Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2012

Un léger parfum d'agrumes

Victoria avait ressorti la liste de ses envies. Installée à son secrétaire elle lisait ce qu'elle avait écrit quelques semaines plus tôt: un tapis turc, un livre sur les Apaches, une randonnée dans les Rocheuses, un week-end à Prague... Elle n'avait pas de rêves ni de désirs farfelus. Aller un jour sur la lune n'était pas du tout de son goût même si elle s'intéressait beaucoup aux progrès de l'aérospatiale. Elle avait conscience qu'elle n'était pas du tout attirée par les limites extrêmes de l'univers. D'ailleurs les extrêmes lui faisaient horreur. Que ce soit dans la pratique d'un sport ou en politique, elle ne supportait pas les fanatiques. Elle avait suivi de près les élections en France. L'avance de certains candidats d'extrême droite sur ceux des partis républicains aux législatives françaises avaient été un réel choc pour elle.

Victoria, elle, se félicitait d'avoir pris son envol, de s'être établie dans un pays qui n'avait pas peur du mélange des cultures, où la couleur de peau ne prévalait pas sur les qualités de l'être humain. Elle n'était pourtant pas favorable au libéralisme à tout crin et était, sur certains sujets, un peu conservatrice.

C'est tout essouflé que Peter franchit la porte. Il était allé courir 30 minutes dans Kensington. La sueur ruisselait sur son front. Il alla sous la douche sans même saluer Victoria. Une noisette de gel douche et il se frictionna de la tête aux pieds: torse, sexe, cheveux... Un léger parfum d'agrumes s'échappait de la salle de bain. Victoria avait hâte de le serrer dans ses bras. En l'attendant elle dressa la liste des courses urgentes: une ampoule à baïonnette, un livre de cuisine pour les cancres, un pot de moutarde mi-forte, du chocolat à pâtisser, de la salade, des crevettes et de la menthe poivrée.  

Victoria trouva un charme suranné à Peter lorsqu'il sortit de la salle de bain. Il avait enroulé une serviette autour de son bassin et ses cheveux étaient peignés en arrière. Cette apparition était une réelle invitation au plaisir. Victoria, qui avait passé les bras autour de son cou pour l'embrasser, huma sa peau. Elle sentait le citron...

Ce texte a été rédigé pour l'édition 69 du jeu Des mots, une histoire initié par Olivia. Il n'est pas libre de droits, la photo non plus.

textes originaux,écriture,littérature,londres,actu,actualité

Commentaires

Suranné, suranné ...n' empêche qu' il va bien falloir qu' il s' exécute, le Peter! Enfn, le citron, c' est plein de vitamine C : ça aide ....

Écrit par : Pierrot Bâton | 16/06/2012

A mon avis il ne va pas se faire prier! Se pointer dans le salon avec juste une serviette autour du bassin me fait penser qu'il avait une idée derrière la tête...

Écrit par : La Plume et la Page | 18/06/2012

Une bonne idée, je crois, d'ailleurs...

Écrit par : Olivia | 18/06/2012

N'est-ce pas?

Écrit par : La Plume et la Page | 24/06/2012

Moi aussi je sens la peau des gens lorsque je les embrasse, depuis toute petite, j'aime ce partage, ... volé !

Écrit par : la fllibust | 18/06/2012

Moi aussi j'aime bien humer les gens quand je les embrasse. Hmmm!

Écrit par : La Plume et la Page | 24/06/2012

Hum, il est ...appétissant Peter et si en plus il sent bon que demander ? Ton texte a la douceur du bonheur qui s'écoule lentement, j'aime beaucoup...

Écrit par : Asphodèle | 19/06/2012

Très appétissant, je dirais même! Que demander de plus?

Écrit par : La Plume et la Page | 24/06/2012

Je viens de me rendre compte que j'étais passée à côté de ton texte le week end dernier ;-(
Miam, j'aime la fin gourmande et le côté suranné de Peter ;-)
Oh et tu as utilisé moutarde, mot que j'ai proposé tout à fait par hasard cette semaine ;-) Il va falloir le remettre alors ???
Bonne journée

Écrit par : Valentyne | 21/06/2012

Victoria n'a pas l'air comme ça mais c'est une vraie gourmande! Quant à moutarde, j'ai ma foi réussi à le caser également dans le texte de cette semaine... Je vais aller lire le tien!

Écrit par : La Plume et la Page | 24/06/2012

Les commentaires sont fermés.