Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2016

Octobre en quelques mots #1

Recevoir un e-mail (que je n'ai pas ouvert) d'un doctorant de l'INP de Toulouse que je ne connais ni d'Adam, ni d'Eve... // Un week-end au bord de la mer // De la brioche feuilletée. Hmmm! // Une lueur d'espoir et peut-être enfin le bout du tunnel // Excited and a little bit afraid! // Pas facile de faire son trou // Surgery. Not where I have been once. But not far from... I can see the top of the roof! // Apprendre que les femelles guépard n'acceptent pas le premier venu // De la tête de veau sauce gribiche. Exquis! // Une petite plume rose qui s'envole de la scène et qui vient se coller sur ma jupe // "Last Christmas I gave you my heart But the very next day you gave it away This year, to save me from tears I'll give it to someone special..." // Dustin Hoffmann et Gary Oldman forever! // Fatiguée et ne pas faire grand chose pour pallier le manque de sommeil // Tracer sa route. A pied

blogs,loisirs,humeur,shopping,gourmandises,actu,actualité

30/09/2016

Septembre, ce fut...

Une soupe de pêches cuites dans du crémant de Loire. A tomber par terre! Vive le chef Depoix! // Une montre qui fait mon bonheur // Des devises. Se réhabituer à payer dans une autre monnaie // Des travaux dans tout l'appartement pendant 15 jours... et de la poussière du sol au plafond! // Un grand tri vertical. Il paraît qu'un logement rangé est source de sérénité... // Avoir envie d'écrire pour des challenges littéraires. Penser à mettre un point final à mon roman mais manquer de temps. Essayer de se recentrer sur les choses essentielles // Nocturne au musée et le violon chantant d'Oswald Sallaberger // Faire du camping chez moi... // Lorgner sur du Saint-Chinian-Roquebrun // Être plus intéressée par les sorties littéraires que par les sorties politiques

blogs,loisirs,tags,humeurs,voyages,shopping,gourmandises,actu,actualité

 

 

24/09/2016

Ranger pour plus de sérénité?

On garde toujours trop de choses et finalement ça ne sert qu'à perturber notre esprit.

Voici ce que j'écrivais en janvier 2013. Depuis, chaque année, je désencombre mon espace, je trie, je range, je jette, et je donne aussi. Quand je fais un peu de vide dans mon logement, il me semble respirer mieux, me sentir plus légère, être plus sereine. Ce n'est pas scientifiquement prouvé, mais se détacher d'objets, de papiers, de vêtements, contribue à mon avis à se détacher aussi du passé, à faire un peu le vide dans sa tête, à se recentrer sur des choses essentielles et auxquelles on tient vraiment. Ne pas culpabiliser par ailleurs. Ce qu'on achète, ce qu'on entasse correspond à des périodes de notre vie. Nos priorités changent, nos besoins aussi.

Il existe maintenant des coaches pour nous apprendre à ranger et à désencombrer notre intérieur. Sans aller jusqu'à embaucher des reines du rangement, on peut, en suivant trois principes, se débarrasser d'objets qui squattent nos espaces. Tout d'abord, se demander si l'objet a une quelconque utilité, deuxièmement, évaluer le lien affectif qui nous relie à celui-ci. Enfin, en évaluer l'état général. Si l'une des réponses à ces trois questions est "non", vous pouvez vous séparer de l'objet. Mais pour avoir essayé le système, ce n'est pas vrai pour tout. La méthode permet néanmoins de faire un gros tri dans les placards, les armoires et les tiroirs.

Faire du rangement nous amène aussi à nous questionner au final sur notre façon de consommer. J'avoue me demander souvent si j'ai vraiment besoin de ce que je m'apprête à acheter, est-ce que ça va m'être vraiment utile, quel plaisir vais-je en retirer, vivrai-je mieux si je l'achète ou cela ne changera-t-il rien à ma vie si je ne l'achète pas?

Et vous, comment vous appropriez-vous votre logement? Adeptes du rangement?

blogs,loisirs,mode de vie,lifestyle,sérénité,rangement,actu,actualité

31/08/2016

Août, ce fut...

Des OREO fourrés au beurre de cacahuète. (Heureusement que c'est une édition limitée parce que je suis déjà addict!) // To be overbooked // Le gros H qui oublie de me payer et les factures qui tombent... :( // Des petites pestes // Prospecter et me demander si je n'aurais pas intérêt à bouger // Avoir très envie de visiter la bibliothèque du monastère de Strahov // Revoir de vieilles connaissances... La vie réserve bien des surprises! // Un rêve complètement farfelu (Acheter des meubles à monter soi-même avec un homme qui, dans la vraie vie, n'est pas bricoleur du tout. Cherchez l'erreur...) // Lire. Beaucoup. Se rassasier de mots // La délégation française revenant des JO de Rio avec 42 médailles // Chercher le meilleur endroit pour manger un bon goulasch // Swimming pool. Le soleil au zénith // De la menthe à l'eau // La découverte d'une nouvelle exo-planète, Proxima B // Faire du tri vertical. Réduire en confettis cours et interrogations du second degré // Détester le goût de l'eau de coco // "Birds flyin' high, you know how I feel; The sun in the sky, you know how I feel..."

blog,loisirs,tags,gourmandises,humeurs,actu,actualité

31/07/2016

Juillet, ce fut...

Transformer un vieux t-shirt en chiffons // Faire encore un peu les soldes // Être éblouie par le soleil et éclater un pneu sur un trottoir // Décompresser et surtout oublier l'heure // Les Bleus malheureux mais qui méritaient de gagner l'Euro tout autant que les Portugais // Un chemisier fleuri de coquelicots // Une attente interminable // Essayer une montre Michel Herbelin avec bracelets interchangeables. Magnifique! Et puis s'enquérir du prix... Hum! // L'horreur  à Nice et un sentiment d'incompréhension. Comment cet acte odieux a-t-il été possible? // Les choses de la vie un soir sur Chérie25 // Avoir les résultats du S6... Diplômée! (Yes, I can!) // Une sympathique virée amiénoise. Je ne saurais pas dire pourquoi mais j'aime l'ambiance de cette ville // Les pâtisseries de Jérôme Bocquillon. Du pur bonheur! // Un prêtre égorgé à 20 bornes de chez moi... Et me demander comment un type fiché S peut sortir de prison avec un bracelet électronique. Me dire aussi qu'il serait temps d'éduquer la jeunesse des quartiers difficiles et de lui filer du boulot! // Un genou qui me titille et le nerf sciatique qui s'en mêle // Avoir hâte d'être en septembre pour retourner près de la Vltava mais craindre grèves des transports et autres coups du sort...

blogs,loisirs,tags,humeurs,shopping,gourmandises,voyages,actu,actualité

17/07/2016

Relever la tête

Le 14 juillet fut une fête, une très belle fête avec défilé des troupes sur les Champs Elysées, un magnifique concert de musique classique retransmis du Champ de Mars et un merveilleux feu d'artifice embrasant la Tour Eiffel. Une très belle fête jusqu'à ce que je voie sur Twitter des messages indiquant aux Niçois de rester cloîtrés chez eux et évoquant un attentat.

J'ai zappé sur les chaînes d'infos en continu pour en savoir plus. Certains parlaient d'une trentaine de morts, d'autres d'une cinquantaine. J'essayais de comprendre ce qui se passait. On ne savait pas bien si l'attentat était terminé ou si les forces de l'ordre étaient toujours à l'œuvre pour arrêter le ou les attaquants. Quelques images montraient par ailleurs des scènes de panique, la foule courant, puis des ambulances stationnées au beau milieu de la Promenade des Anglais. J'ai attendu plus d'infos fiables mais les journalistes semblaient dépassés par les événements. Les correspondants sur place n'avaient pas plus d'infos à donner. J'ai éteint la télé et suis allée me coucher avec un goût amer dans la bouche.

Lorsque je me suis levée vendredi matin le bilan était de 84 morts et faisait état de très nombreux blessés. On m'aurait donné une gifle je pense que la sensation aurait été la même. J'étais sonnée et me demandais quand ces agissements allaient-ils enfin cesser? Et puis un sentiment de colère est monté en moi. De la colère contre cet illuminé, contre les politiques, contre Dieu. J'avais la gorge nouée et des larmes ont dévalé mes joues. J'étais en colère et impuissante.

Puis, je me suis dit que la meilleure réponse que l'on pouvait donner à ceux qui voudraient nous mettre à genoux, nous faire courber l'échine, c'était de relever la tête et de continuer à vivre, de profiter de la vie et des gens qu'on aime, de sortir s'amuser, de faire la fête. Dire à nos proches qu'on tient à eux, ne pas se fâcher pour des broutilles parce que c'est une perte de temps inutile. Vivre envers et contre tout. 

blogs,humeurs,presse,médias,france,actu,actualité

30/06/2016

Juin, ce fut...

Me demander ce que peut bien vouloir dire "TSA". Savoir qu'il s'agit d'un doppler mais pas foutue de retrouver la localisation. Puis, avoir une illumination dans le bus en repartant le vendredi soir en écoutant Part time lover de Stevie Wonder... TSA : Tronc Supra-Aortique. D'une simplicité! / Des névralgies et des cervicalgies / Les maillots des footballeurs suisses qui se déchirent et un ballon qui se dégonfle / Avoir enfin la possibilité de remettre du vernis à ongles / Musiques en fête aux Chorégies d'Orange / M'endormir devant le JT de 20h (David Pujadas ne chante pourtant pas de berceuses...) / Une paire d'Adidas en solde / Créer mon Bullet Journal / La fin des sacs plastiques dans les commerces / Rêver d'ailleurs...

blogs,loisirs,tags,humeurs,shopping,voyages,actu,actualité