Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2012

Cachette pour document confidentiel

Ne voyant pas Victoria revenir des toilettes, François décida d'aller voir comment elle allait. Il avait remarqué la pâleur de son visage avant qu'elle ne quitte la table. Peut-être s'était-elle sentie mal et s'était-elle assise dans l'un des fauteuils de l'entrée. Mais Victoria n'était pas dans l'entrée. Il se dirigea alors vers les toilettes et resta interdit lorsqu'il la vit couchée sur le carrelage. Elle s'était évanouie. Complètement désorienté, il la prit par les épaules pour tenter de la relever mais son corps était comme désarticulé. Il tâta son pouls. Les battements étaient faibles mais Victoria était en vie. Sans réfléchir il se rua dans la salle de restaurant pour demander aux serveurs d'appeler les urgences.

Les secouristes furent sur place très rapidement. L'état de Victoria, qui avait repris ses esprits dans l'entrefaite, ne nécessitait pas de soins particuliers mais ils l'emmenèrent au South Brompton Hospital pour lui faire passer quelques examens. François devait repartir le soir même en France cependant l'incident l'incita à prolonger son voyage. Sa rencontre avec Victoria ne lui semblait pas anodine. Il ne prendrait pas son train pour Paris. Tout en cherchant dans sa poche la boîte de bonbons spinaliens au miel de sapin il appela son responsable pour lui indiquer qu'il resterait deux jours de plus à Londres.

Pendant ce temps-là Peter, qui ne savait rien du malaise de Victoria, cherchait une cachette pour un papier confidentiel que lui avait remis Jamie, le vagabond de Kensington Gardens. Il était indécis. Parcourant des yeux les étagères de la bibliothèque il ne parvenait pas à trouver l'endroit adéquat. Ce document ne devait pas tomber entre les mains de n'importe qui. Il finit par le glisser dans un livre à la couverture bleue dont le titre était rédigé en gros caractères gothiques. Personne ne s'intéresserait à cet ouvrage sur les détails de la tapisserie de Bayeux. Pas même Victoria, il en était certain.

Ce papier, vestige d'un passé lointain, répertoriait tous les grands violonistes gauchers du 19ème siècle. Comment Jamie se l'était-il procuré? Peter ne savait pas par où commencer à enquêter. Quelques virées nocturnes et des questions pertinentes aux employés du Musée de la musique pourraient peut-être l'orienter sur une piste. Un savant dosage qu'il se devait de mettre au point pour ne pas mettre en péril ses chances de réussite. 

Il était en train d'échaffauder un plan d'action quand son portable se mit à vibrer. C'était Victoria qui l'appelait de l'hôpital. Le coeur béant il partit en courant, dévala les escaliers quatre à quatre pour rejoindre au plus vite la rue. Pas question de traîner, plus question d'hiberner. Il traversa Kensington au pas de course. Lorsqu'il arriva au South Brompton Hospital l'émanation de formol qui envahissait le hall lui coupa le souffle. Le manque d'aération était flagrant pourtant une dizaine de patients s'entassait dans l'entrée attendant patiemment le passage d'une caricature de médecin au discours banalisé par des années de pratique. Un discours passe-partout sans tendresse ni sentiments. Il n'était pas là pour s'apitoyer.  

Ce texte a été rédigé pour l'édition 61 du jeu Des mots, une histoire initié par Olivia. Il n'est pas libre de droits, la photo non plus.

textes originaux,écriture,littérature,londres,actu,actualité

Commentaires

Elles sont super chouettes ces chaises longues en tapisserie de Bayeux. Je les préfère aux célèbres chaises bleues de la Croisette !
Je m'y vois bien, avec un livre dans les mains !
Mais, ça se complique... plusieurs pistes nous déroutent... François, Peter, la liste des violonistes gauchers du 19e siècle à dérober aux yeux de Victoria, une enquête... Ta fin n'est pas pour les semaines à venir ! J'aime bien
Bon we et bises de Lyon

Écrit par : Soène | 20/04/2012

François va peut-être ébranler le petit équilibre qui s'était installé depuis quelques temps... Quant à la liste des violonistes gauchers elle débouchera à mon avis sur une révélation inattendue!
Bon WE Soène. Bises

Écrit par : La Plume et la Page | 20/04/2012

C'est vrai que la liste des violonistes gauchers titille notre curiosité.

Écrit par : Eeguab | 20/04/2012

J'espère bien. C'est fait pour! Peut-être plus d'éléments ces prochaines semaines sur ces fameux violonistes...

Écrit par : La Plume et la Page | 20/04/2012

Bravo, bravo, j'adore ! C'est haletant, c'est prenant, il y aura une suite j'espère ?

Écrit par : Solange | 21/04/2012

Une suite peut-être... Tout dépendra de la liste de mots et de l'inspiration.

Écrit par : La Plume et la Page | 23/04/2012

C'est vrai que cela s'étoffe ! Et des violonistes entrent en piste ? Quoiqu'il en soit, on accroche bien ! À suivre :-)

Coincoins de gauche ;-)

Écrit par : elcanardo | 21/04/2012

Une histoire de violonistes qui tourne autour d'un vagabond... Qui peut-t-il être? Des révélations ces prochaines semaines... A suivre!

Écrit par : La Plume et la Page | 23/04/2012

Très intense le suspens. Et l'histoire en parallèle commence à nous intriguer. :D Avec toujours ce fond londonien, ton histoire prend de l’ampleur, pour notre plus grand plaisir. :D

Écrit par : ceriat | 22/04/2012

Oui, il y a une intrigue en parallèle... Sur quoi cela va-t-il déboucher? La suite bientôt!

Écrit par : La Plume et la Page | 23/04/2012

Les commentaires sont fermés.