Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2014

Juin, ce fut...

Le 70ème anniversaire du Débarquement en Normandie / Des heures de sommeil à rattraper / Une glissade sur une marche mouillée / Se sentir revivre avec le retour du soleil / Un e-mail que je n'attendais pas mais qui m'a fait super plaisir. Sourire... / Une chambre embaumée par l'odeur de l'herbe fraîchement coupée / Un Songe d'iris de Rochas / Un shampoing aux extraits d'ortie et de citron qui me rappelle le parfum d'un homme mais pas foutue de dire lequel... / Devenir la reine du lit au carré / Me dire que les congés d'été ne seront pas superflus pour recharger les batteries / Être déçue par le comportement des gens (Mais c'est vrai, on ne vit pas dans le monde des bisounours...) /  Découvrir qu'on peut visiter le palais Farnèse - siège de l'ambassade de France à Rome - le vendredi. 

tags,blogs,loisirs,actu,actualité

29/06/2014

Les dimanches poétiques (135)

"Pofigisme n'a pas de traduction en français. Ce mot russe désigne une attitude face à l'absurdité du monde et à l'imprévisibilité des événements. Le pofigisme est une résignation joyeuse, désespérée face à ce qui advient. Les adeptes du pofigisme, écrasés par l'inéluctabilité des choses, ne comprennent pas qu'on s'agite dans l'existence. Pour eux, lutter à la manière des moucherons piégés dans une toile d'argiope est une erreur, pire, le signe de la vulgarité. Ils accueillent les oscillations du destin sans chercher à en entraver l'élan. Ils s'abandonnent à vivre."

Sylvain TESSON S'abandonner à vivre

poésie,littérature,livres,actu,actualité

19/06/2014

Cake aux fruits secs et fruits confits

Pour le goûter ou bien juste pour accompagner une tasse de thé, ce cake est une parfaite idée. Simple à réaliser et fondant il fera son effet sur votre table.

Ingrédients:

  • 2 oeufs
  • 80 g de sucre en poudre
  • 10 cl de lait
  • 150 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • une pincée de sel
  • 100 g de beurre ramolli
  • 100 à 150 g de fruits secs et fruits confits macérés dans du rhum ambré Negrita (5 ou 6 abricots secs coupés en petits morceaux, une bonne poignée de raisins secs Sultana, 5 ou 6 écorces d'orange confites coupées en petits morceaux, 1 ou 2 morceaux de gingembre confit coupés en minuscules morceaux)

cuisine,cakes,recettes,gourmandises,actu,actualité

Recette:

Mettre le four à chauffer à 200°C (th. 7).

Dans une jatte mélanger aux fouets électriques les jaunes d'œufs (réserver les blancs) et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Puis, ajouter le lait, la farine tamisée, la levure, le sel, le beurre ramolli. Mélanger aux fouets jusqu'à ce que la pâte épaississe. Ensuite ajouter les fruits secs et confits à l'aide d'une mouvette.

Dans un saladier monter les blancs d'œufs en neige avec une pincée de sel. Ajouter les blancs à la pâte en tournant délicatement. Verser la pâte dans un moule à cake beurré et fariné. Enfin, enfourner le moule dans le four. Laisser cuire 10 minutes à 200°C puis baisser le four à 180°C et laisser cuire 30 minutes. Vérifier que le cake est cuit avec la lame d'un couteau avant d'arrêter le four.

Bonne dégustation!

cuisine,cakes,recettes,gourmandises,actu,actualité

cuisine,cakes,recettes,gourmandises,actu,actualité

17/06/2014

S'abandonner à vivre - S. TESSON

livres,littérature,nouvelles,sylvain tesson,actu,actualité

Charmée par la lecture du récit de sa retraite au fin fond de la Sibérie, je m'étais juré de lire d'autres ouvrages de Sylvain Tesson. Alors quand j'ai entendu les bonnes critiques sur "S'abandonner à vivre", j'ai décidé de l'acheter.

L'auteur a rassemblé une vingtaine de nouvelles plus intéressantes les unes que les autres où il y est question d'amour, d'envies, d'insomnies, de destins brisés et de vies ordinaires mais où les êtres apprennent à se laisser aller, à ne pas regretter ce qu'ils ont fait. S'abandonner à vivre c'est accepter la vie comme elle vient. Les hommes et les femmes s'abandonnent à vivre. Ils se résignent face à l'absurdité du monde, adoptent une attitude à la fois désespérée et joyeuse face à ce qui advient.

Le monde est fou mais rien ne vaut le monde. C'est en substance ce qui transparaît dans ces nouvelles de Sylvain Tesson que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire, en particulier "La bataille", "Les pitons", "Le sniper", "L'ermite", "La lettre", "Le téléphérique", et "Les fées". La plume de Tesson est douce et rugueuse, cynique et poétique, crue et policée. Une langue française comme je l'aime, utilisée dans toute sa complexité.

S'abandonner à vivre - Sylvain TESSON - Ed. Gallimard - 2013

15/06/2014

Les dimanches poétiques (134)

"-Soyez sérieux. Vous avez compris. Il ne faut jamais briser la course d'une lettre. Une missive est une pièce d'engrenage. Ni le hasard ni un homme ne doit se permettre d'enrayer le mouvement. Laissez-moi remettre la vôtre. Je m'économise la responsabilité d'un délit. A vous, j'évite une malédiction."

Sylvain TESSON S'abandonner à vivre

P1160381 Boite a lettre.JPG

08:00 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/06/2014

Les dimanches en photo (54)

P1150688 falaise veules.jpg

02/06/2014

Des livres en partance pour la benne...

Sauver quelques livres de la benne à ordures en descendant le sac de tri sélectif. Voilà ce que j'ai fait samedi matin. Deux piles de bouquins étaient disposées contre le mur juste à côté de la porte du local. Pas possible de les manquer, bien en évidence. La personne qui les a déposés là avait sans doute dans l'idée que quelqu'un s'intéresserait à eux avant qu'ils ne soient emportés.

J'ai donc passé en revue les deux piles. Il y avait toutes sortes d'ouvrages mais malheureusement peu qui m'intéressaient. Cependant j'ai tout de même trouvé deux romans et un recueil de nouvelles: La gouvernante française d'Henri Troyat, La sorcière de Portobello de Paulo Coelho, et Balades au pays de l'enfance d'auteurs de diverses origines. Ca me pince le cœur de voir partir des ouvrages à la benne. Personnellement, quand je veux me débarrasser de bouquins dont je n'ai plus l'utilité, je les donne aux bonnes œuvres qui elles-mêmes les donneront ou les revendront d'occasion. J'aime bien qu'un livre ait plusieurs vies, passe dans différentes mains.

Souhaitons que d'autres bouquins laissés dans le local trouveront preneur...

livres,tri sélectif,pal,littérature,actu,actualité