Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2017

Une seule et même personne

chère Sarah,

J'aurais dû vous appeler mais je ne voulais pas vous déranger. Vous avez assez à faire avec la rédaction de votre roman en ce moment. J'espère que Toby va bien. Vous lui donnerez une caresse supplémentaire de ma part.

J'ai fait un détour par Gênes. La carte postale donne un bel aperçu du port. Je dois reprendre le travail lundi mais je ne suis plus si sûr de vouloir rentrer. Il y a un cargo qui part après-demain pour Osaka. Je pourrai peut-être me perfectionner dans l'art du Iaido...

Affectueusement

Alexandre

 

Sarah lu et relu la carte postale. Cette écriture ne lui était pas inconnue. Sans chercher à comprendre ce qu'elle faisait, guidée par une sorte d'intuition, elle alla chercher le paquet de lettres laissées par Baptiste Vittoz au-dessus de la table de berger. Elle les étala sur la table et compara l'écriture. Son cerveau assembla en une fraction de secondes les pièces du puzzle. Elle comprenait mieux les réactions d'Alexandre lorsqu'ils s'étaient rencontrés la première fois. Il connaissait bien mieux les Edelweiss que ce qu'il lui avait laissé croire. Et pour cause, il y avait habité. Elle en était maintenant persuadée. Il avait le même regard que le fils Vittoz et, même si elle ne pouvait l'expliquer, elle était certaine qu'ils avaient un lien de parenté. Certes les lettres retrouvées étaient signées Simon, mais la similitude entre les deux écritures ne laissait aucun doute. Simon Vittoz et Alexandre Perrazzi n'étaient qu'une seule et même personne.

Ce texte a été rédigé dans le cadre de l'atelier d'écriture Une photo, quelques mots n°285 initié par Leiloona. Il n'est pas libre de droits. La photo, prise par Leiloona, n'est pas libre de droits non plus.

textes originaux,écriture,littérature,atelier d'écriture,actu,actualité

Commentaires

Une vraie révélation (mais J'ai un peu oublié le début de l'histoire) . Ton style est élégant et limpide. À quand le roman terminé?

Écrit par : Adele | 28/11/2017

Répondre à ce commentaire

Le roman terminé?... C'est Noël, il y aura peut-être un miracle?!

Écrit par : La plume et la page | 03/12/2017

Ah ! il brouille les pistes, mais que craint-il, alors ?

Écrit par : la fllibust | 29/11/2017

Répondre à ce commentaire

Oui il brouille les pistes mais cela fait longtemps qu'il a changé de nom et il s'était promis de ne jamais essayé de revoir les siens... Sauf qu'un jour ça l'a démangé...

Écrit par : La plume et la page | 03/12/2017

on sent qu'il y a un début et une fin dans une autre histoire mais ce tronçon là est déjà très sympa.

Écrit par : Blandine | 29/11/2017

Répondre à ce commentaire

Oui Blandine, il y a plusieurs textes qui précèdent celui-ci. J'aurais dû faire des liens vers ceux-ci.

Écrit par : La plume et la page | 03/12/2017

Belle idée cette carte postale, ça donne envie de savoir la suite !

Écrit par : Estelle | 29/11/2017

Répondre à ce commentaire

Mais la suite n'est pas pour le prochain atelier. Un autre truc me trottait dans la tête cette semaine...

Écrit par : La plume et la page | 03/12/2017

Écrire un commentaire