Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2012

Provoc et duel avec toi...

"Quand j'entends ce prélude de Bach, par Glen Gould ma raison s'envole, vers le port du Havre et les baraques..." Victoria n'avait pas eu beaucoup le temps d'écouter ses vieux CD depuis qu'elle était à Londres. Cette coupure forcée était donc l'occasion pour elle de ressortir ses disques. Deux piles s'entassaient négligemment à côté de la chaîne Hi-Fi. Elle devait à chaque fois tout compulser pour retrouver le CD qu'elle voulait écouter, se trouvant le plus souvent sur le dessous de la pile.

Elle était toujours en train de fredonner une mélodie, moins joliment que les oiseaux qui se posaient dans les arbres plantés devant l'immeuble certes, mais elle avait toujours un refrain en tête. Quelques merveilleuses paroles qu'elle répétait inlassablement avant que d'autres ne viennent occuper son esprit.

Avec le printemps Kensington Gardens retrouvait un peu de gaieté. Victoria avait remarqué qu'il y poussait des pieds de muguet sauvage. Du muguet trop vite piétinné par un chien au pelage noir de la taille d'un dogue. Il vagabondait depuis quelques temps dans le quartier et n'appartenait visiblement à personne. L'abominable bête faisait par ailleurs un véritable carnage parmi les écureuils. Plusieurs avaient été retrouvés éventrés par les services de la ville. Cependant, les agents chargés de l'entretien du parc n'avaient pas réussi à capturer l'animal pour l'empêcher de nuire. Impossible de mettre la main sur ce maudit clébard qui se fichait pas mal des interdits régissant le lieu.

Les belles journées du mois de mars avaient laissé la place à des jours gris. Le temps était à la pluie et des tornades étaient annoncées dans l'ouest du pays. Le smog recouvrait Londres. L'air, chargé de particules toxiques, était devenu irrespirable. Du coup Victoria sortait peu. Il lui semblait qu'elle était arrêtée depuis une éternité. Elle pensait déjà à retourner au bureau mais ç'aurait été déraisonnable. Il lui fallait faire un vrai break. D'ailleurs, Peter avait prévu de l'emmener en Hollande le week-end suivant. Elle avait très envie de découvrir Amsterdam. Cette petite escapade lui fairait à coup sûr grand bien.

Elle profita de sa convalescence pour rédiger quelques lettres en essayant de ne pas trop bégayer dans les formules de politesse. Elle ne savait jamais vraiment comment terminer ses missives afin qu'elles ne paraissent ni trop pompeuses ni trop légères. Elle écrivait toujours sur son secrétaire, les stylos et le carnet d'adresses à portée de main. Ce meuble de facture peu commune la rassurait, comme si l'âme de l'ébéniste s'était faufilée dans les tiroirs. Victoria aimait faire glisser ses doigts sur le plateau finement travaillé tout en détaillant du regard les nervures du bois. 

Tard le soir elle regardait de vieux films. Elle avait ainsi revu "Le fugitif" avec Harrisson Ford. L'acteur américain y incarnait le chirurgien David Kimble accusé du meurtre de sa femme retrouvée le crâne fracassé. Sauf que Kimble n'avait pas commis le crime et devait s'évader pour essayer de rétablir la vérité. Victoria appréciait  beaucoup le jeu d'Harrisson Ford mais également celui de Tommy Lee Jones dans le rôle du Marshal Samuel Gerard.

Ses soirées se terminaient à une heure avancée, toujours en musique. Il lui arrivait parfois de s'endormir sur le canapé et de se réveiller au beau milieu de la nuit avec les CD qui passaient en boucle: "J'fais un voeu, le feu d'un duel au soleil, je rêve d'un duel avec toi, prise au piège tu te rendras, provoc et duel avec toi..." 

Ce texte a été rédigé pour l'édition 63 du jeu Des mots, une histoire initié par Olivia. Il n'est pas libre de droits, la photo non plus.

écriture,textes originaux,littérature,musique,londres,actu,actualité

Commentaires

Un écureuil qui se sauve de Kensington Gardens ?

Écrit par : marlaguette | 04/05/2012

Bien vu!

Écrit par : La Plume et la Page | 07/05/2012

J' aime pas les dogues, maintenant je sais pourquoi!

Écrit par : Pierrot Bâton | 04/05/2012

Saleté de chien! Ils n'ont franchement rien de sympathique!

Écrit par : La Plume et la Page | 07/05/2012

Voilà une journée qui me plairait : musique et écriture...

Écrit par : lucie | 04/05/2012

Une journée sans musique est une mauvaise journée... Quant à l'écriture, pas facile d'avoir du temps pour ça, hélas!

Écrit par : La Plume et la Page | 07/05/2012

C'est drôle comme le prélude appelle Bach et le duel appelle le soleil,la chanson ou le film.J'aime bien suivre Victoria.Et tu parles bien de la ville,ça me rappelle un peu les chansons des Kinks et aussi un peu l'univers de Divine Comedy.Je suis assez "londonophile" bien que je n'y sois allé que trois fois.

Écrit par : Eeguab | 05/05/2012

J'espère donner l'envie aux lecteurs d'aller à Londres... Une ville magnifique et aérée!

Écrit par : La Plume et la Page | 07/05/2012

Je pensais que les chiens anglais étaient mieux éduqués que les chiens français, passe encore de bouffer des écureuils mais piétiner le muguet : c'est dépasser les bornes des limites.

Écrit par : wens | 05/05/2012

Piétinner le muguet... Qui aurait pu imaginer ça?

Écrit par : La Plume et la Page | 07/05/2012

Pause "convalescence" pour ton héroïne qui semble en avoir bien besoin ! Beaucoup d'idées avec les mots imposés pour un ensemble encore une fois bien réussi ! À bientôt donc !

Coincoins rétablis

Écrit par : elcanardo | 05/05/2012

Victoria avait vraiment besoin de souffler... Peut-être que la fois prochaine on la retrouvera dans le feu de l'action. A moins qu'on fasse un saut chez Peter?

Écrit par : La Plume et la Page | 07/05/2012

Bon, les choses reprennent le fil de l'histoire, elle va mieux et se repose. ;-) Lol. :D Va-t-elle éduquer ce chien ? ;-) J'aime beaucoup la description du secrétaire. :D La ville paraît plus vraie que nature, tant tu la décris bien, on en sent les effluves d'ici. :D

Écrit par : ceriat | 05/05/2012

Oh non, elle ne va pas chercher à retrouver le chien. Et encore moins un dogue! Victoria n'est pas très copine avec les chiens...

Écrit par : La Plume et la Page | 07/05/2012

Les commentaires sont fermés.