Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2011

English touch

Le mariage du Prince William et de Kate Middleton - qu'on appellera désormais le duc et la duchesse de Cambridge - méritait bien une touche anglaise aujourd'hui. Quoi de mieux qu'un english breakfast pour accompagner l'union de ces deux beaux jeunes gens? Un petit déjeuner bien roboratif qui permet de sauter le lunch (parce que ce serait vraiment pas raisonnable de déjeuner vu les calories qu'on avale...).

So I had baked beans, bacon, sausages, toasts, fried egg, cheddar and I drank tea. Royal tea! (with honey) A wonderful breakfast!

English breakfast.jpg

Boite the Buckingham Palace.jpg

God bless William and Catherine!

Westminster abbey.jpg

Royal Day

Je ne sais pas ce que vous avez prévu aujourd'hui mais je suis certaine qu'un certain nombre d'entre vous sera devant son téléviseur ce matin pour le mariage du Prince William avec Kate Middleton. Moi la première! Rien de politique dans ma démarche. Je ne suis pas royaliste. Mais je trouve ça kitch: le mariage en calèche, le "dress code" à respecter pour les invités, le protocole et les milliards d'objets en tous genres qui fleurissent un peu partout depuis quelques mois de l'autre côté de la Manche...

Will & Kate.jpeg

Ce mariage devrait nous apporter un peu de rêve. Du rêve dans le sens où une roturière peu se marier désormais avec un prince... Un vrai conte de fées pour Kate Middleton. Rien ne la prédestinait à sa naissance à un mariage comme celui-ci.

Cependant, personnellement, je ne voudrais pas d'un mariage avec autant de tralala. Moi, mon rêve, c'est de me marier entre deux témoins à la mairie. Enfin! si un jour je me marie! Ca semble mal parti pour... Snif! Est-ce que ça existe un homme gentil, attentionné, cultivé, gastronome, ayant de l'humour et capable d'aimer la même femme jusqu'à la fin de ses jours? C'est beaucoup demander, je sais. En France, ce genre d'homme ne se trouve pas sous le pied d'un cheval. Les Anglais sont à mon avis beaucoup plus proches de cette description.

P1040005 London armoiries fam royale.jpg

26/04/2011

Expo Kubrick à la Cinémathèque de Paris

expositions, stanley kubrick, paris, cinéma, 7ème art, cinémathèque, actu, actualité La Cinémathèque de Paris propose jusqu'au 31 juillet 2011 une rétrospective de la carrière de Stanley Kubrick, cinéaste américain qui nous a quittés en 1999. Un fonds d'archives important ainsi que de nombreux documents (scénarios, correspondances, photos de tournage, costumes...) sont présentés. Une expo à ne pas manquer si vous êtes fan du 7ème Art.

Cinémathèque de Paris - 51 rue de Bercy, 75012 Paris - Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 19h, nocturne le jeudi jusqu'à 22h; fermé le mardi. WE et vacances scolaires (2 au 31 juillet): de 10h à 20h. Fermé le 1er mai - Plein tarif: 10 euros. Tarif réduit: 8 euros. Moins de 18 ans: 5 euros. Autres réductions ICI.

expositions, stanley kubrick, paris, cinéma, 7ème art, cinémathèque, actu, actualité

22/04/2011

Des plans sur la comète...

écriture, textes originaux, angleterre, londres, actu, actualité 2 décembre

Mardi j'ai essayé de joindre Victoria sur son portable. Elle n'a pas répondu. J'ai appelé une seconde fois pour entendre le son de sa voix sur le répondeur. Elle m'avait donné son numéro lors de notre première rencontre dans le hall de l'immeuble. Ce soir-là je rentrais d'une dédicace. Elle avait terminé le boulot assez tard car la Une avait changé au dernier moment. Mon coeur était tout chaviré. J'aurais donné une montagne d'or pour que l'ascenseur ne s'arrête pas avant le 7ème ciel! Mais Victoria avait appuyé sur le bouton du 4ème étage avec son index droit. Je remarquais alors ses doigts longs et fins. Si elle ne m'avait pas dit qu'elle était journaliste je l'aurais imaginée pianiste, fleur du désir de quelques mélomanes à travers le monde.

8 décembre

Il a neigé cette nuit. Ce matin la voiture était recouverte de 10cm de poudreuse. J'ai pris le métro pour porter mon manuscrit à John; huit nouvelles qui devraient être publiées sous le titre "Les saisons du coeur". En partant j'ai croisé Victoria. Elle s'en allait à pied. Je crois que sa voiture a refusé de démarrer.

En passant à côté du Moon Palace je me suis dit qu'un jour j'y emmènerai Victoria. Je lui ferai goûter le "duvet du dragon", un cocktail à base de sirop de cerise et de saké en espérant qu'il se transforme en élixir d'amour.

Parfois je voudrais être maharadjah pour la couvrir de bijoux ou marin de haute mer pour voyager avec elle jusqu'au bout du monde. Nous affronterions vents et marées semblables à cent guerriers!

C'est ce qui s'appelle "to fall in love". Moi, le vieux célibataire endurci, amoureux?! Aimable et douce Victoria... Jamais de déception avec elle, jamais un mot de trop. C'est ma jolie fée aux yeux verts, charmeuse au sourire espiègle. Elle est l'objet de mes pensées, la source de mon inspiration.

12 décembre

Il faut que j'arrête de tirer des plans sur la comète. Victoria est rentrée avec un homme samedi. Je les ai croisés dans le hall. Un type grisonnant aux yeux marrons, bronzé comme un pain d'épice, maigrichon. Il a une tête de dom Juan. Un collègue de bureau? Un petit ami? Mon coeur s'est froissé. J'ai ressenti un pincement qui m'a tiraillé toute la soirée et je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit. Mais qu'est-ce que j'espérais planqué dans mon appart à rêver qu'elle s'intéresse à moi sans rien faire pour? Et si j'allais sonner chez elle pour l'inviter à boire un verre, histoire d'occuper le terrain? J'en saurai peut-être un peu plus sur sa visite de samedi...

Ce texte a été rédigé dans le cadre de l'atelier de Skriban. L'exercice consistait à utiliser dix noms de thés de Mariage Frères sur quinze proposés. Le texte n'est pas libre de droits. La photo non plus.

21/04/2011

Les Abeilles de monsieur Holmes - M. CULLIN

livres, littérature, romans, mitch cullin, angleterre, londres, sherlock holmes, actu, actualitéVoilà un ouvrage insolite que nous livre Mitch Cullin. Il nous y présente un Sherlock Holmes âgé de 93 ans retiré depuis plusieurs décennies dans sa fermette du Sussex où il s'occupe de son rucher. On découvre un homme à la mémoire déclinante, fatigué et un peu las de vivre. Il se déplace avec deux cannes, s'endort à son bureau alors qu'il est sensé travailler à ses ouvrages en cours et passe un temps considérable à s'occuper de ses abeilles.

Lorsque l'histoire commence, Holmes rentre d'un voyage de plusieurs semaines au Japon où il était invité par M. Umezaki, soit-disant un spécialiste d'apiculture et s'intéressant entre autres à l'aralia spinosa (nom latin de l'angélique). Un voyage long et fastidieux chez un hôte qui ne lui avait pas parlé de la vraie raison de cette invitation...

Dans sa fermette, le vieil homme retrouve Roger, le fils de sa gouvernante, préposé aux abeilles pendant son absence. Le jeune homme a visiblement bien soigné les insectes et Holmes le félicite. Il lui remet alors un flacon contenant deux abeilles capturées au Japon. Les jours s'égrènent et Holmes est de plus en plus distrait. C'est maintenant Roger qui s'occupe tout seul des ruches... Une activité qui lui sera fatale pour le plus grand malheur d'Holmes qui s'était attaché à l'enfant. Le garçon est retrouvé mort, recouvert d'une multitude de piqûres. Sont-ce les abeilles qui l'ont fait trépasser? Holmes est désorienté et ne comprend plus rien.

Le vieux détective se remémore par ailleurs tout au long de l'ouvrage une affaire qu'on lui avait soumise lorsqu'il était en activité. Une affaire qu'il a appelée "L'Orgue de verre" où il dévoile ses presque sentiments pour Ann Keller, la femme de son client.

Quand on lit les nouvelles et romans de Conan Doyle, on n'imagine pas Sherlock Holmes vieux. On l'imagine toujours sagace et bondissant, résolvant les énigmes en un temps record...  Et s'il avait vieilli? S'il n'avait pas été cet être aussi insensible qu'il le laissait paraître? J'ai trouvé le roman de Mitch Cullin très intéressant de ce point de vue. Un ouvrage empreint d'une certaine mélancolie et de tristesse mais que j'ai beaucoup aimé. A lire si vous êtes fan de Sherlock!

Les Abeilles de monsieur Holmes - Mitch CULLIN - Ed. Naïve - 2007

livres, littérature, romans, mitch cullin, angleterre, londres, sherlock holmes, actu, actualité

 

Objectif 7/7

19/04/2011

Les liens du sang

img_1263[1].jpegPeter et David ont attendu une demi-heure avant de monter dans un taxi. Il y avait une queue interminable à la sortie de l'aéroport. C'est toujours le même problème pour en trouver un à Heathrow.

La voiture roule maintenant vers Londres. Le chauffeur, un grand type maigre d'origine pakistanaise, n'est pas très bavard mais il a apparemment bien compris l'adresse que Peter lui a donné car il n'a pas demandé de détails: 34 Bayswater Road. Une rue au coeur de la ville avec une vue imprenable sur Kensington Gardens.

David a déjà le MP3 rivé aux oreilles. Il écoute le dernier album de Julien Doré, "Bichon", un CD qu'il a ramené de son dernier voyage à Paris. Il paraît que ce chanteur est à la mode en France. Il paraît...

Peter aurait bien aimé discuter un peu avec son frère mais visiblement ce n'est pas le moment. Ce n'est jamais le moment avec David. Le gamin enjoué qu'il était s'est transformé en adulte robotisé copiant bêtement les travers de ses congénères. Même façon de s'habiller, même façon de penser, mêmes goûts musicaux... Tout ça pour rester "in". Peter trouve qu'il a des goûts de chiotte.

Le chauffeur de taxi regarde de temps en temps ses deux passagers dans le rétro. Il sent comme une certaine gêne entre ces deux-là. Un silence pesant s'est installé sur la banquette arrière. David et Peter regardent chacun de leur côté le paysage. Ou plutôt au-delà du paysage. "Encore une occasion manquée", pense Peter.

David ânonne la fin d'une chanson. Le CD se termine. Il arrête le MP3 et le range dans son blouson alors que le taxi contourne Kensington Gardens. En relevant les yeux David croise le regard de son frère et se rend compte qu'il n'a pas beaucoup parlé avec lui pendant le voyage. Il regrette de ne pas avoir engagé la conversation mais il est trop tard.

Finalement Peter se dit qu'ils n'ont pas besoin de se parler pour se comprendre. Il y a comme un accord tacite entre eux. Ils sont unis par les liens du sang et seront toujours là l'un pour l'autre.

Le chauffeur descend leurs bagages du véhicule et c'est Peter qui règle la note. David va squatter chez lui en attendant de trouver un appart. Ca s'est mal terminé avec sa dernière copine, elle l'a fichu dehors.

Ce texte a été rédigé pour un exercice de l'atelier de Skriban. Il n'est pas libre de droits. La photo non plus.

18/04/2011

Une nouvelle femme sous la Coupole

Danièle Sallenave, agrégée de lettres et écrivain, a été élue à l'Académie française le 7 avril dernier au fauteuil n°30, celui du feu Maurice Druon. Bienvenue à elle sous la Coupole.

sallenave[1].jpeg

Danièle Sallenave

(Photo de C. Hélie pour Gallimard.)