Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2017

Les irremplaçables

Dimanche dernier Caroline, alias l'Irrégulière, reprenait sur son blog le questionnaire de l'Express Styles "Les irremplaçables". Et j'ai trouvé l'idée intéressante pour parler un peu de moi de façon originale, moi qui n'aime pas trop me livrer, qui aime en dire le moins possible même si je sais que tout mon être transpire à travers ce que je poste sur ce blog. Voici donc un peu de moi...

 

Le parfum que j'aime le plus

Et bien c'est un parfum que je porte depuis très longtemps: Coco de Chanel. J'en porte d'autres mais celui-ci est mon préféré. J'en ai toujours une bouteille. Il me correspond tellement avec ses notes de mandarine, de jasmin, de mimosa, de pêche, de rose, de cannelle, de fève tonka...

parfum,coco chanel,vacances,été,films,cinéma,actu,actualité

 

Le vêtement que je ne jetterai jamais

Il s'agit d'un foulard en soie Christian Lacroix. Un cadeau de mes parents. Je dois l'avoir depuis plus de dix ans mais je le mets dans de rares occasions parce que je suis plus souvent en style casual que BCBG et aussi parce que j'ai peur de le perdre.

 

Le bijou que je transmettrai à mes enfants

Comme Caroline, la question ne se pose pas. Mais on va faire comme si... Je transmettrai mes montres. Une Lip en or héritée de ma grand-mère, ajustée à mon poignet. Et une montre Michel Herbelin qui peut survivre à deux générations au moins!

parfum,coco chanel,vacances,été,films,cinéma,actu,actualité

 

Le plat que j'ai toujours envie de manger

Un seul plat? Ah non! c'est pas possible ça! Il y en a beaucoup que j'ai toujours envie de manger mais  si je dois vraiment choisir, je dirai de la tête de veau sauce gribiche. (Je sais, j'ai des goûts bizarre...)

 

Le héros de mon enfance qui m'a fait rêver

La question est de savoir si les héros de mon enfance m'ont réellement fait rêver... Pas de nom qui me vient à l'esprit même si j'étais une grande fan de séries.

 

L'image d'actualité qui m'a marquée

Les attentats du 11 septembre 2001. Je venais d'arriver à Kitzbühel pour des vacances. J'ai appris la nouvelle en débarquant à l'hôtel où séjournait des américains. L'ambiance était lourde... Et ces images à la télévision...

 

La détestation qui ne changera jamais

Les gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et qui ne se posent pas de questions, qui n'envisagent pas toutes les possibilités d'un problème, toutes les solutions pour le résoudre, et qui n'imaginent pas qu'on puisse avoir un autre point de vue qu'eux.

 

L'été dont je me souviendrai toujours

De plusieurs étés en fait, quand j'étais petite. Des vacances en Espagne, sur la côte, un peu plus bas que Valencia. Tant d'images me reviennent, des couleurs, des lumières, des odeurs de pain, des essais de feux d'artifice dans le lointain, des allées de palmiers, d'énormes caoutchoucs, les marchés, les fruits si sucrés...

 

L'objet de la maison que je garderai toute ma vie

Un bahut qui appartenait à ma grand-mère. Il n'est plus très frais mais je l'aime bien. Il est dans l'entrée de l'appart, me permet de ranger foulards, livres et linge de cuisine. Il y a aussi une petite coupelle en cristal de Pologne à laquelle je tiens beaucoup.

parfum,coco chanel,vacances,été,films,cinéma,actu,actualité

 

Le gâteau qui me fait toujours flancher

Un gâteau-brioche à la myrtille. Une spécialité polonaise. Je suis capable de rentrer dans toutes les boulangeries et tous les salons de thé pour en trouver! C'est de la tuerie!

parfum,coco chanel,vacances,été,films,cinéma,actu,actualité

 

La comédie romantique qui me fait toujours du bien

Sans hésiter Vous avez un message avec Meg Ryan et Tom Hanks. Je la regarde à chaque fois qu'elle passe à la télé et j'ai même le DVD... Ca fait un bien fou! Nuits blanches à Seattle c'est pas mal non plus, toujours avec les mêmes acteurs.

22/03/2017

Mr & Mme Adelman

cinéma,films,nicolas bedos,mr et mme adelman,actu,actualitéNicolas Bedos n'a pas ménagé sa peine pour défendre son bébé, Mr et Mme Adelman, son premier long métrage qu'il a mis deux ans à mettre sur pied entre l'écriture du scénario et la sortie en salles. Il a multiplié les interventions sur les plateaux de télé et les stations de radios. Il a fait une belle tournée dans les cinés pour le présenter avec sa compagne et complice Doria Tillier. Et la bande annonce a fini de me convaincre d'aller voir ce film.

Mr et Mme Adelman, c'est l'histoire de Victor et Sarah. Ils ont une vingtaine d'années lorsqu'ils se rencontrent. Et on ne peut pas dire que ce soit le coup de foudre entre eux même si elle sait, dès qu'elle le voit, que toute sa vie va tourner autour de lui. La pauvre Sarah rame avant de mettre le grappin dessus. Elle sort tout d'abord avec le copain de Victor, puis avec son frère. Et c'est lors d'une réunion de famille à l'occasion de Noël qu'ils vont finalement se retrouver. Pour le meilleur et pour le pire... Ou inversement.

cinéma,films,nicolas bedos,mr et mme adelman,actu,actualité

Victor est un écrivain raté qui vit modestement; un crève-la-faim pas pris au sérieux par les siens. Sarah est une brillante étudiante en lettres qui va l'aider à devenir quelqu'un. Il l'aime pour son intelligence, son sourire, le regard qu'elle porte sur le monde qui l'entoure. Elle, elle l'aime tout entier; elle aime sa drôlerie, son côté fantasque, mais aussi sa mauvaise foi. Et Victor va devenir quelqu'un. Depuis qu'il est avec Sarah, il semble plus inspiré, ses livres deviennent populaires. Il finit par obtenir le Goncourt. Jusqu'à quel point une femme peut-elle influencer l'homme qu'elle aime? Et jusqu'où un homme est prêt à aller par amour? De leur première rencontre aux affres de la vieillesse, on suit ce couple qui s'aime et qui se déchire. Et qui s'aime malgré tous les mauvais coups de la vie.

Il se dégage de ce film un tourbillon d'émotions et de couleurs. On rit, on pleure, on retient son souffle. Ca tangue souvent et on en redemande. La lumière est magnifique, la bande son est géniale, et les prises de vue sont extraordinaires. Ce premier film est un petit bijou. C'est le cinéma comme je l'aime. A voir absolument!

Monsieur et Madame Adelman - Nicolas BEDOS - Avec Nicolas Bedos, Doria Tillier, Pierre Arditi, Denis Podalydès, Catherine Millet, Julien Boisselier... - 2017

cinéma,films,nicolas bedos,mr et mme adelman,actu,actualité

20/07/2016

Retour chez ma mère

films,cinéma,retour chez ma mère,josiane balasko,alexandra lamy,actu,actualitéCela faisait un moment que je n'étais pas allée au cinéma. Je me demandais ce que je pouvais bien aller voir et puis après avoir entendu tellement de choses - positives - sur Retour chez ma mère que je me suis dit que ce film ne pouvait pas être mauvais. Une jolie petite comédie sociale devant laquelle j'ai passé un bon moment mais qui, disons-le, enfonce beaucoup de portes ouvertes.

Stéphanie (Alexandra Lamy), une quadragénaire séparée de son mari, se retrouve sans emploi. Architecte de formation, elle avait monté sa boîte avec une amie, mais leur plus gros client les a lâchées. Enfin, l'a lâchée, puisque sa collègue et amie avait quitté le bateau quelques mois plus tôt. C'est la faillite. Sans ressources, Stéphanie en est rendue à retourner vivre chez sa mère (Josiane Balasko). Et la cohabitation s'annonce pour le moins difficile, même si Stéphanie essaie d'arrondir les angles.

Rien de nouveau sous le soleil. Les rapports mère-fille ne sont pas toujours faciles. De même, retrouver un emploi passé la quarantaine est aussi difficile qu'un parcours de combattant. Enfin, la jalousie de la fratrie pensant que la frangine va avoir plus de choses, peut également faire "cliché". Ceci étant dit, l'histoire est servie par d'excellents acteurs au nombre desquels Alexandra Lamy, Josiane Balasko, Jérôme Commandeur, Mathilde Seigner, Philippe Lefebvre.

Retour chez ma mère - Eric LAVAINE - 2016

 

08/02/2016

Le grand partage

174669[1].jpgJ'avais vu ce film pendant les vacances de Noël mais j'étais trop occupée pour le chroniquer. Cette comédie, drôle et grinçante, nous fait entrer dans l'univers de deux familles d'un quartier chic de Paris. Toutes les deux habitent un immeuble cossu.

Un hiver pire que jamais s'est abattu sur la capitale et le gouvernement publie un décret qui oblige les parisiens possédant un grand appartement à accueillir des personnes en situation précaire.

Nos deux familles vont grincer des dents. Les uns (Didier Bourdon et Karin Viard), bourgeois bons teints, ne veulent pas de la misère chez eux. Les autres (Valérie Bonneton et Michel Vuillermoz), bourgeois bohêmes qui se déclarent de gauche, vont avoir du mal à partager leur espace de vie. La situation va être par ailleurs l'occasion pour les uns et les autres de régler leurs comptes. Les relations de voisinage sont loin d'être amicales...

Une comédie servie par de bons acteurs. Et qui remet un peu les pendules à l'heure.

Le grand partage - Un film d'Alexandra Leclère - Avec Didier Bourdon, Karin Viard, Michel Vuillermoz, Valérie Bonneton, Josiane Balasko... 2015

le-grand-partage-photo-karin-viard-valerie-bonneton_5485154[1].jpg

22/11/2015

Spectre

spectre,james bond,daniel craig,christoph waltz,cinéma,films,actu,actualité"No one is made of steel", disait il y a quelques semaines Daniel Craig à une télévision française. Pas même James Bond. Mais vu les événements des derniers jours, force est de constater que certains individus sont fait d'une matière proche de l'acier. Des individus dotés de trois neurones et au cerveau complètement lessivé.

Ceci étant dit, même pas peur. Je suis allée voir Spectre dans un cinéma situé dans un centre commercial. On m'a fait ouvrir deux fois mon sac mais ça ne m'a pas dérangé. J'étais prête à l'ouvrir une troisième fois si on me l'avait demandé.

J'ai adoré ce James Bond que j'ai vu en VOST contrairement à Skyfall. Et mes amis, ça fait toute la différence!

James est un vrai électron libre dans cet opus. Le film s'ouvre sur une scène de rue à Mexico, une sorte de carnaval où des milliers de gens déguisés en spectres fêtent les morts. 007 n'est pas là par hasard. Il a une petite idée derrière la tête, celle d'éliminer un type du nom de Sciarra. Et pour y parvenir, il ne va pas hésiter à mouiller la chemise. Il détruit un immeuble et poursuit ensuite le fameux Sciarra dans la ville. La scène se termine dans un hélicoptère à grands coups de poings. Et James réussit à épargner les gens qui font la fête en maitrisant l'hélicoptère. Cette scène d'ouverture est vraiment époustouflante. La meilleure à mon avis depuis que Daniel Craig incarne l'agent 007.

spectre,james bond,daniel craig,christoph waltz,cinéma,films,actu,actualité

Lorsque M apprend l'incident, il demande à 007 ce qu'il faisait à Mexico. L'agent secret lui répond qu'il avait des vacances en retard... Bien sûr M ne va pas apprécier l'attitude de l'agent et le met à pied. Mais vous connaissez James Bond. S'il tient une affaire il va jusqu'au bout, avec ou sans l'accord de ses supérieurs. Il entend bien découvrir qui se cache derrière l'organisation d'où étaient issus les méchants croisés dans Casino Royale, Quantum of Solace, et Skyfall. (D'où l'intérêt pour les spectateurs d'avoir vu les précédents opus.)

Dans Spectre l'agent 007 est au service de sa majesté mais aussi au service des femmes. C'est un vrai tombeur! Il vole au secours de la veuve éplorée de Sciarra (Monica Bellucci) et promet au Roi Pâle de protéger sa fille (Léa Seydoux). Quant au méchant, complètement givré, il s'avère être quelqu'un que James Bond connaît bien. Le tue-t-il à la fin du film? Un agent secret a un permis de tuer mais aussi de ne pas tuer... Je vous laisse découvrir la fin.

J'ai trouvé Daniel Craig bien meilleur dans Spectre que dans Skyfall. Il a un peu plus de dialogues et la VOST permet d'avoir les émotions qui collent aux paroles. Ce qui est rare lorsque la voix de l'acteur est doublée. Les images sont superbes. Il y a beaucoup de gros plans et on en prend plein les yeux. Et je ne vous parle pas des paysages. Sans compter la BO interprétée par Sam Smith : "For you I have to risk it all, Cause the writing's on the wall."

Spectre - Sam MENDES - Avec Daniel Craig, Christoph Waltz, Léa Seydoux, Monica Bellucci, Ralph Fiennes, Ben Wishaw...

spectre,james bond,daniel craig,christoph waltz,cinéma,films,actu,actualité

14/07/2015

Far from the Madding Crowd

cinéma,films,far from the madding crowd,culture,actu,actualité,thomas vinterberg,matthias schoenaertsJ'avais envie d'aller au cinéma et parmi tous les films à l'affiche il n'y avait que le synopsis de celui-ci qui me plaisait. L'histoire est tiré du roman éponyme de Thomas Hardy qui se déroule dans le Dorset à la fin du 19ème siècle.

Pour faire court, Bathsheba Everdene, jeune femme pleine de vie et célibataire, va être courtisée par trois hommes. Le premier s'appelle Gabriel Oak. C'est un fermier qui a réussi à se constituer un élevage de moutons. C'est un bosseur qui connaît son métier. Il est charmant mais un peu timide mais se lance tout de même. Bathsheba refuse son offre, évoquant son indépendance et la peur de perdre sa liberté.

Le deuxième à la courtiser est Mr Boldwood, homme très bien établi mais un peu taciturne auquel Bathsheba envoie une carte de Saint-Valentin équivoque. Mr Boldwood va penser que la dame a des sentiments pour lui. Ce qui s'avérera complètement faux, à son grand désarroi.

Enfin, le dernier à tourner autour de Bathsheba est le sergent Frank Troy qui va la courtiser par dépit et surtout pour oublier l'humiliation dont il a été victime quelques heures plus tôt. Il devait se marier le jour-même mais sa future épouse n'est pas venue. On apprend un peu plus tard qu'elle s'est trompée d'église. Donc, le fameux Troy va faire la cour à Miss Everdene qui va tomber dans les griffes de cet homme imbu de sa personne, qui ne connaît rien aux travaux des champs et qui va se révéler violent.

Lequel des trois va-t-elle choisir? Le premier l'aime du fond du cœur mais n'ose pas s'imposer car il sait qu'il n'est que fermier. Le second est prêt à faire des concessions pour qu'elle dise oui. Quant au troisième il s'amuse avec elle et n'a visiblement pas l'intention de la rendre heureuse ce que malheureusement Bathsheba ne voit pas...

Les paysages sont magnifiques et voir ce film en VO était un plus, à mon avis. Quant aux acteurs ils sont tous excellents. Et Matthias Schoenaerts campe un très beau farmer Oak!

Far from the Madding Crowd - Thomas VINTERBERG - Avec Carey Mulligan, Matthias Schoenaerts, Michael Sheen, Tom Sturridge, Jessica Barden, Juno Temple... - 2015

cinéma,films,far from the madding crowd,culture,actu,actualité, thomas vinterberg,matthias schoenaerts

16/08/2014

Les vacances du petit Nicolas

cinéma,films,les vacances du petit nicolas,kad merad,valérie lemercier,actu,actualitéVoilà un film qui fait du bien. C'est drôle, ça ne prend pas la tête, et il y a (malgré les grosses ficelles) de beaux sentiments. Un film qui s'adresse aux petits comme aux plus grands. J'ai eu plaisir à retrouver la plage des Dames à Noirmoutier et l'hôtel complètement rénové pour l'occasion. Il y a aussi des scènes du film tournées à l'île d'Yeu, notamment celles du fort où Nicolas et Isabelle fuguent pour toujours vivre ensemble après s'être regardés en chien de faïence une bonne partie des vacances.

Nicolas s'est vite fait des copains sur la plage. Les gamins ne sont pas avares de bêtises (et de bonbons) et les adultes se comportent parfois un peu comme des enfants.

Bref, j'ai bien ri. De plus les acteurs sont bons et le générique du début est réellement superbe. Voilà deux autres bonnes raisons d'aller le voir.

Les vacances du petit Nicolas - Laurent Tirard - Avec Valérie Lemercier, Kad Merad, Dominique Lavanant, Mathéo Boisselier, Judith Henry, Bouli Lanners... - 2014