Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2017

Ses yeux brillaient de mille feux

La plage était déserte. Tiberio et Marcella cheminaient tranquillement. Ils avaient ôté leurs chaussures pour être au contact des éléments. Le sable humide sous leurs pieds était une sensation curieuse. Ils marchaient l'un à côté de l'autre en silence. Leurs cheveux se pliaient aux désirs du vent. C'était la première fois qu'ils se promenaient pieds nus sur l'estran. D'habitude ils restaient tout en haut de la plage, là où le sable était toujours sec et où l'après-midi les familles allongeaient leurs serviettes.

Le sable froid titillait leur peau. Ils se retournaient de temps à autre pour contempler leurs empreintes figées dans le large tapis ondulé. L'air, chargé d'iode et d'embruns, leur mettait les poumons sous pression. Ils sentaient chaque bouffée passer dans leur trachée, comme si quelqu'un, le pied sur une pompe, avait essayé de les gonfler tout entiers.

Ils marchèrent ainsi pendant une demi-heure puis firent demi-tour après avoir observé longuement l'horizon. Des bateaux de pêche s'en allaient dans le lointain. Tiberio prit la main de Marcella et la serra fort. Elle se rapprocha de lui et se mit sur la pointe des pieds pour l'embrasser. Ils n'avaient pas échangé un mot depuis qu'ils étaient descendus de voiture. Tiberio l'enlaça tout contre lui et observa son visage. Les yeux de Marcella brillaient de mille feux, concurrençant la lumière vive du soleil.

Textes précédents: N°5, N°6

Ce texte a été rédigé dans le cadre de l'atelier d'écriture Une photo, quelques mots n°269 initié par Leiloona. Il n'est pas libre de droits. La photo, de Vincent Héquet, n'est pas libre de droits non plus.

textes originaux,écriture,littérature,plage,soleil,amour,actu,actualité

Commentaires

Une marche vivifiante, loin de sentiers battus !

Écrit par : Albertine | 29/05/2017

Répondre à ce commentaire

De temps en temps ça fait du bien.

Écrit par : La plume et la page | 02/06/2017

Une jolie parenthèse amoureuse sur le sable. Beaucoup de douceur et de sensibilité dans les gestes simples de ces deux personnages, cela colle superbement avec la douceur de la photo je trouve.

Écrit par : L'ivresse littéraire | 29/05/2017

Répondre à ce commentaire

Parfois les mots sont superflus. Il faut apprendre à lire les visages...

Écrit par : La plume et la page | 02/06/2017

Plein de douceur, de calme,de sérénité .Ton texte fait du bien.Merci

Écrit par : Valérie | 30/05/2017

Répondre à ce commentaire

Je t'en prie Valérie. Au plaisir de te lire.

Écrit par : La plume et la page | 02/06/2017

Tu m'offres là un petit moment de rêve, avec des prénoms italiens et une douce idylle. Ils ont la plage pour eux tout seuls et une vie à partager.
Joli !

Écrit par : adèle | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, comme tu dis, une vie à partager.

Écrit par : La plume et la page | 03/06/2017

Parfois les mots sont inutiles et il n'y a rien de plus savoureux qu'une promenade main dans la main de son amoureux et en conclure par un baiser avant de rentrer ! bravo !

Écrit par : Nady | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Je me verrais bien à la place de Marcella... Merci pour ton passage Nady.

Écrit par : La plume et la page | 03/06/2017

Écrire un commentaire