Écrit par : elcanardo | 17/04/2012

Elle est d'aspect robuste mais elle a plein de petites failles à l'intérieur... Des nouvelles sur sa santé demain matin!

Écrit par : La Plume et la Page | 20/04/2012

Les commentaires sont fermés.