Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2014

Les dimanches poétiques (143)

"Respecter une femme, c'est pouvoir envisager l'amitié avec elle; ce qui n'exclut pas le jeu de la séduction, et même, dans certains cas, le désir et l'amour."

Tahar BEN JELLOUN

poèmes,poésie,citations,littérature,actu,actualité

19/10/2014

Les dimanches poétiques (141)

"Le tact dans l'audace, c'est de savoir jusqu'où on peut aller trop loin."

Jean COCTEAU

P1130157 (2).JPG

12/01/2014

Les dimanches poétiques (123)

"Every day is a new deal. Keep working and maybe something will turn up."

Harvey PEKAR

citations,harvey pekar,actu,actualité

27/11/2011

Les dimanches poétiques (61)

  • I believe in pink.
  • I believe that laughing is the best calorie burner.
  • I believe in kissing, kissing a lot.
  • I believe in being strong when everything seems to be going wrong.
  • I believe that happy girls are the prettiest girls.
  • I believe that tomorrow is another day and
  • I believe in miracles.

Audrey HEPBURN

20/02/2011

Les dimanches poétiques (38)

"En rentrant à Kilbride, j'écrirai dans mon calepin: "La chance ne peut pas toujours vous sourire, mais elle ne peut pas toujours vous tourner le dos."

Nuala O'FAOLAIN Best love Rosie

 

06/02/2011

Les dimanches poétiques (37)

"Mais, pour diriger un empire, il faut, et c'est une qualité incontournable, être capable de descendre deux marches sans s'étaler comme une tache d'encre sur un buvard. L'ancien président n'en était plus capable. Le vieux commençait à faire un peu honte à son pays qui n'est pourtant pas le moindre. On a même cru qu'il allait y passer, victime de ses excès. Alors, ceux qui faisaient tourner la nation pour lui, au quotidien, lui ont choisi avec son assentiment un successeur."

Marc DUGAIN Une exécution ordinaire

Dindon Dobra.jpg

23/05/2010

Les dimanches poétiques (18)

"Le fjord était prodigue, mais il réclamait parfois son tribut. Une barque s'attardait; sur la côte, l'attente commençait. Les heures, les jours passaient, l'espoir s'amenuisait. Alors, le fjord dévoilait sa face hideuse et pouvait s'abreuver aux larmes des veuves. La mère nourricière se faisait mangeuse d'hommes. Pourtant, les marins remettaient inlassablement les barques à l'eau."

Bruno d'HALLUIN Jon l'Islandais

Bateau dimanche poetique 18.jpg
Sur la côte d'Albâtre