Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2018

Les dimanches poétiques (232)

"Que d'années j'ai consacrées, compatissant, à écouter davantage les angoisses, les arrogances, les exigences des prétendants à la gloire littéraire que les suppliques silencieuses de ceux qui me sont proches et si chers, à m'oublier aussi, m'égarer, m'étouffer, ignorer jusqu'à l'usage de mon corps - comme pour aimer, il faut aussi un corps pour lire. Quand j'y pense, que d'articles inutiles, de combats vains, d'obligations ridicules, de scrupules dérisoires, de charges caritatives, d'affections feintes et d'amitiés intéressées dont je croyais être l'objet mais dont j'étais le dindon."

Jérôme GARCIN La chute de cheval

Écrire un commentaire