Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2013

Song for Marion (coup de coeur)

Pcinéma,films,song for marion,terence stamp,vanessa redgrave,londres,actu,actualitéas facile de vous parler de ce film pour lequel j'ai eu un gros coup de coeur. L'histoire est triste et il vaut mieux ne pas oublier les mouchoirs mais il y a aussi beaucoup de tendresse, de l'humour et de la joie de vivre. Je ne comprends pas qu'on n'ait pas plus entendu parler de ce film qui est, selon moi, une petite pépite. De plus l'histoire est servie par des acteurs remarquables.

Marion  (Vanessa Redgrave) et Arthur (Terence Stamp), retraités, habitent un quartier de la classe moyenne de Londres. Marion est atteinte d'un cancer mais elle est d'une énergie incroyable et ne manquerait pour rien au monde les répétitions avec la chorale du quartier. Une chorale dirigée par Lizzy, une jeune femme pétillante (Gemma Arterton) pour qui le chant est une vraie passion. Mais cette activité n'est pas du goût d'Arthur, grincheux, renfermé, et fâché avec la Terre entière. Il voudrait que Marion se ménage davantage.

Elle, elle n'a que faire des recommandations de son mari mais un jour elle fait un malaise lors d'une répétition. Le diagnostic tombe: la maladie a repris le dessus et il n'y a pas d'espoir de guérison. La toubib lui dit d'en profiter au maximum, de s'empiffrer de chips et de crème glacée si ça lui chante, et surtout de faire ce qu'elle a envie de faire. James (Christopher Eccleston), leur fils, est sonné par la nouvelle. Il ne s'est jamais bien entendu avec son père et n'a jamais vraiment partagé de moments de complicité avec lui. Perdre sa mère, avec laquelle il s'entend bien, est un vrai déchirement.

cinéma,films,song for marion,terence stamp,vanessa redgrave,londres,actu,actualité

Mais pour Arthur la séparation va s'annoncer aussi difficile. Il était très proche de Marion malgré leurs caractères opposés. La chorale pourrait-elle aidé Arthur à devenir différent et surtout à porter un autre regard sur la vie?

Les acteurs - ai-je besoin de le répéter - sont formidables. Redgrave et Stamp mériteraient un prix d'interprétation. (Je leur décerne une Plume d'or!) Et les chansons choisies pour la chorale par la pétillante Lizzy sont très pop-rock et pas du style (à première vue) des choristes du 3ème âge qu'elle dirige. Le film commence avec une chanson des années 7O interprétée par Charlie Rich The most beautiful girl, mais il y en a pour tous les goûts. Marion chante True Colors de Cyndi Lauper, et la chorale répète Let's talk about sex du groupe Salt N Pepa.

Vraiment, allez voir ce film. Vous ressortirez différents du cinéma.

Song for Marion - Paul ANDREW WILLIAMS - Avec Vanessa Redgrave, Terence Stamp, Gemma Arterton, Christopher Eccleston

cinéma,films,song for marion,terence stamp,vanessa redgrave,londres,actu,actualité

13/05/2013

Hôtel Normandy

cinéma,films,deauville,hotel normandy,actu,actualitéHôtel Normandy est une petite comédie romantique bien sympathique qui m'a fait beaucoup rire même si c'est loin d'être du niveau des comédies romantiques anglaises. (Un genre dans lequel les Britanniques excellent!)

Alice Lecorre (Helena Noguerra) est une banquière bien dans sa peau, équilibrée, mais dont la vie de couple s'est arrêtée brutalement il y a cinq ans. Son mari est mort à la suite d'un accident. Elle fête aujourd'hui ses 40 ans et deux de ses collègues et amies lui offrent un super cadeau: trois jours dans le très chic hôtel Normandy à Deauville. Trois nuits dans le cinq étoiles, mais pas que... Isabelle (Frédérique Bel) et Pénélope (Anne Girouard) s'inquiètent un peu qu'Alice n'ait pas encore refait sa vie et qu'aucun homme ne soit entré dans sa vie depuis la disparition de son mari. Alors les copines vont envoyer un type à Deauville pour lui changer les idées et plus si affinités.

Alice va bien rencontrer un homme et va en tomber amoureuse mais pas celui que les copines ont envoyé. Ce qui ne va pas manquer de causer quelques quiproquos. Jacques Delboise (Eric Elmosnino), galleriste raffiné et galant ne serait en fait qu'un tocard... Alice, déçue par ses copines et par Jacques, décide de quitter l'Hôtel Normandy. C'est là qu'Yvan Carlotti (Ary Abittan) va jouer le grand jeu pour séduire la jolie jeune femme. Et le pauvre Yvan n'est pas au bout de ses peines. C'est loin d'être un sédeucteur né...

Est-ce qu'Alice va trouver l'amour? Ses copines ont peut-être quand même bien fait de lui offrir ce séjour...

cinéma,films,deauville,hotel normandy,actu,actualité

Les acteurs sont très bons. C'est la première fois que je vois jouer Eric Elmosnino et j'ai été sincèrement épatée. Lui qui a l'air plutôt sur une autre planète quand il est invité sur un plateau télé, il est vraiment très bon acteur. Annelise Hesme excelle toujours dans les rôles de femmes fantasques. Et j'ai été ravie de revoir Jean-Marie Lamour, qu'on ne voit pas assez souvent au cinéma.

Et ce fut un réel plaisir de revoir des lieux familiers à travers le regard de Charles Nemes. Deauville est une station balnéaire magique. Franchement, on ne s'en lasse pas. Chabadabada, Chabadabada...

Hôtel Normandy - Charles NEMES - Avec Helena Noguerra, Eric Elmosnino, Ary Abittan, Annelise Hesme, Jean-Marie Lamour, Anne Girouard, Frédérique Bel...

cinéma,films,deauville,hotel normandy,actu,actualité

17/04/2013

Quartet

images[4].jpgPas déçue une seule seconde par ce premier film de Dustin Hoffman en tant que réalisateur. Certes, ce long-métrage ne s'adresse pas à tout le monde mais il a osé et franchement j'ai beaucoup aimé. J'ai eu les larmes aux yeux à un moment donné, j'ai ri pas mal de fois et surtout j'ai adoré les personnages. Ils sont attachants.

Beecham House est une maison de retraite pour les musiciens et les chanteurs lyriques. Comme dans toutes les maisons de retraite la maladie n'est pas loin mais ce n'est pas pesant dans le film. L'accent est mis sur la joie de vivre des pensionnaires qui répètent un gala pour obtenir des fonds afin que Beecham House ne ferme pas. Mais les réservations pour le gala, qui doit avoir lieu dans tout juste un mois, ne sont pas nombreuses et Ceedric, le superviseur de toute la troupe, un ancien metteur en scène, est désespéré. L'avenir ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices pour les retraités qui sont par ailleurs loin d'être au point côté musique et chant.

Puis un beau jour arrive une diva à Beecham House. Jean Horton (Maggie Smith) est connue de tous les pensionnaires mais elle n'entend pas partager son quotidien avec les autres. Elle avait l'habitude d'être au centre du monde. Cependant elle va devoir faire avec ses anciens partenaires. Et notamment ceux du Quartet de Rigoletto: Cissy Robson (Pauline Collins), Reggie Paget (Tom Courtenay) et Wilf Bond (Billy Connolly). Et ces trois-là, notamment Cissy, ont l'idée de reformer le fameux quatuor pour faire exploser les réservations du gala. Or Jean n'a pas chanté depuis longtemps et refuse de montrer que sa voix n'est plus ce qu'elle était. Elle se fâche et les envoie balader.

films,cinéma,quartet,dustin hoffman,maggie smith,tom courtenay,musique classique,actu,actualité

Cissy et Wilf sont déçus mais le plus accablé est sans doute Reggie qui a autrefois été marié à Jean. Marié pendant neuf heures après un an de relation. Seulement neuf heures parce que Jean l'a trompé le soir même avec un ténor parce qu'elle avait un peu trop bu. Reggie ne lui a pas pardonné et a demandé le divorce sur le champ. La retrouver lui est très pénible. Il ne s'est jamais remarié car il ne l'a sans doute jamais vraiment oublié. Quant à Jean, qui s'est remariée deux fois, elle avoue à Cissy qu'elle a fait la plus grosse erreur de sa vie en trompant Reggie... Jean aura-t-elle droit à une deuxième chance après toutes ces années? 

J'ai littéralement fondu pour Tom Courtenay. Il a des yeux bleus et un sourire à vous laisser sans voix. A handsome man! J'ai par ailleurs beaucoup apprécié ce film pour toute la musique classique qu'on y entend. D'ailleurs, la plupart des acteurs sont d'anciens musiciens et chanteurs qui se sont produits sur les plus grandes scènes.

Quartet - Dustin HOFFMAN - Avec Maggie Smith, Pauline Collins, Tom Courtenay, Bill Connolly...

images[11].jpg

21/03/2013

Jappeloup

imagesCA825SYR.jpgUn film magnifique avec des acteurs épatants! Ce long-métrage sur l'histoire de Pierre Durand et de son fameux cheval Jappeloup est une merveille. Même si c'est une adaptation libre, le film retrace le parcours de ce cavalier hors du commun et de son cheval extraordinaire.

Pierre Durand (Guillaume Canet) monte à cheval depuis qu'il est gamin et participe à différentes compétitions. Il participe à de nombreux concours et fait quelques chutes. Les années passent et il remporte quelques victoires avec son cheval Laudanum.

Mais c'est une vie difficile et Pierre décide de se consacrer à ses études de droit qu'il poursuit à Bordeaux. Lorsqu'il revient un week-end son père est sur le point d'acheter un cheval répondant au nom de Jappeloup. Or, l'animal ne plaît pas du tout à Pierre et la transaction ne se fait pas.

Bien qu'il ait complètement arrêté les compétitions, Pierre n'en fréquente pas moins celles-ci et c'est par un curieux hasard qu'il retrouve quelques mois plus tard une de ses anciennes petites amies (Marina Hands) juchée sur Jappeloup, un cheval qui a encore des progrès à faire mais qui a une sacrée détente sur les parcours d'obstacles.

images[7].jpg

Finalement Pierre et son père (Daniel Auteuil) se décident à acheter l'animal mais les résultats vont être irréguliers. Est-ce le cheval qui est capricieux ou le cavalier qui ne sait pas y faire? Les JO de Los Angeles se terminent par un cuisant échec. Pierre fait perdre son équipe à cause d'une terrible chute. La cavalier est humilié et décide de vendre Jappeloup. Mais ce n'est pas la fin de l'histoire! Le cheval, porteur d'une maladie, va finalement rester chez Pierre...

Il est beaucoup question de cheval dans ce film mais c'est avant tout une histoire d'hommes et de femmes avec leurs passions, leurs peurs et leurs doutes. Le scénario met aussi en évidence la remise en question de soi et la confiance en ses capacités. Outre les images superbes que nous offre Christian Duguay, réalisateur québécois qui mérite à être connu, les acteurs sont vraiment très très bons. Si vous ne l'avez pas encore vu, courrez voir Jappeloup! Vous passerez un superbe moment.

Jappeloup - Christian DUGUAY - Avec Guillaume Canet, Marina Hands, Daniel Auteuil, Marie Bunel, Lou de Laâge, Jacques Higelin...

imagesCA4XJV9D.jpg

08/02/2013

Alceste à bicyclette

cinéma,films,alceste à bicyclette,fabrice luchini,lambert wilson,actu,actualitéJ'avais envie de voir Fabrice Luchini et Lambert Wilson se donner la réplique comme deux acteurs se répondent sur une scène de théâtre et je ne fus pas déçue. Les répliques font mouche. Elles nous apportent un petit vent frais des quatre coins de l'île de Ré et nous racontent un peu le travail des acteurs, leur vie, et le microcosme dans lequel ils vivent.

Gauthier Morange (Lambert Wilson) est un acteur plébiscité par les téléspectateurs. Il incarne un neurologue dans une série à succès. Il ne peut pas faire trois pas dans la rue sans que quelqu'un l'arrête. La vie est belle pour lui. Il enchaîne les projets. Cependant, il a envie de monter une pièce de théâtre, et pas n'importe laquelle: le Misanthrope de Molière. Et pour le rôle de Philinte il pense à Serge Tanneur (Fabrice Luchini), un acteur qui s'est retiré voilà quelques années sur l'île de Ré. Un acteur qui rêve depuis des années de jouer... Alceste!

Alors Gauthier décide d'aller trouver Serge sur son île et de lui proposer le rôle. Mais quand il arrive tout ne se passe pas comme il l'avait prévu. Serge vit dans une vieille bicoque héritée d'un oncle qui se délabre chaque jour un peu plus. Il s'est mis à la peinture et ne pense pas du tout à remettre les pieds sur une scène. Echec cinglant pour Gauthier qui pensait que Serge serait enthousiaste. Il songe tout net à rentrer à Paris mais Serge va lui proposer un deal: répéter la pièce pendant cinq jours pour savoir s'il a envie de le faire ou non. Marché accepté par Gauthier qui prend peu à peu ses marques sur l'île. Mais qui jouera Philinte? Et qui jouera Alceste? Les deux voulant la meilleure part du gâteau, ils tirent le rôle à pile ou face avant chaque répétition.

cinéma,films,alceste à bicyclette,fabrice luchini,lambert wilson,actu,actualité

Tout laisse à penser que Serge va céder. Sans rien dire à Gauthier, il commande le costume d'Alceste. Le rôle de l'atrabilaire amoureux lui ira comme un gant...

cinéma,films,alceste à bicyclette,fabrice luchini,lambert wilson,actu,actualité

J'ai été charmée par la performance des acteurs. Lambert Wilson joue à merveille son rôle d'acteur "parisianiste". Quant à Frabrice Luchini, il est excellentissime comme d'habitude. Toujours très juste, s'appropriant le texte de Molière comme personne. Il ne donne jamais l'impression de jouer un personnage. Et puis je loue la mise en scène et le cadrage de Philipe Le Guay qui a su si bien mettre en valeur ses acteurs. Il y a deux scènes avec Fabrice Luchini qui ont retenu mon attention: celle où il se rase ainsi que celle où il est dans le fauteuil revêtu du costume d'Alceste. Il n'y a pas de dialogue mais il y a de l'émotion, voire de la tension. On retient presque son souffle.

J'ai par ailleurs beaucoup rit. Il y a beaucoup de situations cocasses et inattendues. Un vrai moment de détente. Un bon film français qui réconciliera beaucoup de monde avec le théâtre.

Alceste à bicyclette - Philippe LE GUAY - Avec Fabrice Luchini, Lambert Wilson, Maya Sansa...

cinéma,films,alceste à bicyclette,fabrice luchini,lambert wilson,actu,actualité

11/01/2013

Le Hobbit - Un voyage inattendu

cinéma,films,voyage,le hobbit,actu,actualitéJ'ai tellement regretté de ne pas être allée voir la trilogie du Seigneur des Anneaux au cinéma qu'il n'était pas possible que je manque le Hobbit. Et franchement c'était génial! Ecran géant avec dolby surround et la salle quasiment pour moi toute seule. (On devait être quatre en tout...) Je me suis donc installée au beau milieu pour en avoir plein les yeux. Et pour en avoir plein les yeux, on peut féliciter Peter Jackson! C'est époustouflant. J'avais parfois l'impression de bouger avec la caméra. Je n'avais pourtant pas choisi une projection en 3D mais les sensations étaient extraordinaires. Et je me demandais si les vilaines bêtes n'allaient pas me manger toute crue! J'ai dû fermer un oeil de temps en temps parce qu'entre nous les gobelins, les orques et Gollum ne sont pas des bestioles franchement ragoûtantes.

Mais cette fois encore j'ai trouvé la réalisation de Peter Jackson pleine de poésie même s'il y a quelques scènes d'une extrême violence. Je n'emmènerai pas un ado voir ça. Je lui donnerais plutôt le bouquin à lire afin qu'il puisse se créer lui-même le monde de Tolkien.

Maintenant, parlons de l'histoire. Erebor, la cité des nains, a été dévastée il y a plusieurs décennies par un dragon attiré par l'or amassé par le roi Thror. La sale bête a tout ravagé sur son passage et s'est installée dans la cité. Les nains (ceux qui restaient) ont fui et n'ont pas retrouvé de domicile depuis. Jusqu'au jour où Gandalf le magicien décide d'aider les nains à reconquérir leur cité, et notamment Thraïn, le petit-fils de Thror. Mais Gandalf a besoin d'une âme vaillante pour cela. Une âme qu'il croit déceler dans la personne de Bilbon Sacquet, un hobbit qui vit confortablement dans son "trou". Le rôle de cambrioleur est cependant proposé à Bilbon car il a le pas léger et a une odeur bien différente de celle des nains. Il ne faudrait pas que le dragon remarque une quelconque présence...

cinéma,films,voyage,le hobbit,actu,actualité

Mais avant d'arriver au dragon, bien des aventures attendent nos amis. Le chemin est parsemé d'embûches, et pas les moindres. (D'ailleurs on se demande comment ils font pour rester en vie tout au long du film.)

On retrouve bien sûr les elfes et la belle cité de Fondcombe avec à sa tête le seigneur Elrond, mais aussi Saroumane et Galadriel. Un nouveau sorcier apparaît, Radagaste le brun, qui se déplace avec un traîneau tiré par des lapins. Un sacré personnage!  

Le Hobbit - un voyage inattendu - Peter JACKSON - Avec Martin Freeman, Ian McKellen, Richard Armitage, Hugo Weaving, Cate Blanchett...

cinéma,films,voyage,le hobbit,actu,actualité

27/11/2012

Les bons sentiments ça ne fait pas de mal

Le soleil a mal au ventre. Il vient faire trois petits tours et puis s'en va. Les nuages ont pris le dessus et se secouent beaucoup ces jours-ci. Mais on nous annonce un temps encore plus froid pour le week-end prochain. Un temps froid pour le début du mois de décembre, quoi de plus normal, me direz-vous.

Début décembre sonne l'entrée dans la période de l'Avent et dans la grande course aux préparatifs des fêtes de fin d'année. Certains ont déjà commencé. Il n'y a qu'à se balader dans les rayons joujoux des grandes surfaces. Hallucinant! Je pense à tous les petits gamins dans le monde qui n'auront pas de jouets... Il y a quand même quelque chose qui cloche sur cette planète! 

A cette période j'évite donc les grandes surfaces. J'ai besoin de cocooning, d'après-midi lecture avec une tasse de thé fumant à portée de main, et de vieux DVD un peu guimauve. C'est le moment de revoir You've got mail avec Tom Hanks et Meg Ryan, ou encore Love actually avec les excellents Hugh Grant, Liam Neeson, Colin Firth et Alan Rickman. Que de bons moments passés en leur compagnie! Et quels fous rires! Oui, je sais, ces films débordent de bons sentiments mais les bons sentiments n'ont jamais fait de mal à personne... Et puis pour ce qui est des comédies romantiques, les anglo-saxons sont de loin les meilleurs!