Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2017

Les dimanches poétiques (215)

"Personne ne reliait Dravelle à la catastrophe mais j'étais certain de sa responsabilité. Il avait échappé aux enquêtes, aux poursuites. Il était vivant. Il touchait sa pension, il marchait dans la rue en homme libre. Et puis c'était lui, avec Mainate, qui étaient responsables de la mort de Jojo. Ils l'avaient envoyé à la mine. Deux salauds en embuscade au bar "Chez Madeleine", qui faisaient passer les jeunes de leur première à leur dernière bière."

Sorj CHALANDON Le jour d'avant

poésie,littérature,le jour d'avant,sorj chalandon,actu,actualité

Écrire un commentaire