Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2017

Janvier en quelques mots #4

Gustavo Dudamel à la tête du Wiener Philarmoniker le 1er janvier pour le traditionnel concert donné au Musikverein // Frissonner. Sentir avant tout le monde la baisse du thermomètre... // Hésiter entre littérature et politique. Entre politique et littérature // Ravie de ce petit bracelet Flowersforzo.é. A la fois élégant et casual et agréable à porter // Not in the mood // Détester la paperasse. L'avoir en horreur! // Commander une pizza au pizzaiolo ambulant // Donner sans scrupule des indices à l'adversaire pour l'aider à trouver les réponses aux questions du Trivial Pursuit (Et une franche rigolade pendant toute la partie!) // Lire. Beaucoup. Encore et encore. Dévorer les ouvrages // Michel Houellebecq, toujours aussi mystérieux et à contre-courant // Mignon le poissonnier... Hmmmm! // Envie de participer à un concours de nouvelles. Texte à envoyer le 28 février au plus tard. (Mais arriverai-je à caser cette fameuse phrase imposée...) // Montagnolo (fromage allemand), Mont Vully (fromage suisse), Munster (fromage français) : le plaisir n'a pas de frontières! // Rencontre littéraire avec Emmanuel Dongala venu présenter la Sonate à Bridgetower. Un homme passionné et passionnant

blogs,loisirs,humeurs,shopping,gourmandises,musique,actu,actualité

22/01/2017

Flâner dans une librairie

Cela faisait longtemps que je n'avais pas franchi le seuil d'une librairie. Et quel bonheur! Je ne peux pas expliquer pourquoi je me sens aussi bien au milieu des livres. Des titres qui résonnent dans mon esprit, des couvertures accrocheuses, des histoires sombres, gaies ou fantastiques qui me font de l'œil... Une librairie c'est une fenêtre ouverte sur le monde. Le monde réel mais aussi le monde imaginaire. Une fenêtre ouverte sur des milliers de vies possibles. Des milliers d'options pour s'éloigner un peu du quotidien, rencontrer des femmes et des hommes de papier, vivre de nouvelles aventures... Quand j'entre dans une librairie tous ces mots enfermés dans les ouvrages qui m'entourent me donnent une énergie incroyable.

Et je me rends compte que cela faisait trop longtemps que je n'avais pas mis les pieds dans une librairie. J'en suis ressortie non pas avec deux romans, mais avec deux essais. Je voulais lire depuis un moment Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson, récit de sa reconstruction et sa volonté de remarcher après une terrible chute alors qu'il escaladait un mur. Le deuxième ouvrage est signé Michel Houellebecq, En présence de Schopenhauer. Un essai dans lequel il évoque sa rencontre avec les textes de Schopenhauer et dans lequel il analyse certains passages. Je n'ai jamais rien lu de Houellebecq (si, si, je vous assure) et je me disais qu'un essai était peut-être une bonne entrée en matière et faire connaissance avec cet auteur. J'en reparlerai très certainement sur ce blog très prochainement.

DSC_0364~2.jpg

 

 

31/12/2016

Décembre en quelques mots #3

Sourire en entendant Modern Talking après une journée de m... // Manger du pop-corn au ciné. (Et me dire que ça a dû casser les oreilles des quelques spectateurs dans la salle...) // Une gaufre croustillante à souhait // Christmas market. Places and sidewalks overcrowded // Rêver de voyage en scrutant la vitrine du traiteur italien // Installer le sapin et les décorations // De nouvelles montures. Rouges. (Autant qu'on les voit!) // Hommage aux anciens combattants et victimes de guerre et un petit tour à la Préfecture de l'Eure // Les ronrons du chat // Un brut millésimé pour finir l'année // Un joli petit pull bleu nuit // The sound of Music. In love!

blogs,loisirs,tags,humeurs,actu,actualité

30/11/2016

Novembre en quelques mots #2

Des hauts et des bas. Plus de bas que de hauts // Pas de jours fériés // Ken et Barbie à la maison Blanche en janvier prochain... (Rire jaune.) // Too much and there's no way to paradise // Trop de grains de sable qui enrayent le quotidien. Minant! // Se laisser marcher une fois de plus sur les pieds // "Oh! J'aimerais tant que tu te souviennes Des jours heureux où nous étions amis En ce temps-là la vie était plus belle Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui Les feuilles mortes se ramassent à la pelle Les souvenirs et les regrets aussi..." // Fascinée par les gens qui passent des heures devant  une machine à sous // Apprendre que la cravate a été créée pour tenir chaud // L'ouverture du secrétariat du Père Noël à Libourne. (Je fais une liste ou j'envoie un dessin?) // Pleurer en regardant la Gifle un après-midi // Être trop fatiguée pour aller au ciné // Feuilleter le magazine Saveurs à la recherche de recettes pour les fêtes. (Et avoir déjà commencé à acheter les cadeaux!) // La nostalgie des trams

tags,blogsn loisirs,humeurs,actu,actualité

31/10/2016

Octobre en quelques mots #1

Recevoir un e-mail (que je n'ai pas ouvert) d'un doctorant de l'INP de Toulouse que je ne connais ni d'Adam, ni d'Eve... // Un week-end au bord de la mer // De la brioche feuilletée. Hmmm! // Une lueur d'espoir et peut-être enfin le bout du tunnel // Excited and a little bit afraid! // Pas facile de faire son trou // Surgery. Not where I have been once. But not far from... I can see the top of the roof! // Apprendre que les femelles guépard n'acceptent pas le premier venu // De la tête de veau sauce gribiche. Exquis! // Une petite plume rose qui s'envole de la scène et qui vient se coller sur ma jupe // "Last Christmas I gave you my heart But the very next day you gave it away This year, to save me from tears I'll give it to someone special..." // Dustin Hoffmann et Gary Oldman forever! // Fatiguée et ne pas faire grand chose pour pallier le manque de sommeil // Tracer sa route. A pied

blogs,loisirs,humeur,shopping,gourmandises,actu,actualité

30/09/2016

Septembre, ce fut...

Une soupe de pêches cuites dans du crémant de Loire. A tomber par terre! Vive le chef Depoix! // Une montre qui fait mon bonheur // Des devises. Se réhabituer à payer dans une autre monnaie // Des travaux dans tout l'appartement pendant 15 jours... et de la poussière du sol au plafond! // Un grand tri vertical. Il paraît qu'un logement rangé est source de sérénité... // Avoir envie d'écrire pour des challenges littéraires. Penser à mettre un point final à mon roman mais manquer de temps. Essayer de se recentrer sur les choses essentielles // Nocturne au musée et le violon chantant d'Oswald Sallaberger // Faire du camping chez moi... // Lorgner sur du Saint-Chinian-Roquebrun // Être plus intéressée par les sorties littéraires que par les sorties politiques

blogs,loisirs,tags,humeurs,voyages,shopping,gourmandises,actu,actualité

 

 

24/09/2016

Ranger pour plus de sérénité?

On garde toujours trop de choses et finalement ça ne sert qu'à perturber notre esprit.

Voici ce que j'écrivais en janvier 2013. Depuis, chaque année, je désencombre mon espace, je trie, je range, je jette, et je donne aussi. Quand je fais un peu de vide dans mon logement, il me semble respirer mieux, me sentir plus légère, être plus sereine. Ce n'est pas scientifiquement prouvé, mais se détacher d'objets, de papiers, de vêtements, contribue à mon avis à se détacher aussi du passé, à faire un peu le vide dans sa tête, à se recentrer sur des choses essentielles et auxquelles on tient vraiment. Ne pas culpabiliser par ailleurs. Ce qu'on achète, ce qu'on entasse correspond à des périodes de notre vie. Nos priorités changent, nos besoins aussi.

Il existe maintenant des coaches pour nous apprendre à ranger et à désencombrer notre intérieur. Sans aller jusqu'à embaucher des reines du rangement, on peut, en suivant trois principes, se débarrasser d'objets qui squattent nos espaces. Tout d'abord, se demander si l'objet a une quelconque utilité, deuxièmement, évaluer le lien affectif qui nous relie à celui-ci. Enfin, en évaluer l'état général. Si l'une des réponses à ces trois questions est "non", vous pouvez vous séparer de l'objet. Mais pour avoir essayé le système, ce n'est pas vrai pour tout. La méthode permet néanmoins de faire un gros tri dans les placards, les armoires et les tiroirs.

Faire du rangement nous amène aussi à nous questionner au final sur notre façon de consommer. J'avoue me demander souvent si j'ai vraiment besoin de ce que je m'apprête à acheter, est-ce que ça va m'être vraiment utile, quel plaisir vais-je en retirer, vivrai-je mieux si je l'achète ou cela ne changera-t-il rien à ma vie si je ne l'achète pas?

Et vous, comment vous appropriez-vous votre logement? Adeptes du rangement?

blogs,loisirs,mode de vie,lifestyle,sérénité,rangement,actu,actualité