Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2015

All the colors of the rainbow

Et bien la journée d'hier a été colorée. Une journée colorée d'envies, de rires, de sourires, de joie. Et pourtant le ciel a été gris du matin au soir. Une journée qui m'a apporté ce dont j'avais besoin pour le week-end, pour la semaine à venir, et surtout pour le moral.

Depuis plusieurs jours j'avais envie d'aller me balader dans le centre de la grosse ville toute proche. Mais vendredi soir je pensais mon plan tombé à l'eau car ne pouvant voir une amie ce jour-là en fin d'après-midi nous avons repoussé notre pause café au lendemain, c'est-à-dire hier. Bien que le rendez-vous soit programmé en début d'après-midi, quand on est parties à discuter, difficile de s'arrêter.

Ceci étant dit hier matin quelque chose clignotait dans mon cerveau me disant que je devais aller en ville l'après-midi. Et puis j'avais aussi envie de dire "merde" au ciel gris. Hier j'avais envie de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, j'avais envie de voir du monde, même de parfaits inconnus. J'avais envie de foule. Et il y avait du monde dans le centre de la grosse ville. Je me suis arrêtée chez Hema acheter du pain d'épices, puis j'ai traversé le Printemps où j'ai regardé les foulards et les sacs à main avant d'aller boire un café au Bovary.

Je suis repartie en direction de la rue des Carmes car je voulais acheter des macarons chez Grand'mère Auzou. Il y avait deux nouveaux parfums: fraise-abricot et fraises des bois. Je pensais acheter des quiches chez le traiteur italien dans la rue Rollon et quand je suis arrivée dans ladite rue, je me suis rappelé en voyant le primeur qu'on m'avait dit qu'il s'y vendait des cabas en raphia. Alors, en traversant la rue, j'ai cherché des yeux les cabas à travers la vitre. Effectivement ils étaient entreposés sur des étagères dans le fond du magasin. Mais il n'y avait pas que des cabas dans la boutique. Au milieu des fruits et des légumes il y avait un magnifique rayon de soleil. Toutes les couleurs de l'arc-en-ciel étaient là.

Puis, mon cœur a commencé à faire le con dans ma poitrine. J'ai été incapable d'entrer dans la boutique pour regarder de plus près les cabas. Je ne suis même pas entrée chez l'Italien non plus. La boutique était pleine et je n'avais vraiment pas envie d'attendre. Pourtant Dieu sait que leurs quiches sont délicieuses, sans parler de leurs nougats!

Mais je suis repartie un sourire béat aux lèvres. Tout a concordé hier pour que je le voie. Il est grand le mystère de la foi...

rainbow,balade,météo,bonheur,intuition,shopping,actu,actualité

27/01/2015

Le sucre ça réconforte

Je suis fatiguée et j'ai les nerfs qui commencent à lâcher. Rien que cet après-midi j'aurais bien dit à un jeune PH fraîchement diplômé ses quatre vérités. Il est peut-être instruit mais pas intelligent. Le savoir-vivre et la politesse étaient en option et il ne les a visiblement pas choisis. Le personnel n'est pas là pour lui obéir au doigt et à l'œil. Même si c'est un supérieur hiérarchique, un peu de respect, je pense que ça ne devrait pas l'écorcher.

[...]

 

P1170255 (2).JPG

07/12/2014

Décembre #3

Les chocolats de Noël débordent des rayons, ça ne vous a pas échappé. On peut même dire que ça déborde des magasins. Depuis au moins quinze jours rochers, truffes et autres chocolats vous accueillent dès que vous mettez le pied dans un supermarché. Ils vous font de l'œil.

Mais trop de chocolat avant l'heure peut dégoûter du chocolat. De plus qu'on ne sait pas trop ce qu'il y a dedans. Et si vous allez chez le chocolatier, il vous voit arriver... C'est maintenant au moins 7 euros les 100 grammes (si ce n'est pas plus) et bien souvent les chocolats ne sont pas extraordinaires. A moins de les acheter chez Pierre Hermé. Là, vous ne serez pas déçus (j'ai eu l'occasion d'en goûter et ils sont divins!). En revanche la note risque d'être salée...

Alors, cette année, je ne sais pas si je vais en acheter. Après les truffes l'année dernière, je vais essayer de faire des orangettes. Ce n'est pas bien compliqué et je saurai ce qu'il y a dedans.

Sinon, je trouve que les chocolats Dolfin (marque belge) sont très bons. Mais la palme va aux chocolats suisses. La variété et la qualité sont au rendez-vous.

P1140654 (2).JPG

09/07/2014

Pamplemousse aux miettes de surimi

Une entrée fraîche pour l'été et pas compliquée à préparer. Personnellement, j'adore le pamplemousse, et marié avec des miettes de surimi, c'est tout simplement délicieux.

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 2 pamplemousses
  • 300 à 400 g de miettes de surimi
  • 3 à 4 cuillères à soupe de mayonnaise (maison ou achetée dans le commerce)
  • Quelques feuilles de persil pour la décoration

Recette:

Laver les pamplemousses et les couper en deux. Les décortiquer et couper la pulpe en morceaux dans un saladier. Ajouter les miettes de surimi et la mayonnaise. Bien mélanger le tout et remplir les pamplemousses ou mettre la préparation dans des ramequins.

Une fois les pamplemousses remplis, mettre une feuille de persil sur le sommet du pamplemousse. Mettre au frais pendant une heure ou deux et les sortir environ 1/4 d'heure avant de les servir afin qu'ils soient frais mais pas glacés.

Bon appétit!

gourmandises,cuisine,pamplemousse,surimi,actu,actualité

19/06/2014

Cake aux fruits secs et fruits confits

Pour le goûter ou bien juste pour accompagner une tasse de thé, ce cake est une parfaite idée. Simple à réaliser et fondant il fera son effet sur votre table.

Ingrédients:

  • 2 oeufs
  • 80 g de sucre en poudre
  • 10 cl de lait
  • 150 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • une pincée de sel
  • 100 g de beurre ramolli
  • 100 à 150 g de fruits secs et fruits confits macérés dans du rhum ambré Negrita (5 ou 6 abricots secs coupés en petits morceaux, une bonne poignée de raisins secs Sultana, 5 ou 6 écorces d'orange confites coupées en petits morceaux, 1 ou 2 morceaux de gingembre confit coupés en minuscules morceaux)

cuisine,cakes,recettes,gourmandises,actu,actualité

Recette:

Mettre le four à chauffer à 200°C (th. 7).

Dans une jatte mélanger aux fouets électriques les jaunes d'œufs (réserver les blancs) et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Puis, ajouter le lait, la farine tamisée, la levure, le sel, le beurre ramolli. Mélanger aux fouets jusqu'à ce que la pâte épaississe. Ensuite ajouter les fruits secs et confits à l'aide d'une mouvette.

Dans un saladier monter les blancs d'œufs en neige avec une pincée de sel. Ajouter les blancs à la pâte en tournant délicatement. Verser la pâte dans un moule à cake beurré et fariné. Enfin, enfourner le moule dans le four. Laisser cuire 10 minutes à 200°C puis baisser le four à 180°C et laisser cuire 30 minutes. Vérifier que le cake est cuit avec la lame d'un couteau avant d'arrêter le four.

Bonne dégustation!

cuisine,cakes,recettes,gourmandises,actu,actualité

cuisine,cakes,recettes,gourmandises,actu,actualité

22/02/2014

Une lettre d'amour...

La perspective d'un après-midi en ville avec pour objectif d'aller dans une librairie pour utiliser un bon d'achat gagné lors d'une dictée, ça vous donne du courage pour toute la semaine. On arrondit les angles avec les collègues, on se rend utile, on fait son travail. On a dans un coin de la tête cette promenade entre des rayonnages pleins de livres qui approche, qui nous fait tenir, qui donne presque des ailes.

Cette promenade c'était cet après-midi. J'attendais ce moment avec impatience. Toute la semaine ça a tourné dans ma tête. Comme une récompense après plusieurs jours d'efforts et d'attention. Et pour couronner le tout le soleil fut de la partie. Un magnifique soleil de février, juste assez fort pour chauffer le visage, caresser les joues.

Je savais que je ressortirais de la librairie avec le dernier recueil de nouvelles de Sylvain Tesson S'abandonner à vivre. J'ai entendu beaucoup de bonnes critiques sur cet ouvrage ces dernières semaines. Et puis j'avoue que j'avais été charmée par son écriture lorsque j'avais lu son témoignage Dans les forêts de Sibérie. Mais entrer dans une librairie pour moi c'est comme entrer dans un magasin de jouets pour un enfant. Chaque étagère présente plusieurs tentations... Je voulais lire depuis un moment déjà La lettre à Helga de l'Islandais Bergsveinn Birgisson et mes yeux se sont portés sur le livre au détour d'un présentoir. Il s'agit d'une longue lettre d'amour qu'un éleveur de moutons, à l'automne de sa vie, envoie à celle qu'il aima d'un amour impossible. J'aime les auteurs islandais. Leur vision de la vie et du quotidien me plaît. Ils font réfléchir aussi.

J'ai bien failli acheter un troisième livre: La prophétie des papes de Glenn Cooper. Mais je me suis dit qu'il faut raison garder. Surtout qu'en ce moment je ne lis pas très vite. Enfin, ce n'est que partie remise. Je garde le titre dans un coin de ma tête.

Toute contente de mes achats je suis ensuite partie en balade dans la ville, admirant les façades illuminées par le soleil, puis j'ai fait une halte au rayon lingerie d'un grand magasin où j'ai repéré deux ensembles ravissants, et je suis entrée chez Hema malgré la cohue et j'ai craqué pour du pain d'épices et des gaufres hollandaises au miel...

Bref, ce fut un après-midi comme je les aime, qui va me permettre d'attaquer la prochaine semaine pleine d'énergie, ragaillardie, prête à affronter tous les vents.

blogs,littérature,lecture,livres,sylvain tesson,bergsveinn birgissonactu,actualité

21/08/2013

Fondant chocolat - café

Voici une recette pour les fans de chocolat. Ce n'est pas sorcier à faire et c'est tout simplement délicieux! Recette à réaliser tôt le matin si vous voulez manger le gâteau à midi. Il faut qu'il soit complètement refroidi pour être servi.

gourmandises, gâteaux, cuisine, gastronomie, desserts, chocolat, actu, actualité

Ingrédients:

  • 125 g. de chocolat corsé (ou à pâtisser)
  • 125 g. de beurre
  • 125 g. de sucre (100 g. c'est déjà pas mal)
  • 3 oeufs
  • 5 cl de lait
  • 3 sachets (sticks) de café instantané
  • 50 g. de farine

Recette:

Précauffer le four à 150°C (ou 160°C si c'est un four à gaz).

Casser le chocolat en morceaux dans une casserole. Y ajouter les sachets de café instantané et le lait. Faire fondre et remuer afin que le tout soit bien mélangé. Réserver.

Dans une autre casserole faire fondre le beurre puis le réserver également.

Battre les jaunes d'oeufs avec le sucre pour obtenir une pâte blanche. Ajouter ensuite la préparation chocolat - café, le beurre et la farine. Bien fouetter le tout pour obtenir une pâte homogène mais pas trop liquide.

Dans un saladier battre les blancs d'oeufs avec une pincée de sel jusqu'à ce qu'ils soient bien fermes. Les incorporer à la pâte précédemment préparée, puis verser le tout dans un moule beurré et fariné (21 cm de diamètre).

Enfourner pour 20 minutes. Une fois ce temps écoulé, tremper la lame d'un couteau au milieu. Si elle ressort pleine de chocolat, laissez le gâteau cuire 10 minutes de plus.

Sortir le fondant du four et le laisser refroidir avant de servir. (Les gourmands devront patienter un peu...)

gourmandises,gâteaux,cuisine,gastronomie,desserts,chocolat,actu,actualité

gourmandises,gâteaux,cuisine,gastronomie,desserts,chocolat,actu,actualité