Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2017

Souvenirs de vacances

C'est en rangeant ses livres dans la bibliothèque qu'elle avait fait faire sur mesure que Sarah tomba sur de vieux albums photos. Elle se rappelait maintenant les avoir glissés dans les cartons de bouquins pour éviter qu'ils ne se perdent lors du déménagement. Il y avait là des souvenirs d'Italie sur les bords du lac de Côme, un Noël à Kitzbühel, des vacances dans la maison familiale de l'île aux mimosas, et puis ce voyage en Inde où elle avait accroché un vœu dans un arbre à souhaits. Des souhaits écrits dans toutes les langues. En découvrant le Kalpavriksha elle avait trouvé ça étrange d'accrocher des petits mots dans les branches d'un arbre mais comme tout le monde elle avait cédé à la coutume en se disant que ça pouvait peut-être fonctionner.

Avec le recul, force était de constater que son vœu s'était réalisé. "Être libre", voilà ce qu'elle avait inscrit. Et aujourd'hui elle l'était. Elle faisait ce qu'elle avait toujours rêvé de faire et habitait dans les montagnes comme elle se l'était imaginé. Elle n'avait bien sûr pas ménagé ses efforts pour en arriver là mais elle avait le sentiment que  désormais rien ni personne ne pourrait être un obstacle, que tous les possibles s'offraient à elle. Elle rangea les albums dans le bas de la bibliothèque et continua à disposer les livres sur les étagères. Elle avait pensé un moment les classer par maisons d'édition puis s'était finalement décidée à les regrouper par auteurs. D'un côté les auteurs français et suisses, sur une autre étagère les auteurs anglo-saxons, et les essais classés par sujets et côtoyant les guides de voyages et l'atlas géographique.

Perchée sur l'escabeau elle jeta un regard circulaire à la pièce après avoir entreposé les derniers ouvrages. Ses yeux furent attirés par quelque chose posé tout en haut de la table de berger. Le meuble mesurant pas moins de deux mètres, elle n'avait rien remarqué jusqu'à présent. De là où elle était elle avait du mal à voir s'il s'agissait d'un livre ou d'une pochette. La couleur de l'objet se fondait avec celui du meuble. Baptiste Vittoz lui avait dit que la table de berger avait été conçue par son grand-père et qu'elle faisait partie de la maison. Sarah avait donc décidé de la garder. C'était un beau meuble en pin massif sculpté de fleurs et de rosaces. Mais pour l'instant elle n'arrivait pas à détacher ses yeux de ce qu'elle venait d'apercevoir.

Ce texte a été rédigé dans le cadre de l'atelier d'écriture n°251 Une photo, quelques mots initié par Leiloona. Il n'est pas libre de droits. La photo est d'Anselme et n'est pas libre de droits non plus.

textes originaux,écriture,arbre à souhaits,inde,vacances,actu,actualité

Commentaires

Ah la coquine ! En avance pour le texte du lundi ! :)
Ton texte fait voyager et rêver.
J'ai un peu douté du degré de liberté de ton héroine, en la voyant ranger avec zèle sa bibliothèque
J'attends la suite, bien sur.
NB ; Je n'ai pas bien compris ce qu'était une table de berger, haute de 2 mètres.

Écrit par : adèle | 27/01/2017

Répondre à ce commentaire

Texte publié en avance car pas toujours le temps de le faire le dimanche soir ou le lundi matin.
Sinon pour la table eh bien les bergers vivant dans des cabanes ils n'avaient pas beaucoup de place. Ce type de table peut donc se rabattre soit contre le mur, soit sur un vaisselier. Très astucieux et il y en a vraiment de très belles.

Écrit par : La plume et la page | 29/01/2017

J'aime cette idée du souhait libérateur, mais je me demande quelle trouvaille pourrait potentiellement la remettre en question ... c'est ainsi que j'envisage cette fin ouverte !

Écrit par : Sabine | 30/01/2017

Répondre à ce commentaire

Ce sera quelque chose d'inattendu et un dilemme se posera alors à elle...

Écrit par : La plume et la page | 03/02/2017

J'aime bien cette idée de liberté et de voyage. J'ai un petit regret, mais ce n'est que mon goût personnel, j'aurai aimé en apprendre davantage sur cet arbre à souhaits.

Écrit par : L'ivresse littéraire | 31/01/2017

Répondre à ce commentaire

J'aurais pu en effet développer davantage sur l'arbre à souhaits mais mon texte aurait été trop long pour l'atelier d'écriture et je ne veux en aucun cas lasser le lecteur!

Écrit par : La plume et la page | 03/02/2017

Terrible pour le lecteur, ce cliffhanger ;-) ! Je reviendrai par ici lundi prochain.

Écrit par : Albertine | 31/01/2017

Répondre à ce commentaire

Je pense que tu auras la réponse à cet horrible "cliffhanger"!

Écrit par : La plume et la page | 03/02/2017

Ah! L'intrigue est à son comble et le suspens est cruel ! Rendez-vous donc lundi prochain pour savoir quel est l'objet dont elle ne peut détacher ses yeux...(et si tu ne le sais pas encore il va falloir sérieusement travailler pour que la révélation soit à la hauteur de l'intrigue !) En attendant, merci pour ce texte alléchant. :)

Écrit par : Jos | 31/01/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai réfléchi à ce qu'elle allait bien pouvoir trouver... Le suspense est à son comble!

Écrit par : La plume et la page | 03/02/2017

Ah ben, tu nous laisses sur notre faim ! :)

Écrit par : Leiloona | 31/01/2017

Répondre à ce commentaire

Réponse au prochain texte!

Écrit par : La plume et la page | 03/02/2017

Écrire un commentaire