Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2018

Janvier en quelques mots #16

Riccardo Muti à la baguette; musique viennoise au Musikverein // De la pluie et encore de la pluie. (Et au mois d'avril on aura de la neige... ) // Aller au ciné pour la Promesse de l'aube // "That's the question that beats in my brain like a hammer"... aurait dit Sherlock Holmes  // Tous les samedis ne se ressemblent pas // Me découvrir un réel intérêt pour les courses de biathlon retransmises sur l'Equipe 21 // Vidal, mon beau Vidal, dis-moi que j'ai raison... Je n'ai pas rêvé. Le Laroxyl existe bien en injectable. Il me semblait bien que j'avais vu ça pour un sevrage morphinique... (Mon petit guide de pharmaco ne mentionne le Laroxyl qu'en comprimés et en gouttes!) // La bise qui me rougit les joues au marché de Dieppe // Sunset sur le lac. Belle journée d'hiver // "Catharsis" qui était finalement nécessaire mais le problème n'est pas pour autant résolu... // Le Vœu des Deux-Sèvres, fromage de chèvre à la sarriette doux et parfumé // Partir?... Changer de région?... // Admirative de cette amie d'enfance qui s'est battue pour avoir l'homme qu'elle voulait // Accompagner Queen Mum chez le magicien B. // Faire les soldes et trouver les pièces qui manquaient à mon dressing... // Rhume d'hiver // Se décider à goûter le Rasteau // "Je l'ai regardé sourire, Il m'a parlé de la vie, Maintenant je veux m'endormir, Une nuit sur son épaule..."

tags,blog,humeurs,loisirs,gourmandises,voyages,actu,actualité

11/01/2018

Je suis ce que je lis...

Il y a quelques jours l'Irrégulière proposait ce tag sur son blog. Je l'avais moi-même fait il y a quelques années et je me suis dit que ce serait intéressant de le refaire avec les lectures de l'an passé. Voici ce portrait pour le moins original...

Décris-toi: On la trouvait plutôt jolie

Comment te sens-tu: Une trop bruyante solitude

Décris où tu vis actuellement: L'enfant du lac

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais-tu: Sur les chemins noirs

Ton moyen de transport préféré: Randonnée mortelle

Ton/ta meilleur(e) ami(e) est: Pour le meilleur et pour le pire

Toi et tes amis vous êtes: La mémoire des embruns

Comment est le temps: Le temps est assassin

Quel est ton moment préféré de la journée: Le jour d'avant

Qu'est la vie pour toi: Une très légère oscillation

Ta peur: Nozze Nere

Quel est le conseil que tu as à donner: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

La pensée du jour: Alabama Song

Comment aimerais-tu mourir: Avec tes yeux

Les conditions actuelles de ton âme: Fleurs sauvages

Ton rêve: Le sel de la vie

tags,livres,lecture,je suis ce que je lis,littérature,actu,actualité

05/01/2018

Adieu 2017, bonjour 2018...

Voilà un article qui me donne beaucoup de mal chaque année. Cet article où on dresse le bilan de l'année écoulée et où on se projette dans l'avenir. Pour être franche l'avenir m'angoisse. J'ai déjà assez du présent à m'occuper sans me soucier de ce que je ferai dans six mois ou un an. Certains savent déjà ce qu'ils feront le 24 avril 2019, moi je ne sais pas. Et je ne veux surtout pas le savoir. Quant au passé, s'il faut vraiment se retourner dessus, et bien ça ne m'enchante pas vraiment non plus. Mais disons que c'est salvateur et qu'en parler sur le blog me coûte moins cher qu'une thérapie avec un psy. C'est certes assez impudique me direz-vous, mais je suis ce que je suis et que vous n'êtes pas très nombreux à passer par-là. Alors... 

2017 a démarré difficilement. J'étais en plein doute, je me suis posé beaucoup de questions. Je n'étais pas bien, le moral en berne. La saison sans doute, l'hiver dégueulasse, et puis côté boulot je ne savais pas trop ce que je voulais à cause d'une mauvaise expérience. Je n'arrivais pas à me remettre en selle, persuadée que quoi que je fasse j'échouerais. Il a fallu de la patience (beaucoup de patience) et de l'énergie à certaines personnes pour me maintenir la tête au-dessus de l'eau. Puis les beaux jours sont revenus, j'ai repris goût aux choses et petit à petit je me suis remise dans le bain, pas forcément toujours avec succès mais j'ai avancé, et c'est ce qui compte.

J'ai travaillé les mois d'été (pas comme la cigale, hein...). J'ai mis un pied devant l'autre, et j'ai fait mon petit bonhomme de chemin jusqu'à la fin de l'année. Le mois de décembre a été étrange... Au moment où je pensais avoir cicatrisé quelques plaies, le destin s'est chargé de tester mon endurance. Notamment du côté de l'amour. Et avec moi - qui suis une hypersensible - il n'y a pas été de main morte. Surtout que j'ai une fâcheuse tendance à tomber amoureuse des mauvaises personnes. Je suis attirée par des hommes aux caractères forts et hyper compétents dans leur domaine. En somme j'ai besoin d'admirer et d'apprendre, sinon je n'y trouve aucun intérêt. Deux hommes en particulier. Le seul hic c'est que l'un  est marié et a trois enfants (et semble très heureux en ménage) et que l'autre est un peu misogyne, marié à son job, et qu'il a des réactions tout de même bizarres, le truc à repousser la plus déterminée des filles. Mais pas moi. Allez comprendre!

Je vous disais donc que le destin s'est chargé de tester mon endurance. Je pense au deuxième (le bizarre) régulièrement, mais comme on pense à un vieux pote, avec tendresse. Je pensais depuis le temps que la plaie était cicatrisée. Je ne l'avais pas vu depuis un moment. Et la semaine dernière, patatras! Je décide d'aller dans une boutique dans laquelle je n'avais pas dû mettre les pieds depuis au moins trois ans et au moment de sortir, qui voilà, le deuxième. Entrera dans le magasin, n'entrera pas... Et pendant cette valse hésitation, moi dans la boutique (très étroite la boutique), complètement paralysée, incapable d'avancer, l'observant à travers la vitre. Je ne sais pas s'il m'a reconnu mais il a fini par faire demi-tour et j'ai pu enfin sortir du magasin (les gens autour de moi se demandant sûrement pourquoi j'étais figée). Et ma première idée fût de traverser la rue et  marcher vite, très vite. Arrivée au bout de la rue j'avais les genoux qui dansaient la gigue, le cœur qui faisait le yo-yo sous mes côtes... et j'avais une irrépressible envie de sourire. Et j'ai compris que la plaie n'était pas du tout refermée. Avec en plus une confusion de sentiments qui me vrillaient l'estomac. En ressortant du magasin je n'ai pas osé planter mes yeux dans les siens quand il s'est retourné. J'avais sans doute peur que ça pique...

Donc, celui qui voudrait s'approcher de moi en 2018 devra être patient, y aller en douceur, avoir les épaules solides pour que je puisse m'y appuyer, revenir à la charge sans cesse, avec humour, tendresse, un petit grain de folie aussi parce que je ne sais pas toujours ce que je veux, que je suis parfois compliquée à comprendre, que je peux être un peu fantasque, maladroite, déterminée, de mauvaise foi... Une Holly Golightly (l'héroïne de Breakfast at Tiffany's) doublée d'une Bridget Jones en quelque sorte. Et moi, promis, juré, craché (euh non c'est dégoûtant), j'essaierai de ne pas m'enfuir.

Sinon le mot d'ordre de cette année 2018 sera le PLAISIR. Faire les choses avec plaisir, et que si je n'y trouve pas mon compte et un certain équilibre, et bien je les mettrai de côté. Voilà, chers lecteurs, je vous souhaite de la douceur, des surprises, des sourires, de belles rencontres, et beaucoup, mais alors beaucoup d'amour!

nouvel an,voeux,souhaits,résolutions,bonnes résolutions,actu,actualité

01/01/2018

Décembre en quelques mots #15

Décorer le sapin. Noël en rouge et doré // Chercher le mot juste, la phrase qui exprimera exactement ce que le personnage ressent // Osciller entre le trop et le pas assez, entre le tumulte et le calme, sans jamais trouver la bonne mesure // Jean d'O., notre gai pinson, parti flirter avec les étoiles... // Une vilaine odeur de "biscotte grillée" qui se répand dans tout le centre ville // Un renard dans les phares // Johnny n'allumera plus le feu... // Froid polaire à Paris. Revenir transie. Se payer une p... de névralgie et finir au lit avec du paracétamol et un grog // Pluie battant le pavé, centre ville déserté // Faire des emplettes pour les fêtes // Après-midi crêpes. Délicieux! // A l'entrée de l'hypermarché mon cœur qui s'envole pour aller se poser dans le Caddie d'un homme qui ne m'est pas inconnu... (Il semblait cependant avoir tout ce qu'il lui fallait dans son chariot... La vie est mal faite!) // Séance massage. Repartir complètement détendue // Overcrowded streets! // Dans la hotte du Père Noël... de l'Earl Grey french blue de Mariage Frères, des livres, une bougie parfumée Diptyque, un bracelet, un chemisier... // Une résidente en me voyant arriver qui me dit "toujours le sourire". Et de lui répondre qu'il faut sourire car tout est déjà assez compliqué comme ça // Avoir des nouvelles de mon beau rayon de soleil par une tierce personne // Et pour le coup je me souviendrais du 30 décembre! (La fuite n'est pas forcément la meilleure solution...) // Les bonnes résolutions?... Foutaises! // "Your girl is crying in the night, Is she wrong or is she right, Je ne peux plus rien y faire; Your girl is shining in the night Burning burning bright Je ne sais plus comment faire..." // Les douceurs de Dame cakes

blog,loisirs,tags,humeurs,gourmandises,voyages,actu,actualité

13/12/2017

Tag de Noël

Vendredi l'Irrégulière nous proposait, pour ceux qui le voulaient, de reprendre un Tag de Noël auquel elle avait été soumise par SYL. J'ai trouvé l'exercice intéressant...

1. Quelle est ta chanson de Noël préférée?

Sans aucun doute All I want for Christmas. Mais ce n'est qu'une belle chanson... Si vous voyez ce que je veux dire.

 

2. Ta boisson pour décembre?

Pour les fêtes du champagne, assurément. On ne va quand même pas finir l'année à l'eau? Et puis de la flotte, il y en a tellement qui nous tombe sur la tête en ce moment que j'en ai largement mon compte!

 

3. Ton film de Noël?

Pas de film de Noël en particulier si ce n'est que je ne me lasse pas de regarder les trois volets consacrés à Sissi qui sont généralement diffusés à cette période de l'année. Sinon il y a le très beau film L'arbre de Noël que j'aime beaucoup. Mais l'histoire est tellement triste... Je pleure à coup sûr! Cette année il est diffusé dimanche 17 à la télé.

 

4. Ton maquillage ou nail-art/manucure pour les fêtes?

Rien de particulier. Le même maquillage que pour un jour ordinaire. (C'est déjà un tel effort de me maquiller...) Il m'arrive parfois de mettre du vernis à ongles. Tout dépend de mon humeur.

 

5. Ta tenue pour Noël?

Vu que je fais ça chez moi et que je ne reçois pas la reine d'Angleterre, je ferai juste un effort pour ne pas ressembler à un sac à patates. Mais rien de plus. (C'est aussi une réelle corvée pour moi de choisir une tenue...)

 

6. Préfères-tu jouer dehors dans la neige, ou rester au chaud, à l'intérieur, avec une boisson chaude?

S'il y a de la neige, j'aime bien aller me balader à pied et prendre des photos. En revanche s'il pleut je me pelotonne dans mon canapé avec une tasse de thé.

 

7. Emballer les cadeaux - plaisir ou galère?

Plutôt un plaisir même si mes paquets ne sont pas hyper branchés. Disons que ça ressemble à quelque chose. Et encore, c'est parce que je ne me foule pas. Si je m'y mettais vraiment, je pourrais faire mieux.

 

8. Plat de Noël?

Je n'imagine pas un Noël sans foie gras. Le reste peut varier de A à Z, voire être omis, je m'en fiche. Mais on ne plaisante pas avec le foie gras!

 

9. Ce que tu préfères à propos de Noël?

Sans doute la féerie des vitrines, les décorations dans la ville, l'atmosphère remplie d'odeurs de vin chaud et de pain d'épice, l'installation du sapin, la balade au marché de Noël pour manger une gaufre, les gens un peu plus disponibles et plus souriants... L'esprit de Noël, quoi.

blogs,tags,humeurs,fetes,noël,christmas,actu,actualité

30/11/2017

Novembre en quelques mots #14

Rêver de Philippe Torreton // Lire dans un CR d'intervention... "Sternotomie médiane verticale sans ouverture pleurale"... pour un remplacement de valve aortique par bioprothèse Carpentier Edwards Perimount 21 // Rêver - cette fois-ci éveillée - d'une bicoque en bordure de mer ou bien avec vue sur les montagnes // La voiture qui refuse de démarrer; contrariée de ne pas avoir roulé depuis plusieurs jours ou bien contrariée par la chute des températures... // De nouveau une céphalée qui me tient toute une journée // Tellement fatiguée que je n'ai envie de rien // Une étoile pour accrocher dans le sapin // Compter les jours // Antélisthésis (Apprendre, toujours et encore) // "This is the end, Hold your breath and count to ten, Feel the earth move and then, Hear my heart burst again..." // Plus de pouls // Une fâcheuse tendance à me replier sur moi-même quand on me parle de sentiments. (Je suis un peu sauvage... Me laisserai-je un jour attraper?) // Un écureuil au panache flamboyant traversant la route en sautillant // La Coupe Davis pour la France // Lire. Me gaver de mots // Neige fondue // Me décider à réserver un billet pour Paris...

blogs,loisirs,humeurs,gourmandises,voyages,société,presse,politique,actu,actualité

31/10/2017

Octobre en quelques mots #13

Grand Décalage. Les Amis des sapeurs-pompiers aux manettes // Se retrouver au-dessus des nuages. Toujours fascinant! // Une application du smartphone (que je n'ai pas installée) me conseille des chansons depuis quelques jours. Le 4 octobre c'était Toi et moi de Patrick Roche. Le 5 octobre François Valéry est apparu sur l'écran avec My dream of love... Il semblerait qu'il y ait une thématique. Mon smartphone me connaît visiblement très bien... // Polski smak! Pierogi, placki, saucisses, barszcz, sernik... // Retrouver avec bonheur des lieux familiers et en découvrir d'autres avec émerveillement // Climat continental. Failli acheter gants et bonnet! // Faire une chute et se relever par miracle! (Heureusement que je suis de bonne constitution...) // Traverser à nouveau les nuages. Magique! // Michel Drucker sur scène... Ou comment j'ai grandi avec ses émissions // Complètement claquée! // Une céphalée qui me tient toute une journée // Chercher à mieux cerner la mémoire hypermnésique // Acheter des feutres et des cahiers // Avoir envie d'écrire et manquer de temps. Et ce fichu quotidien qui me bouffe toute mon énergie... 

blogs,humeurs,tags,loisirs,gourmandises,voyages,société,actu,actualité