Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2013

L'île des beaux lendemains - C. VERMALLE (coup de coeur)

livres,littérature,romans,caroline vermalle,vendée,actu,actualitéJ'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Ca faisait longtemps que je n'avais pas eu de coup de coeur pour un livre et j'ai été enchantée par cette histoire. C'est plein de poésie, d'humour, de joie, parfois de tristesse, et surtout c'est plein de vie.

Jacqueline, 73 ans, décide un beau jour de quitter Marcel, son mari, pour aller chez sa cousine Nane. La cause de son départ: un papillon qui s'écrase un soir sur la fenêtre de sa cuisine. A travers ce papillon, c'est toute sa vie que Jacqueline revoit défiler, et notamment le manque de courage lorsqu'elle était jeune pour oser affronter ses parents, et surtout pour vivre sa vie.  

Elle se réfugie chez Nane parce qu'au fond elle l'admire. Nane a su assumer ses choix. Elle a désobéi à son oncle et sa tante et s'est mariée avec Alexandre Verbowitz, un artiste peintre d'origine polonaise. Ils ont vécu heureux ensemble. Même si Alexandre n'est plus de ce monde aujourd'hui, Nane n'a pas de regret.

Au contraire, la vie de Jacqueline n'a toujours été que compromis. Des compromis avec ses parents, puis avec son mari, un homme qu'elle n'a jamais vraiment aimé. Avec lequel elle s'est mariée parce que ses parents en avaient décidé ainsi. Jacqueline n'a pas choisi le bonheur mais la compromission et a toujours admiré Nane pour son courage.

Mais quand Jacqueline arrive chez sa cousine sur l'île d'Yeu, elle ne lui avoue pas la raison pour laquelle elle a quitté Marcel. Ca fait plus de cinquante ans qu'elles ne se sont pas vues et les retrouvailles sont pour le moins cocasses. Elles étaient comme deux soeurs à l'adolescence mais le temps a effacé la complicité et elles vont devoir s'apprivoiser. L'une est posée et polie, l'autre est du genre "rentre dedans" et ne pratique pas la langue de bois.

Cette histoire pose aussi la question de la maternité, de l'accomplissement de soi, et de la liberté que chacun a de choisir sa vie. J'ai aimé cette rencontre avec Jacqueline et Nane. Les papillons et les vents des quatre coins de la planète ont su brillamment raconter l'histoire de ces deux vieilles dames. Oui, parce que ce sont des papillons qui nous racontent l'histoire. Quand je vous disais que ce roman est plein de poésie...

L'île des beaux lendemains - Caroline VERMALLE - Ed. Belfond - 2013

livres,littérature,romans,caroline vermalle,vendée,actu,actualité

13/08/2013

Le sermon sur la chute de Rome - J. FERRARI

livres,littérature,jérôme ferrai,goncourt 2012,actu,actualitéComme vous le savez, je lis rarement des livres qui ont obtenu un prix. Mais le titre du dernier Goncourt m'a interpellé. Je me demandais ce qu'avait bien pu imaginer Jérome Ferrari pour qu'on lui décerne un titre aussi prestigieux. Et, de savoir que Bernard Pivot avait voté pour lui, a pesé dans la balance. Donc, le voyant sur un présentoir à la bibliothèque, je décidai de l'emprunter.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Le style de Ferrari ne m'a pas vraiment plu. Pour être franche, il m'a même agacé tout au long du roman. Ce ne sont quasiment que des phrases à tiroirs qui courent sur dix lignes voire sur une page entière. Quel besoin ont les écrivains de faire des phrases à rallonges? Ca n'apporte strictement rien à l'histoire. Celle-ci gagnerait en clarté avec des phrases plus courtes. Le roman gagnerait en rythme. C'est vraiment dommage car le postulat de départ est plus qu'intéressant et l'auteur est érudit.

Jérôme Ferrari a mis en parallèle le destin de plusieurs personnes d'une même famille. Marcel, son fils Jacques, et ses petits-enfants Mathieu et Aurélie. L'auteur parle surtout du destin, des vies que les personnages pensent se choisir, et il donne un portrait fouillé de chacun d'eux. Mais la vie se charge de détruire les illusions et de faire tourner les rêves en cauchemars. Est-ce que Mathieu trouvera le bonheur en Corse, terre de ses ancêtres? A-t-il raison de tourner le dos à de brillantes études de philosophie?

Le roman de Jérôme Ferrari s'appuie sur le sermon de saint Augustin qui, à Hippone, tenta de "consoler ses fidèles sur la fragilité des mondes terrestres". Des mondes qu'ils édifient mais qu'ils finissent par détruire... Les mondes de chacun des personnages vont s'effondrer. Trouveront-ils le ressort pour rebondir?

Le sermon sur la chute de Rome - Jérôme FERRARI - Ed. Actes Sud - 2012

livres,littérature,jérôme ferrai,goncourt 2012,actu,actualité

07/08/2013

Une année de lecture

Pour la deuxième année consécutive, je me suis amusée à noter toutes mes lectures pour en évaluer le coût. Se cultiver revient cher! Si je compte tous les livres que j'ai lus et tenté de lire j'arrive à un total de 570,38€. Mais ce coût est relatif car j'ai emprunté beaucoup d'ouvrages à la bibliothèque, les amis m'en ont prêté et on m'en a offert. La somme des livres que j'ai réellement achetés (parfois il y a fort longtemps...) est de 104,22€. Les livres empruntés et qu'on m'a prêtés représentent la plus grosse partie de mes lectures, soit 380,66€. Les livres reçus en cadeaux représentent quant à eux 85,50€ de l'ensemble.

Donc, la bibliothèque est un très bon plan pour se cultiver sans se ruiner et merci aux amis qui font circuler les ouvrages. Entre le 1er août 2012 et le 31 juillet 2013 j'ai lu 39 livres et je compte un abandon. Un bilan un peu moins bon que l'an passé (j'en avais lu 49) mais j'ai dépensé moins de sous dans les librairies. Il faut voir le bon côté des choses...

blogs,challenges,lecture,livres,actu,actualité

06/08/2013

La dernière conquête du major Pettigrew - H. SIMONSON

livres,littérature,angleterre,helen simonson,actu,actualitéQuand le major Pettigrew, homme à la retraite dont la femme est décédée il y a quelques années et dont le frère vient de mourir subitement, s'amourrache de la Pakistanaise tenant l'épicerie d'Edgecombe St Mary, ça fait parler les gens. Dans la bonne société de ce petit village anglais, on est un peu outré. Les préjugés sur les gens de couleur n'ont pas disparu. Alors quand le major décide d'aller au bal de son club accompagné de Mme Ali ça fait vraiment jaser. Non seulement ses amis, mais aussi son fils Roger, ayant un super job à Londres et vivant avec une belle américaine tout aussi douée que lui en affaires. Le dit Roger pense que dans la vie tout se négocie, y compris les sentiments. Mais il va apprendre à ses dépens (après avoir bien ennuyé son paternel) que l'amour a ses raisons que la raison ne connaît pas...

Outre les préjugés, il faut aussi s'accommoder des différences culturelles et c'est loin d'être simple. Dans les familles Pakistanaises, les femmes décident rarement elles-même de leur destin. Sans parler de la religion qui vient compliquer les choses. Nos deux sexagénaires arriveront-ils à s'aimer? Le poids de leurs vécus respectifs et le regard des autres ne pèseront-ils pas plus lourds que leur attachement?

J'avais lu de très bonnes critiques sur ce livre. Ce n'est pas le coup de coeur que j'espérais mais ce fut une lecture très sympathique. Helen Simonson a beaucoup d'humour, elle rend très bien les réflexions des personnages et donne une image très détaillée des situations. J'ai en revanche trouvé qu'il y avait beaucoup trop de personnages. Je n'en ai pas retenu la moitié. J'ai aussi trouvé qu'il y avait quelques longueurs au milieu du livre. Ceci étant dit, j'ai quand même passé un bon moment avec le major et Mme Ali.

La dernière conquête du major Pettigrew - Helen SIMONSON - 2013

24/07/2013

The Great Gatsby - F. S. FITZGERALD

livres,littérature,romans,francis scott fitzgerald,the great gatsby,actu,actualitéJ'ai eu beaucoup de mal à terminer ce livre. Ce n'est pourtant pas la version originale qui m'a gênée. Je crois que j'ai traîné parce que je connaissais déjà la fin de l'histoire. Je pense que j'aurais été plus intéressée et plus attentive à cette lecture si je n'avais pas eu vent du dénouement.

L'histoire se déroule à New York, et plus particulièrement à West Egg Village où Nick Carraway, jeune homme issu d'une famille aisée, s'installe. A côté de chez lui habite Jay Gatsby, jeune millionnaire charmant au passé trouble, avec lequel il sympathise. Ce dernier vit dans une luxueuse villa où sont organisées de somptueuses fêtes. S'y croisent toutes sortes de personnes plutôt superficielles.

De là, Nick et Jay ont une vue imprenable sur East Egg, le quartier le plus chic de la zone. Quartier où habite Daisy, la cousine de Nick, avec son mari Tom Buchanan. Ce que ne sait pas Nick c'est que Daisy et Gatsby se sont aimés dans une autre vie mais à l'époque le jeune homme n'avait pas un sou et que Daisy n'était pas prête à l'attendre. Elle a préféré la vie de luxe à l'amour. Gatsby n'a rien oublié de leur idylle mais Daisy, femme frivole et fragile, n'est pas prête à tout quitter pour lui. La fin sera tragique pour le jeune millionnaire...

Ce fut donc une lecture très longue qui ne m'a pas captivée. On m'aurait donné des Sudoku à faire, je me serais davantage éclatée. Sans blague!

The Great Gatsby - Francis Scott FITZGERALD - Ed. Penguin Popular Classics - 1994

15/07/2013

Un toit / Nouvelles sur le logement

livres,littérature,société,logement,fondation emmaus,actu,actualitéJ'avais ce livre dans mes étagères depuis plusieurs années et j'en repoussais toujours la lecture. Il s'agit d'un recueil de nouvelles autour du logement. Des nouvelles imaginées par une quinzaine d'auteurs sollicités par la Fondation Abbé Pierre qui oeuvre pour offrir un logement décent aux défavorisés.

Les textes sont très variés. Ils mettent en scène des exclus ou bien parlent des conditions de logement. Parfois ce sont des souvenirs d'enfance, parfois des histoires complètement loufoques. Les nouvelles de Chloé Delaume (Je suis le 21) et de Gérard Mordillat (L'Adorateur du Poireau) sont tout à fait déjantées et décalées mais elles m'ont beaucoup plu. Ces deux auteurs ont une plume fantaisiste et poétique qui réveille le lecteur. Dans un autre genre, les textes de Nancy Huston (Happy End), Maryline Desbiolles (L'Etable à cochon) et Claude Sérillon (La Révolte des toits), sont également touchantes et joliment écrites.

Ce fut donc une lecture plaisante et utile en somme car tous les droits d'auteurs sont reversés à la Fondation Abbé Pierre. De plus cela m'a permis de voir comment réagissent plusieurs personnes - en l'occurence des écrivains - à un sujet donné. Autant de versions que d'auteurs sollicités.

Un toit/Nouvelles sur le logement - Ed. le cherche midi - 2006

05/07/2013

Omaha crimes - M. BUSSI (coup de coeur)

livres,littérature,roman policier,michel bussi,actu,actualitéLe 6 juin 1944 l'opération Overlord est déclenchée. Près de deux cents rangers doivent débarquer sur la plage d'Omaha, au lieu dit de la Pointe-Guillaume. Devant eux s'avance un mur. Un piton rocheux de 60 mètres de haut à escalader et des Allemands à déloger. Autant dire qu'ils ne sont pas en position de force. Une pluie de balles s'abat sur eux. Les premiers rangers à être descendus de la péniche sont les premiers touchés.

Parmi les rangers, Lucky Marry, un type qui a toujours eu une veine incroyable. Lorsqu'ils tirent au sort l'ordre de débarquement, il pioche le n° 148. Oui, une veine incroyable ce Lucky. Tout le contraire d'Oscar Arlington, fils de la sénatrice Emilia Arlington, femme riche s'il en est. Oscar est un froussard et un lâche. Il n'avait d'ailleurs pas du tout envie de la faire cette guerre, encore moins de risquer sa peau sur une plage normande. Mais il n'a pas eu le courage de dire ça à sa mère. Elle n'aurait pas compris. Un Arlington ça se bat pour son pays, ça meurt au combat. Oscar pioche le n° 4. Son sort est scellé.

Mais que ne ferait pas un homme pour échapper à la mort? Oscar Arlington propose un deal pour échanger sa place. Il offre dix mille dollars par numéro d'écart à celui qui accepte d'échanger son numéro. Tous les rangers trouvent cette proposition "dégueulasse" sauf un, Lucky Marry, auquel le sort a toujours souri. Il échange sa place pour 1,44 million de dollars qu'Oscar Arlington lui versera une fois revenus aux Etats-Unis, ou à sa fiancée s'il venait à disparaître pendant l'opération. Un contrat est signé avec deux témoins: Ralph Finn et Alan Woe. Lucky croyait un peu trop en son étoile. Il aura juste le temps de déposer les explosifs sur la plage. Il ne montera jamais la falaise. Tombé parmi les premiers.

Lorsque Alice, la fiancée de Lucky vient en Normandie pour le 20ème anniversaire du débarquement, elle n'a pas touché un centime. Elle ne sait rien du fameux contrat et n'en aurait jamais rien su si les rangers survivant ne lui en avaient pas parlé. Elle décide alors de retourner aux Etats-Unis et d'aller trouver Oscar Arlington pour lui demander des comptes... sauf que le bonhomme est retrouvé mort dans sa voiture avant qu'elle n'ait le temps de le voir. De là va commencer une quête non seulement pour prouver l'existence du contrat mais aussi pour retrouver les deux témoins signataires. Et ça ne va pas être de tout repos pour Alice. Emilia Arlington est plutôt du genre féroce et n'entend pas se laisser dépouiller d'1,44 million de dollars.

C'est l'un des meilleurs romans de Michel Bussi. Mes préférés étaient jusqu'ici Nymphéas noirs et Mourir sur Seine. Celui-ci rejoint le top de mon classement. L'intrigue est finement menée et on réussit à découvrir la vérité que très tardivement. Il y a de nombreux rebondissements qui nous emmènent sur de fausses pistes et on ne sait plus qui dit vrai. Michel Bussi est un maître du suspense. Il y a aussi beaucoup d'humour et même de l'amour. Ce qui, soit dit en passant, n'est pas pour me déplaire. Si vous n'avez jamais lu un roman de Michel Bussi, commencez par celui-ci. Ce fut un super moment de lecture!

Omaha crimes - Michel BUSSI - Ed. PTC - 2007

livres,littérature,roman policier,michel bussi,actu,actualité