Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2015

Je range mes abattis

En arrivant hier matin à pied près du bâtiment où je travaille j'ai manqué me faire écraser. [...] Le jour n'était pas encore levé et les lampadaires n'éclairent pas très bien la zone où je me trouvais. Les phares dans les yeux j'ai marqué un temps d'arrêt puis j'ai bien rangé mes abattis sur le côté!

Sinon, le grand chef qui dit bonjour, ça fait toujours plaisir. On n'est pas des robots. Même quand on est seulement de passage, j'estime qu'on doit être considéré comme faisant partie de l'équipe. Pour ma part j'ai pour habitude de saluer toutes les personnes qui évoluent autour de moi, quelle que soit leur fonction. Un bonjour ça ouvre tellement de portes. Bon sang! Humanisons la vie!

[...]

Voilà pour aujourd'hui. La vita è bella!

P1130444 (3).JPG

18:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/01/2015

"It's sad, so sad. It's a sad, sad situation..."

Pourquoi faut-il toujours partir? Pourquoi doit-on quitter un endroit qu'on aime, où on se sent à l'aise? Un endroit qu'on n'oubliera pas? Ce sera forcément moins bien ailleurs vu que c'était tellement bien là... 

[...]

Tellement obnubilée par ce parfum, je suis quand même allée chez Sephora samedi en sortant du boulot. (J'ai des obsessions parfois. Je suis certaine que vous aussi.) J'ai essayé plein de parfums et celui qui lui ressemble le plus c'est The Beat de Burberry. Il existe aussi pour femme, j'en ai porté à un moment donné. Un parfum assez capiteux. Pas la peine d'en mettre beaucoup.

Ceci étant dit, je n'en ai plus depuis un moment et j'ai fini ma bouteille de Coco de Chanel ce matin. Ca c'est la poisse. C'est un parfum dont je ne me lasse pas et j'aurais bien aimé en avoir jusqu'à la fin du mois...

13/01/2015

Un matin gris qui se transforme en jolie journée

Ce matin quand je suis partie le ciel était gris. Les présentateurs météo ne s'étaient pas trompés. Le mauvais temps était là. Le vent battait la ville. Dans la matinée il s'est même mis à pleuvoir. Mais la journée réserve bien des surprises.

Il y eut d'abord une petite éclaircie vers 9h50. Un premier rayon de soleil trop parfumé mais qui sentait sacrément bon (et moi qui me trimbale un sourire béat depuis ce moment-là).

Puis, à 12h, décider de rentrer manger plutôt que de me retrouver toute seule au self. Eviter ainsi de trop stresser pour une mise en situation que je devais effectuer en début d'après-midi.

A 13h50, le soleil qui fait son apparition, comme s'il avait décidé de me donner un coup de pouce, de me réchauffer, de me donner des forces.

Repartir à 14h10 sous le soleil. Avoir envie d'un nouveau stylo Pilot Frixion, le mien ayant rendu l'âme il y a quelques semaines. Aller dans une librairie pour le stylo et tomber sur le dernier livre de Jean-Philippe Blondel Un hiver à Paris. Ressortir avec le dit livre qui promet de belles heures de lecture.

Enfin, rentrer chez soi et découvrir qu'une de mes photos est sur la 4ème de couverture de la rétrospective que ma jolie Commune édite tous les ans pour distribuer aux habitants. Me dire que beaucoup de gens vont penser à moi.

Et à l'heure où j'écris ces lignes il y a encore un beau rayon de soleil.

météo,soleil,jean-philippe blondel,livres,lecture,rayon de soleil,littérature,shopping,actu,actualité

04/01/2015

Au revoir 2014. Bonjour 2015...

Nous sommes entrés dans une nouvelle année et je regarde brièvement dans le rétroviseur pour voir ce que l'an passé a eu de bon et de moins bon.

2014 avait commencé sur une note plutôt positive. J'étais pleine d'énergie, prête à abattre des montagnes, à bouffer la vie comme jamais. Puis, les semaines ont passé, les mois, et j'ai perdu souvent patience pour un rien, avec les gens. J'ai été déçue par certains, j'en ai maudit d'autres qui me faisaient perdre mon temps car ils ne comprenaient rien à rien. Je me suis essoufflée. J'ai perdu le goût. Le goût des choses. Parfois aussi des gens, me donnant des taloches (virtuelles) en me disant que "Parfait" n'existe pas et qu'il faut de tout pour faire un monde. J'ai essayé de me focaliser sur les petits bonheurs du quotidien et de lâcher prise quand rien n'allait comme je voulais. Au fil du temps j'ai mis de la distance avec tout ce qui m'atteignait. J'avais envie de me protéger, de ne pas penser à ce qui fait mal. Mal au cœur, à l'âme.

2014 ce fut aussi beaucoup de stress, beaucoup de doutes, des larmes parfois, et puis des sourires parce que j'avais pas envie de parler de tout ce qui me tracassait, de tout ce qui m'angoissait. Ce fut aussi une énorme sensation de solitude, même au milieu de la foule.

Enfin, 2014 ce fut quelques très belles lectures mais beaucoup moins que l'an passé, faute de temps. Ce fut aussi moins de sorties, parce que je n'étais pas motivée et parce que le temps était souvent pourri. Ce fut une balade dans l'est de la France et une autre en Picardie qui m'ont permis de souffler quelques jours.

Que demander pour 2015? La dame qui fait les horoscopes à la radio a dit que ce serait pas une grande année côté cœur. Elle m'aurait dit le contraire, j'l'aurais pas cru! Depuis 20 ans les années se suivent et se ressemblent sur ce point-là. Pourquoi ça changerait? Non mais sans blague?! Ce serait trop beau d'ailleurs que ça change, pas vrai?!

Pas de vœux particuliers pour la nouvelle année. Je demande juste à 2015 de belles lectures et quelques bonnes bouffes. J'essaierai tant bien que mal de m'accommoder du reste...

P1130422 gaufre chantilly myrtille (2).jpg

31/12/2014

Décembre, ce fut...

Acheter une bouteille de vin que je ne boirai pas tout de suite / Marcel Proust cité par Jean d'Ormesson: "L'amour c'est l'espace et le temps rendus sensibles au cœur" / Chercher des idées de cadeaux / Descendre en ville un samedi après-midi pour voir le marché de Noël et trouver des rues bondées (un peu normal me direz-vous à 11 jours du réveillon...) sans compter un début d'incendie dans un immeuble d'une rue piétonne / Des processus obstructifs / Des téléfilms un peu bébêtes sur Noël mais j'adore ça! / Rêver d'avoir dans ses poches un peu de magie de Noël... / Le doux mélange du Martini blanc et du jus d'oranges et de clémentines / M'entendre dire qu'il y a 4 à 5 heures d'attente pour visiter une expo parce que je n'ai pas réservé mon billet / Décorer le sapin deux jours avant Noël (et il a fallu que je me motive...) / Acheter les derniers cadeaux le 24 décembre. (C'est la première fois que ça m'arrive.) / Une salade de mâche aux pistaches, du poulet au vin jaune et aux morilles, un grand cru de 1999 d'un célèbre vin liquoreux, des macarons de Grand-Mère Auzou, du panettone, des nougats italiens... Un Noël savoureux! / Des diurétiques pour les malades du cœur...

blogs,loisirs,humeurs,tags,gourmandises,actu,actualité

blogs,loisirs,humeurs,tags,gourmandises,actu,actualité

blogs,loisirs,humeurs,tags,gourmandises,actu,actualité

 

30/12/2014

Belle de la tête aux pieds #9

Je n'avais pas encore de vernis rouge. Quelques uns me faisaient envie sur les blogs, je les regardais avec attention dans les magasins, mais je ne m'étais jamais décidée à en acheter un. Cependant, pour faire ressortir les tenues plus foncées de l'hiver, j'ai pensé qu'un vernis rouge serait le bienvenu. En balade dans la capitale dernièrement, je  suis entrée dans le magasin Sephora des Champs-Elysées. Et là, il y avait le choix.

Je me suis laissée tenter par le "Cherry popside" de la marque Sephora. Il est tout simplement magnifique. Deux couches donnent une superbe couleur cerise aux ongles. A croquer! (En vrai il est un peu plus soutenu que sur les photos.)

beauté,loisirs,shopping,sephora,actu,actualité,vernis à ongles

beauté,loisirs,shopping,sephora,actu,actualité,vernis à ongles

26/12/2014

Décembre #5

Paris me donne le tournis

Se balader dans la capitale, ça permet d'apprécier l'esprit de Noël mais ça permet aussi d'apprécier la vie plus calme de la province. J'aime bien Paris pour tout ce qu'elle offre de patrimoine exceptionnel et sa vie culturelle. Cependant elle me donne vite le tournis. Tout va vite, il y a trop de monde partout.Dans les rues, dans les boutiques, dans les transports en commun...

P1170126 (2).JPG

Ballets...

P1170140 (2).JPG

expositions...

P1170153 (2).JPG

art de la rue...

P1170168 (2).JPG

...et littérature. Montaigne, le pied poli par des étudiants (et des touristes?), fait face à la Sorbonne.