Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2021

Les dimanches poétiques (279)

"Pourquoi voudriez-vous que, selon une codification quasiment immobile, un homme n'ait le droit d'avoir qu'un certain nombre de femmes, seulement si elles sont sanctionnées par la loi? Moi je suis un hors-la-loi. Un réfractaire radical. Un anarchiste absolument organisé, un agent secret, d'ailleurs un de mes livres s'appelle Le Secret, ce n'est peut-être pas indifférent. Il me paraît très fou de vivre dans une société où une vie d'homme ou de femme serait restreinte à ce point qu'il ne pourrait s'agir que d'une relation unique, univoque et sanctionnée par la loi. C'est absurde. C'est monstrueux. Une vie d'homme n'a pas à rendre de comptes à la société sur le plan de la sexualité. Voilà pourquoi j'ai toujours dit que la question de la fidélité sexuelle n'avait aucun sens, et n'était qu'une feuille de vigne refoulante. [...]"

Philippe SOLLERS in Agent secret (Ed. Mercure de France - 2021)

poésie,prose,lecture,littérature,philippe sollers,agent secret,actu,actualité

30/05/2021

Les dimanches poétiques (277)

"Mon amour,

tu me manques incroyablement : loin de toi, c'est immédiatement toutes les poches d'angoisse qui se rouvrent, laissent échapper leurs questions fétides, la nuit devient un long défilé de ce qui peut passer à travers l'intestin, la colonne vertébrale pour venir frapper le cerveau de biais. Sans toi, c'est "l'à quoi bon", tout de suite. Pense à moi, garde tout, de près, contre toi."

Philippe SOLLERS in Lettres à Dominique Rolin 1958-1980 (Ed. Gallimard - 2017)

poésie,correspondance,philippe sollers,dominique rolin,lecture,littérature,actu,actualité

 

25/04/2021

Les dimanches poétiques (275)

"Mon amour,

On a vraiment fondé un pays qui n'existe pas, et qui, pourtant, existe davantage que toutes les régions de la planète. Pays d'espace-temps-page, de lignes et de lettres, réglé par une vibration qui n'en finit pas. Un peu comme il y a une autre Venise dans Venise, un double qui n'a rien à voir avec ce que les gens viennent visiter et toucher... [...]"

Philippe SOLLERS in Lettres à Dominique Rolin 1958-1980 (Ed. Gallimard - 2019)

poésie,lecture,littérature,lettres à dominique rolin,philippe sollers,actu,actualité

14/03/2021

Les dimanches poétiques (274)

"Mon amour,

il est temps, maintenant, de se retrouver: aujourd'hui, découragement, tristesse. J'ai besoin, cellulairement, de ta présence, de ton souffle, de ton courant nerveux - de nos sommeils, de ce qui change l'air sans que nous y pensions lorsque nous sommes ensemble. Les pages écrites se brouillent, j'ai l'impression qu'elles se diluent en brouillard, un peu plus et j'irai noyer le tout dans la vase. Le temps est à l'orage, flasque, bouché, désarmé - [...]"

Philippe SOLLERS in Lettres à Dominique Rolin 1958-1980 (Ed. Gallimard - 2017)

28/02/2021

Les dimanches poétiques (273)

"Décidément, je suis décidé, à mon retour, à reprendre une attitude terroriste. La gentillesse et la complaisance ne me vont qu'à demi. Un petit saccage. Ce sera aussi plus amusant."

Philippe SOLLERS in Lettres à Dominique Rolin 1958-1980 (Ed. Gallimard - 2019)

poésie,lecture,littérature,amour,philippe sollers,dominique rolin,actu,actualité

25/05/2020

Lettres à Dominique Rolin (T2) - Ph. SOLLERS

L'écriture est tout: elle force, elle traverse, elle démasque, elle règle, elle gagne à tous les coups. Voilà ce qu'on fait, nous autres! Ils ne se doutent de rien, ou de pas grand-chose, ce qui est quand même stupéfiant. Ca se passe pourtant sous leurs yeux, en toute impunité, ou presque. De temps en temps, ils ont un doute... Vite effacé, ce serait trop énorme. Oui, oui, l'Ecriture avec un grand E, biblique!

Le thème de l'écriture est très présent dans les lettres de Philippe Sollers adressées à Dominique Rolin. On sent l'émulation entre ces deux jongleurs de mots, l'incroyable culture générale qui se dégage de ces missives, les encouragements de l'un envers l'autre, dans une bienveillance jamais feinte et où ne pointe jamais une once de compétition. Ils sont complémentaires, font vivre et grandir leur oeuvre mais aussi celle de l'être aimé. Et je me demande si chacun aurait pu accomplir un tel parcours d'écrivain sans leur rencontre? Parce que c'est avant tout une histoire d'amour qui se joue-là. Certes, il est beaucoup question d'écriture, mais elle n'aurait pas été la même sans cette admiration respective et cette passion amoureuse. Parce que c'était lui. Parce que c'était elle. Elle avait vingt ans de plus que lui et avait déjà eu plusieurs vie quand ils se sont rencontrés en 1958. Ils étaient fous. Et ils ont bien fait d'y croire.

On mesure au fil de la lecture l'attachement et la passion qu'il y a entre ces deux êtres. C'est beau, romanesque, un peu foutraque. Il y a beaucoup de néologismes et notamment des mots d'un code amoureux qu'ils se sont créés. Un code amoureux pour tromper les autres, car Philippe Sollers est marié depuis les années 60 à Julia Kristeva. Y avait-il un accord tacite entre eux dès le départ ? que sa relation avec Dominique Rolin n'était pas négociable? Pour les curieux, notons qu'ils ont co-écrit "Du mariage considéré comme un des beaux-arts". Mais je digresse!

Pour tout vous dire, je n'avais pas envie de quitter cet ouvrage. J'ai dû annoter quasiment toutes les pages et me suis prise à rêver d'une âme soeur avec laquelle j'aurais cette complicité d'écriture et de partage. Cette passion amoureuse sans pour autant être liés par les liens du mariage. Simplement liés par le corps et les mots... Et autant vous dire que je prévois de lire le premier tome qui rassemble une partie des lettres que l'auteur a envoyées sur la période 1958-1980 et bien sûr de lire celles que Dominique Rolin lui a adressées.

Lettres à Dominique Rolin 1981-2008 - Philippe SOLLERS - Ed. Gallimard - 2019

lettres à dominique rolin,philippe sollers,amour,écrivain,écriture,passion amoureuse,actu,actualité

17/05/2020

Les dimanches poétiques (258)

"Mon amour

Je ne te dis jamais assez que je t'aime, c'est là le problème. Si je m'écoutais, je te téléphonerais toutes les dix minutes, cela deviendrait hallucinant, donc, note bien que je suis fou (de toi). Voilà bien la chose la plus raisonnable que j'ai faite de ma vie (être fou de toi). Petite femme d'amour, on est au cœur des choses. Des choses? Même pas: au cœur du cœur. Le Cœur absolu (bon titre, quand on y pense). [...]"

Philippe SOLLERS in Lettres à Dominique Rolin 1981-2008 (Ed. Gallimard - 2019)

poésie,lecture,littérature,lettres à dominique rolin,philippe sollers,actu,actualité