Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2022

Les dimanches poétiques (291)

"On dirait parfois que les matins de janvier font passer le temps en tressant des cordes. Il vaut alors mieux rester chez soi, n'aller nulle part, se blottir bien au chaud en espérant que le monde nous oublie."

Jon Kalman STEFANSSON in Lumière d'été, puis vient la nuit p.109 (Ed. Grasset - 2020)

Écrire un commentaire