Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2010

Le peuple de la mer - M. ELDER

9782842656256[1].gifC'est un ouvrage que j'ai trouvé par hasard à la Fnac alors que je cherchais des livres de Johanne Harris. Je n'étais pas du tout partie pour acheter ce bouquin jusqu'à ce que je lise la 4e de couverture qui vantait des histoires de marins se déroulant au port de l'Herbaudière situé sur l'île de Noirmoutier. Un petit coin de paradis où j'aime toujours autant aller.

Trois nouvelles - intitulées La barque, La femme et La mer - nous content des histoires pas très gaies de marins dans un décor maritime pourtant extraordinaire. Les hommes s'affrontent sur les barques, se disputent les faveurs d'une jolie femme ou se laissent séduire par la mer, envoûtante et nourricière mais aussi bien souvent se repaissant de chair humaine.

Il y a dans ces pages de la soûlerie, de la castagne, de la tristesse, de la jalousie, des vieux marins au long cours, de beaux jeunes hommes aux biceps gonflés sous les maillots... Il y a aussi des femmes qui pleurent, qui se lamentent, qui attendent leurs petits partis sur les océans...

Ce sont trois belles histoires sur la vie difficile du peuple de la mer. La mer, cette étendue d'eau pour laquelle ils ont une fascination sans bornes. Les dialogues sont savoureux. L'accent et le patois des îliens y sont retranscrits.

Cet ouvrage a été couronné par le prix Goncourt en 1913. Il est signé Marc Elder (Marcel Tendron de son vrai nom).

Le peuple de la mer - Marc ELDER - Ed. La Découvrance - 2010

06/08/2010

En cherchant Harris j'ai trouvé Elder

Je ne sais pas si cela vous est déjà arrivé. Une expérience un peu bizarre mais qui montre que les lois de l'invisible sont plus fortes que nous...

Lorsque vous vous rendez dans une librairie dans le but précis d'acheter un livre pour les vacances et que vous ne le trouvez pas, que faites-vous? Ressortez-vous du magasin les mains vides et déçus? Flânez-vous dans les allées en examinant les rayons dans l'espoir de voir un titre qui vous tente? Demandez-vous à un vendeur si le dit bouquin n'est pas en stock dans l'arrière boutique? Ou vous dites-vous que si vous ne l'avez pas trouvé, c'est que finalement vous ne devez pas le lire, ou du moins pas tout de suite?

Mercredi dernier je suis allée en ville pour raison professionnelle et j'en ai profité pour aller faire un tour à la FNAC. Je voulais trouver L'été des saltimbanques ou bien Voleurs de plage de Joanne Harris pour mes vacances en septembre (je m'y prends tôt, je sais). Deux ouvrages dont les intrigues se passent en Vendée, justement là où je vais.

Il y avait bien des ouvrages de Joanne Harris dans les rayonnages mais pas ceux qui m'intéressaient. J'ai hésité un instant à demander s'ils n'étaient pas en stock et puis j'ai abandonné l'idée. Je me suis promenée en scrutant ici et là les étagères et dans la partie réservée aux auteurs francophones, un ouvrage disposé sur la colonne a attiré mon attention. Pourquoi celui-ci plus qu'un autre? Allez savoir! Son titre: Le Peuple de la Mer d'un certain Marc Elder, Prix Goncourt 1913.

9782842656256[1].gifQuelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai jeté un oeil à la quatrième de couverture! Croyez-moi si vous le voulez, le livre, composé de trois nouvelles, raconte la vie des marins de l'île de Vendée où je vais passer mes vacances. Je me suis dit que c'était un signe et que ce livre était forcément pour moi.