Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2012

L'habitude naît de la première fois...

Enfin l'occasion s'était présentée. Peterson avait avoué ses sentiments à Victoria. Il était retourné la voir à l'hôpital deux jours plus tard. L'infirmière de service venait de sortir de la chambre. Victoria était éveillée. Il lui avait parlé sans aucune prétention et n'espérait rien en retour sinon qu'elle ne se moque pas de lui. Elle n'avait pas semblé surprise par cet aveu plein de candeur et de vitalité. Peterson n'avait rien d'un thuriféraire. Il n'était pas du genre à flatter les gens ce qui rendait ses paroles plus touchantes.

Elle n'allait pas jouer les fourbes, le tromper sournoisement. Victoria avait de l'affection pour lui mais elle aimait aussi un autre homme. Malgré ses arguments, l'inspecteur s'assit sur le bord de son lit et la prit le plus délicatement possible dans ses bras. Lorsqu'il l'embrassa sur les lèvres elle se laissa faire. Venait-elle de commettre l'irréparable? On dit que l'habitude naît de la première fois. Ce baiser, qu'elle avait aimé, était-il le premier d'une longue série?

Victoria n'avait pas envie de résister. Au diable Peter! Tant pis pour le marasme que cela allait provoquer dans sa vie. Elle se sentait bien dans les bras de Philip Peterson. Elle connaissait par ailleurs la pauvreté de sa vie sentimentale et elle était heureuse de lui apporter un peu de douceur. Mais le bonheur allait devoir attendre. Il fallait qu'ils mettent la main sur Jeremy Swanton. Victoria craignait qu'il ne s'enfuie dans la cambrousse écossaise ou qu'il n'aille pigouiller sur les bords de l'Atlantique, dans quelque marécage glauque. Il était bien capable aussi de partir en Inde et d'y exercer n'importe quel job pour subvenir à ses besoins: conducteur de rickshaw, charmeur de serpents ou encore porteur de palanquins.

Alors qu'elle passait la main dans les cheveux de Philip, raccourcis quelques heures plus tôt par un coiffeur de Marylebone Highstreet, Victoria se souvint tout à coup qu'elle avait laissé sur son bureau une pochette contenant des documents ministériels importants. Des documents concernant justement Jeremy Swanton, activement recherché non seulement par Scotland Yard mais également par le ministère des Affaires étrangères.

Ce texte a été rédigé pour l'édition 78 du jeu Des mots, une histoire initié par Olivia. Il n'est pas libre de droits, la photo non plus.

Précisions: ce texte est le dernier que je publie ici des aventures de Victoria, Peter et Philip Peterson. Cette première partie sera vraisemblablement la base de mon prochain roman. Le premier est en cours d'achèvement. Peut-être pourrez-vous le lire l'année prochaine si une maison d'édition accepte de le publier. Merci à tous pour votre fidélité!

textes originaux,écriture,littérature,actu,actualité

Commentaires

j'ai donc lu le texte précédent également :) mais dans quoi s'engage t'elle cette Victoria ? elle ne prend pas le chemin le plus simple ... :) on a forcément envie de savoir la suite alors je croise les doigts pour qu'un éditeur fasse le bon choix ;) bonne soirée !

Écrit par : laure | 19/10/2012

Merci pour tes encouragements. Ca fait tellement plaisir d'en avoir! Les compliments sont rares et parfois on a l'impression qu'on ne vaut rien...

Écrit par : La Plume et la Page | 26/10/2012

Pauvre Philip, il risque de déchanter dans quelques temps... Enfin bon, cela ne me regarde pas. Nous verrons ce que la suite nous réserve.

Écrit par : mon café lecture | 19/10/2012

Je crois au contraire que Philip a toutes ses chances... C'est un brave type et je pense que Victoria est sous le charme.

Écrit par : La Plume et la Page | 26/10/2012

est-ce que ça va durer longtemps entre eux? c'est en tout cas un beau début d'histoire, bonne chance à toi et à nos 2 héros

Écrit par : patchcath | 19/10/2012

Malgré ses allures de femme libre et indépendante Victoria a besoin qu'on prenne soin d'elle. Elle est fragile à l'intérieur...

Écrit par : La Plume et la Page | 26/10/2012

et bien je te souhaite que cette histoire sortie d'ateliers en ligne soit éditée !!

Écrit par : lucie | 20/10/2012

Croisons les doigts!

Écrit par : La Plume et la Page | 26/10/2012

Quel dommage de ne pas pouvoir suivre les aventures de Victoria. :-(
J'espère que ton livre sera publié et que tu nous tiendras informé. :D
En tous cas, bonne chance ! :D

Écrit par : ceriat | 21/10/2012

Je vous tiendrai informés de la suite donnée à cette histoire. Pas de problème!

Écrit par : La Plume et la Page | 26/10/2012

Une belle histoire qui commence. Espérons qu'un éditeur te publie... c'est mérité.
Bonne soirée
@mitié

Écrit par : covix | 21/10/2012

Tes compliments me vont droit au coeur! Thanks a lot!

Écrit par : La Plume et la Page | 26/10/2012

Dame! Si c' est fait par un coiffeur de Marylebone Highstreet, pas possible de résister .........

Écrit par : Pierrot Bâton | 22/10/2012

Ah! les coiffeurs de Marylobone Highstreet savent couper les cheveux...

Écrit par : La Plume et la Page | 26/10/2012

Bon, et bien j'arrive pour apprendre que je dois attendre l'édition ( qui serait méritée), pour connaître la suite...Préviens moi !

Écrit par : Nicole R | 27/10/2012

Je te préviendrai mais il y a encore pas mal de travail autour!

Écrit par : La Plume et la Page | 29/10/2012

Les commentaires sont fermés.