Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2020

Une année de lecture

25/05/2020

Lettres à Dominique Rolin (T2) - Ph. SOLLERS

L'écriture est tout: elle force, elle traverse, elle démasque, elle règle, elle gagne à tous les coups. Voilà ce qu'on fait, nous autres! Ils ne se doutent de rien, ou de pas grand-chose, ce qui est quand même stupéfiant. Ca se passe pourtant sous leurs yeux, en toute impunité, ou presque. De temps en temps, ils ont un doute... Vite effacé, ce serait trop énorme. Oui, oui, l'Ecriture avec un grand E, biblique!

Le thème de l'écriture est très présent dans les lettres de Philippe Sollers adressées à Dominique Rolin. On sent l'émulation entre ces deux jongleurs de mots, l'incroyable culture générale qui se dégage de ces missives, les encouragements de l'un envers l'autre, dans une bienveillance jamais feinte et où ne pointe jamais une once de compétition. Ils sont complémentaires, font vivre et grandir leur oeuvre mais aussi celle de l'être aimé. Et je me demande si chacun aurait pu accomplir un tel parcours d'écrivain sans leur rencontre? Parce que c'est avant tout une histoire d'amour qui se joue-là. Certes, il est beaucoup question d'écriture, mais elle n'aurait pas été la même sans cette admiration respective et cette passion amoureuse. Parce que c'était lui. Parce que c'était elle. Elle avait vingt ans de plus que lui et avait déjà eu plusieurs vie quand ils se sont rencontrés en 1958. Ils étaient fous. Et ils ont bien fait d'y croire.

On mesure au fil de la lecture l'attachement et la passion qu'il y a entre ces deux êtres. C'est beau, romanesque, un peu foutraque. Il y a beaucoup de néologismes et notamment des mots d'un code amoureux qu'ils se sont créés. Un code amoureux pour tromper les autres, car Philippe Sollers est marié depuis les années 60 à Julia Kristeva. Y avait-il un accord tacite entre eux dès le départ ? que sa relation avec Dominique Rolin n'était pas négociable? Pour les curieux, notons qu'ils ont co-écrit "Du mariage considéré comme un des beaux-arts". Mais je digresse!

Pour tout vous dire, je n'avais pas envie de quitter cet ouvrage. J'ai dû annoter quasiment toutes les pages et me suis prise à rêver d'une âme soeur avec laquelle j'aurais cette complicité d'écriture et de partage. Cette passion amoureuse sans pour autant être liés par les liens du mariage. Simplement liés par le corps et les mots... Et autant vous dire que je prévois de lire le premier tome qui rassemble une partie des lettres que l'auteur a envoyées sur la période 1958-1980 et bien sûr de lire celles que Dominique Rolin lui a adressées.

Lettres à Dominique Rolin 1981-2008 - Philippe SOLLERS - Ed. Gallimard - 2019

lettres à dominique rolin,philippe sollers,amour,écrivain,écriture,passion amoureuse,actu,actualité

04/01/2020

Une année de lecture

Je fais habituellement un bilan de mes lectures s'étalant du 1er août d'une année au 31 juillet de l'année n+1 mais en 2019 je n'ai rien rédigé. Premièrement le mois d'août a été chargé et deuxièmement je n'avais pas le goût à la rédaction d'articles l'été dernier (et plus largement l'année dernière). Une autre raison qui pourrait expliquer cette absence de bilan lectures en août est le constat que ce bilan était très mauvais...

En effet, du 1er août 2018 au 31 juillet 2019 je n'ai lu que vingt-quatre livres contre trente-neuf l'année précédente. C'est quand même quinze livres de moins... Fatigue et panne lecture n'ont sans doute pas aidé et  expliquent en partie ce bilan catastrophique. Peut-être aussi quelques mauvais choix de livres, dont les histoires ne m'ont pas emballée, mal construites à mon goût. En tout cas très peu de "page-turner" cette année.

Le montant total de mes lectures s'élève donc sur un an à 346,50 euros mais je n'ai réellement dépensé que 167 euros car beaucoup de livres m'ont été prêtés par des amis et certains livres lus résultaient de partenariats.

Malgré ce mauvais bilan, quelques ouvrages sont quand même à retenir. Tout d'abord Madame Pilynska et le secret de Chopin d'Éric-Emmanuel Schmidt. C'est à la fois fort et léger. Un roman qui ne laisse pas indifférent. J'ai aussi beaucoup aimé Les huit montagnes de Paolo Cognetti. Une sorte de roman initiatique. Le chemin des fugues de Philippe Lacoche, roman de terroir d'une causticité délectable, m'a bien plu. La Révolte de Clara Dupont-Monod, récit historique romancé mettant en scène Aliénor d'Aquitaine, m'a emmenée sur des terres inconnues et m'a contée la vie d'une femme au destin peu ordinaire. Avec Le suspendu de Conakry de Jean-Christophe Rufin j'ai fait connaissance avec un consul qui a tout de l'anti-héros mais qui néanmoins a de vraies qualités d'enquêteur. Enfin, je suis partie dans l'archipel des Orcades avec L'écart d'Amy Liptrot. L'histoire d'une descente aux enfers et d'une renaissance. Un roman très minéral, où le vent déplace tout sur son passage, où les embruns bouffent la pierre et les visages.

Même si ce bilan est moins bon que le précédent, il n'y a eu aucun abandon. Je vais essayer de faire mieux cette année. Et si je compte un livre de plus au compteur, ce sera déjà une petite victoire.

lecture,livres,romans,essais,littérature,actu,actualité

29/08/2018

Une année de lecture

Août sonne l'heure des bilans. Et notamment du bilan lecture. Pour la septième année consécutive j'ai calculé le nombre de livres lus et le coût de ceux-ci. Et le bilan est à peu près identique à celui de l'an passé et me satisfait étant donné les circonstances. Oui, il a fallu trouver du temps et bien souvent la fatigue m'emportait dans les bras de Morphée bien avant que je n'ai parcouru deux pages. Parfois je n'avais même pas l'envie d'ouvrir un bouquin...

La bonne nouvelle c'est que j'ai lu sept livres de plus que l'année dernière, soit trente-neuf livres au total. Le coût de ces lectures s'est élevé à 530 euros. Ceci étant dit je n'ai dépensé que 185 euros. On m'a prêté beaucoup de livres et plusieurs m'avaient été offerts ou bien résultaient de partenariats.

Neuf livres m'ont particulièrement plus tant par leur sujet que par leur construction. Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur d'Harper Lee, Une trop bruyante solitude de Bohumil Hrabal, Quand sort la recluse de Fred Vargas, On la trouvait plutôt jolie de Michel Bussi, La gouvernante française d'Henri Troyat, Le jour d'avant de Sorj Chalandon, Ce qu'on entend quand on écoute chanter les rivières de Barney Norris, Pactum salis d'Olivier Bourdeaut, et Un été avec Homère de Sylvain Tesson.

De très belles découvertes pour la plupart même si tous les livres lus cette année ne furent pas tous des coups de cœur. Aucun abandon. Il est vrai que j'ai tendance à persévérer lorsqu'une lecture me plaît moyennement mais cela m'est déjà arrivé par le passé de laisser tomber certains ouvrages. Donc un bilan très positif. J'espère faire aussi bien cette année.

lecture,livres,littérature,loisirs,actu,actualité

lecture,livres,littérature,loisirs,actu,actualité

11/06/2018

La play-livres

Alors que je musardais sur le blog de l'Irrégulière je suis tombée sur ce questionnaire. Elle l'avait elle-même trouvé sur le blog de Mind The Gap. N'ayant pas beaucoup de temps pour chroniquer mes lectures en ce moment (qui du reste ne sont pas nombreuses puisque j'ai le rythme de lecture d'une tortue depuis quelques semaines) je me suis dis que ce pouvait être sympa de répondre à ce questionnaire pour faire bouger un peu mon blog.

 

1. Quel est le dernier livre que vous vous êtes offert?

Eh bien en fait ce n'est pas un livre, mais deux livres que je me suis offert! Un été avec Homère de Sylvain Tesson, parce que j'adore sa plume et que ça va me réconcilier avec l'Odyssée, Ulysse et tous les protagonistes de cette épopée que je trouvais assez barbante lorsque je devais l'étudier en cours. Et puis Madame Pylinska et le secret de Chopin d'Eric-Emmanuel Schmidt. Pour Chopin et la Pologne... et aussi parce que ce titre m'intriguait!

 

2. Et le dernier livre que vous avez offert?

Je crois que c'était L'homme-joie de Christian Bobin... J'offre peu de livres. Je sais, c'est un tort.

 

3. L'île déserte est de retour, vous pouvez embarquer l'intégrale d'un auteur classique et d'un auteur actuel, qui choisissez-vous?

Si je suis coincée un bout de temps sur cette île je vais choisir des auteurs prolifiques... En auteur classique de choisirai Emile Zola ou bien Jules Verne. Si Isaac Bashevis Singer entre dans la catégorie des auteurs actuels, je le choisis bien évidemment. Ses écrits sont tellement variés que je ne pourrai pas m'ennuyer.

 

4. Quel livre offrir à une personne que vous n'aimez pas?

Si je ne l'aime pas je me demande si je lui offrirais un livre...

 

5. Enfin, le livre qui est pour vous l'histoire d'amour la plus forte?

Peut-être Jane Eyre de Charlotte Brontë. Et En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut.

 

81Kloqqet2L[1].jpg

07/02/2018

PAL de février

Ce mois-ci je me suis fixé un objectif de six livres dont un déjà lu. Le mois dernier j'avais eu les yeux plus gros que le ventre... Voici donc les titres choisis pour février.

Tout d'abord un livre pour le Prix des lecteurs de l'Armitière:

Ce qu'on entend quand on écoute chanter les rivières de Barney Norris

(Et un deuxième titre que je récupérerai à la librairie prochainement.)

 

Et une sélection de livres plus ou moins récents qui sera ajustée suivant ma rapidité à les lire:

Les aventures des quatre derviches de Mir Amman

La fête des pères de François Nourrissier

Le passe-muraille de Marcel Aymé

lecture,pal,livres,littérature,actu,actualité

29/12/2017

PAL de Janvier

Pour janvier j'ai sélectionné six ouvrages de la Pile à lire. Trois ouvrages entrant dans le Cold Winter Challenge, un ouvrage (peut-être deux, voire trois) pour le Prix des lecteurs de l'Armitière, et deux livres que j'ai hâte de lire. J'espère ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre...

 

Pour le Cold Winter Challenge:

Grâce de Delphine Betholon

Christmas pudding de Nancy Mittford

Joyeux Noël! recueil de nouvelles

 

Pour le Prix des lecteurs de l'Armitière:

Le camp des autres de Thomas Vinau

 

Et pour le fun:

Les temps sauvages de Ian Manook

Pourquoi les oiseaux meurent de Victor Pouchet

 

livres,lecture,armitière,prix des lecteurs de l'armiière,cold winter challenge,actu,actualité