Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2022

Les dimanches poétiques (293)

"Mon amour,

je me suis remis au ligne à ligne... Ca a quelque chose d'enivrant et de fou de continuer à écrire quelque chose dont on est à peu près sûr qu'il n'y aura personne pour le lire, sauf peut-être, peut-être, un jour, quelqu'un d'aussi fou que nous... Quelle étrangeté, la rumeur que l'on fait autour de ce qu'on appelle les "grands écrivains"... Les textes sont là, on y picore des fragments, on survole, on retient quelques bribes, des miettes, des "passages", des "images"... Qui se demande vraiment ce que ça a coûté? Toute une vie passée à aligner des lettres, des syllabes, des rythmes... En réalité, l'espèce humaine ne demande qu'à s'engloutir sans mémoire dans la meilleure anesthésie possible..."

Philippe SOLLERS in Lettres à Dominique Rolin 1958-1980 (Ed. Gallimard - 2019)

poésie,lecture,littérature,actu,actualité,philippe sollers,dominique rolin

30/05/2021

Les dimanches poétiques (277)

"Mon amour,

tu me manques incroyablement : loin de toi, c'est immédiatement toutes les poches d'angoisse qui se rouvrent, laissent échapper leurs questions fétides, la nuit devient un long défilé de ce qui peut passer à travers l'intestin, la colonne vertébrale pour venir frapper le cerveau de biais. Sans toi, c'est "l'à quoi bon", tout de suite. Pense à moi, garde tout, de près, contre toi."

Philippe SOLLERS in Lettres à Dominique Rolin 1958-1980 (Ed. Gallimard - 2017)

poésie,correspondance,philippe sollers,dominique rolin,lecture,littérature,actu,actualité

 

14/03/2021

Les dimanches poétiques (274)

"Mon amour,

il est temps, maintenant, de se retrouver: aujourd'hui, découragement, tristesse. J'ai besoin, cellulairement, de ta présence, de ton souffle, de ton courant nerveux - de nos sommeils, de ce qui change l'air sans que nous y pensions lorsque nous sommes ensemble. Les pages écrites se brouillent, j'ai l'impression qu'elles se diluent en brouillard, un peu plus et j'irai noyer le tout dans la vase. Le temps est à l'orage, flasque, bouché, désarmé - [...]"

Philippe SOLLERS in Lettres à Dominique Rolin 1958-1980 (Ed. Gallimard - 2017)

28/02/2021

Les dimanches poétiques (273)

"Décidément, je suis décidé, à mon retour, à reprendre une attitude terroriste. La gentillesse et la complaisance ne me vont qu'à demi. Un petit saccage. Ce sera aussi plus amusant."

Philippe SOLLERS in Lettres à Dominique Rolin 1958-1980 (Ed. Gallimard - 2019)

poésie,lecture,littérature,amour,philippe sollers,dominique rolin,actu,actualité