Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2018

Une odeur âcre de papier froid et froissé

Baptiste regarda une deuxième fois dans le bac pour être bien sûr qu'il n'avait pas eu la berlue. Il y avait là toutes sortes de papiers: des livres de poche, des magazines, des brochures, de vieux annuaires, des carnets de notes... Tous jetés pêle-mêle dans ce container entreposé dans le garage. Baptiste n'y avait jamais vraiment porté attention. D'ailleurs il ne se rendait pas souvent dans le garage quand il venait à Combloux.

Pourquoi son père avait mis tout ça dans ce bac? C'aurait été plus simple de s'en débarrasser au fur et à mesure. S'en servait-il pour allumer le feu? Son paternel se fichait pas mal de la littérature et les bouquins ne l'intéressaient pas. Frison-Roche et Stendhal avaient peut-être crépité ensemble dans l'âtre...

Simon, pendant ses deux années d'études post-bac, avait entassé des centaines de bouquins dans sa chambre.  Lorsqu'il était décédé le père Vittoz avait décidé de tout garder puis, il en avait eu assez de vivre dans le passé. Les livres de Simon avaient disparu. Baptiste pensait que les ouvrages de son frère avaient été donnés.

Il se dégageait du container une odeur âcre de papier froid et froissé, d'encre en décomposition. Ca piquait les narines. Baptiste se détourna et rabaissa le couvercle.

S'il voulait vendre la maison rapidement il devait se dépêcher de la vider. Une armée de souris ne viendrait sûrement pas à bout de toutes ces pages. Il fallait trouver une solution plus efficace. Baptiste entreprit de tout brûler.

Ce texte a été rédigé dans le cadre de l'atelier d'écriture Une photo, quelques mots n°304 initié par Leiloona. Il n'est pas libre de droits.

book-collection-education-159751[1].jpg

Commentaires

Ouch ... la fin ! :-o
Mais enfin, non ? Qu'il les donne ! Et les meubles aussi, il va les brûler ? :/

Écrit par : leiloona | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

C'est vrai ça, il pourrait les donner. Mais a-t-il vraiment le temps de trier tout ça?

Écrit par : La plume et la page | 24/05/2018

Que c'est triste de détruire ces livres... je préfère toujours les donner à des associations pour leurs dépôts-vente, plutôt que de les jeter moi-même. Des objets aussi précieux pour moi que des photos de famille !

Écrit par : Valou | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

Moi aussi je les donne aux bonnes œuvres. Je n'ai jamais jeté un livre.

Écrit par : La plume et la page | 24/05/2018

Quelle claque cette fin « sans appel » ! Un texte choc certes, mais efficace.

Écrit par : Jos | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Oui, sans appel. Il est pris par le temps...

Écrit par : La plume et la page | 24/05/2018

Toute une histoire de famille dans cette photo...Que faire des livres et autres documents que l'on emmagasine pendant des années est une question qui revient souvent?

Écrit par : Valérie | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Comme tu dis, c'est toute une histoire de famille. Il y a tant de documents et de livres à trier...

Écrit par : La plume et la page | 24/05/2018

Pas facile de se séparer de livres qui ont marqué une histoire, un bout de vie. Je songe parfois à ces centaines et centaines de romans que ma conjointe a acquis au cours des années. Un jour pas si lointain, quand la maladie aura terminé sa sale besogne, je devrai décider si je les garde ou si je m'en défais.

Écrit par : Pierre F. | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Pas facile de se débarrasser des affaires qui ont appartenu à une personne chère. On garde, on garde, et puis arrive le moment où on se dit que ce n'est pas raisonnable et que ça pourrait servir à quelqu'un... Bon courage Pierre!

Écrit par : La plume et la page | 24/05/2018

WAouuuu ! je commence à peine les lectures de cette semaine et que de surprises ! J'adore cet angle provocateur que tu as pris sur ce texte en émettant l'idée de brûler les livres !!! une belle réussite ! ;-) encore ! encore ! ;-)

Écrit par : Nady | 23/05/2018

Répondre à ce commentaire

Oui, il fallait oser imaginer que le personnage brûle les livres! Moi qui ne supporte même pas de les corner...

Écrit par : La plume et la page | 24/05/2018

Zut, je pensais qu'il allait faire un vide-garage, au moins, mais pas les brûler, il ne l'a pas encore fait, il y pense, la nuit porte conseil.

Écrit par : la fllibust | 24/05/2018

Répondre à ce commentaire

Un vide-garage?... Hmmm?... A mon avis il n'aura pas le temps de faire ça.

Écrit par : La plume et la page | 24/05/2018

Écrire un commentaire