Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2016

Novembre en quelques mots #2

Des hauts et des bas. Plus de bas que de hauts // Pas de jours fériés // Ken et Barbie à la maison Blanche en janvier prochain... (Rire jaune.) // Too much and there's no way to paradise // Trop de grains de sable qui enrayent le quotidien. Minant! // Se laisser marcher une fois de plus sur les pieds // "Oh! J'aimerais tant que tu te souviennes Des jours heureux où nous étions amis En ce temps-là la vie était plus belle Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui Les feuilles mortes se ramassent à la pelle Les souvenirs et les regrets aussi..." // Fascinée par les gens qui passent des heures devant  une machine à sous // Apprendre que la cravate a été créée pour tenir chaud // L'ouverture du secrétariat du Père Noël à Libourne. (Je fais une liste ou j'envoie un dessin?) // Pleurer en regardant la Gifle un après-midi // Être trop fatiguée pour aller au ciné // Feuilleter le magazine Saveurs à la recherche de recettes pour les fêtes. (Et avoir déjà commencé à acheter les cadeaux!) // La nostalgie des trams

tags,blogsn loisirs,humeurs,actu,actualité

13/11/2016

La maison de l'amour

Philip et Victoria n'avaient pas déménagé pour officialiser leur liaison. Chacun avait gardé son appartement. Elle, adorait la vue qu'elle avait sur Kensington Gardens. Lui, aimait la proximité avec son bureau. C'est Victoria qui, la plupart du temps, se rendait chez Peterson. Elle ne voulait pas envenimer davantage les choses avec Peter. Moins il croisait Philip, mieux c'était. Il en voulait beaucoup à Victoria de l'avoir quitté pour Peterson, un type de cinq ans son aîné. Peter pensait qu'il n'avait rien à craindre d'un homme plus vieux que lui. Il avait été bien naïf de penser ça.

S'ils n'avaient pas changé leurs habitudes à Londres, Philip et Victoria avaient cependant eu un coup de foudre pour une maison à Brighton. Un week-end qu'ils se baladaient sur la côte, ils avaient vu une belle bâtisse blanche à vendre. Tous les deux avaient remarqué les bow windows et les nombreuses fenêtres qui laissaient présager une belle clarté à l'intérieur de la maison. Philip avait noté le numéro de téléphone inscrit sur la pancarte et ils avaient appelé le soir-même. Ils l'avaient visité le lendemain et avaient complètement craqué. Victoria voyait déjà comment la décorer. Philip avait exactement les mêmes goûts qu'elle. Cette maison leur ressemblerait et scellerait leur amour.

Ce texte a été écrit pour l'atelier d'écriture Une photo Des mots n° 240 initié par Leiloona. Il n'est pas libre de droits, la photo (de Leiloona) n'est pas libre de droits non plus.

textes originaux, écriture, londres, brighton, actu, actualité