Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2014

La traversée - Ph. LABRO

livres,littérature,essais,philippe labro,la traversée,actu,actualitéLa traversée est un livre qui m'avait été recommandé avec deux autres livres pour un travail d'analyse mais je ne l'avais pas choisi. J'avais lu Oscar et la dame rose. Mais vous connaissez ma curiosité. J'avais envie de découvrir l'expérience de mort approchée vécue par Philippe Labro. Alors quand j'ai pu aller à Paris, dans les quartiers que j'aime toujours arpenter à pied, j'en ai profité pour aller chez Gibert Joseph. C'est une véritable caverne d'Ali Baba pour les amoureux des livres et de la culture. Le titre m'était revenu en tête et je l'avais cherché dans les rayonnages. Par chance il y avait un exemplaire en occasion. Je suis donc repartie avec.

Philippe Labro nous raconte une expérience de mort approchée. Hospitalisé pour soigner un oedème qui bouchait l'entrée de son larynx (et menaçait de l'étouffer), il est tombé dans une sorte de coma alors qu'il était endormi pour une fibroscopie. Et s'en est suivi dix jours en service de réanimation. Dix jours qu'il tente de raconter dans ce livre.

Il parle de ce qu'il a cru voir, des sensations de trou noir, de trou blanc, et des quelques moments de lucidité qu'il a eus. Il évoque aussi le travail des infirmières, la présence de ses proches, les phases où il n'avait plus envie de se battre et les moments de lutte avec la mort. C'est une expérience vraiment très étrange qu'il nous raconte. Il dit qu'il a "franchi le cap Horn". Un passage qui a secoué. Un passage duquel on ne revient pas toujours. Il reconnaît sa chance: respirer à nouveau, profiter des gens qu'il aime, et le leur dire.

Ce fut une lecture fort intéressante d'un point de vue informatif pour tout ce qui touche le médical mais aussi sur le plan humain. Il y a beaucoup d'humanité et de vie dans cet ouvrage.

La traversée - Philippe LABRO - Ed. Folio/Gallimard - 1998

30/12/2013

La chute de cheval - J. GARCIN

livres,littérature,la chute de cheval,jérôme garcin,actu,actualitéJe ne suis malheureusement jamais vraiment entrée dans ce livre de Jérôme Garcin. La chute de cheval qui a coûté la vie à son père n'est qu'un prétexte pour rédiger une ode aux équidés et à l'art équestre. C'est un peu fouillis. L'auteur passe sans cesse du coq à l'âne. J'aurais aimé qu'il parle davantage de son paternel. Or, il ne l'évoque que dans deux ou trois chapitres. Il n'y a que les passages sur ses balades dans le bocage normand et ceux sur Bartabas qui ont retenu mon attention. Le reste m'a ennuyé au possible!

C'est une lecture dont je ne me souviendrai plus dans quelques mois, c'est certain. Jérôme Garcin n'a pas réussi à me captiver.

La chute de cheval - Jérôme GARCIN - Ed. Gallimard - 2013

28/11/2013

Immortelle randonnée - J.-Ch. RUFIN

livres,littérature,jean-christophe rufin,immortele randonnée,saint-jacques-de-compostelle,actu,actualitéLa première fois que j'ai entendu parler de ce livre, c'était sur France Musique. Jean-Christophe Rufin était invité un dimanche soir et à l'écouter j'ai tout de suite eu envie de lire cette Immortelle randonnée. Il y raconte son "pèlerinage", ou plutôt son cheminement vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Il nous fait part de ses questionnements spirituels mais pas seulement. Rufin décrit les paysages et ses ressentis face à la nature mais aussi face aux divers personnages qu'il rencontre pendant sa marche.

Ce fut une lecture intéressante et divertissante. L'auteur a quelque chose d'un conteur et on se demande presque parfois s'il nous décrit son voyage ou bien celui qu'il a imaginé.


Immortelle randonnée - Jean-Christophe RUFIN - Ed. Guérin - 2013

19/11/2013

Prix Interallié 2013

Le Prix Interallié 2013 a été décerné à Nelly Alard pour son roman Moment d'un couple paru chez Gallimard.

Nelly Alard, lauréate du prix Interallié 2013 pour «Moment d’un couple».

13/11/2013

Prix Médicis 2013

Le prix Médicis 2013 a été décerné mardi 12 novembre à Marie Darieussecq pour son roman Il faut beaucoup aimer les hommes paru chez P.O.L.

livres, lecture, littérature, prix interallié, actu, actualité

09/11/2013

And the winner is...

Pierre Lemaitre. Le prix Goncourt lui a été remis lundi 4 novembre pour son roman Au-revoir là-haut paru chez Albin Michel.

images[3].jpg

 

19/10/2013

Le rapport Gabriel - J. d'ORMESSON

images[4].jpgJ'avais ce livre depuis un moment dans mes étagères. Puis, je me suis dit qu'il était peut-être temps de le lire. J'ai eu du mal à le terminer. Ce n'est pas que le sujet me déplaisait, au contraire, mais j'avais d'autres préoccupations.

Comme souvent Jean d'Ormesson essaie d'imaginer un scénario original pour finalement nous raconter la même chose. Cette fois-ci Dieu est déçu par les humains. Non pas ceux qu'il a créés, mais leurs descendants. Il a même envie de détruire le monde car il ne les supporte plus.

Mais les archanges essaient de faire fléchir l'Eternel, et tout particulièrement l'ange Gabriel. Devant sa volonté à défendre les humains, Dieu lui commande alors d'aller sur Terre et d'établir un rapport avant qu'il ne prenne sa décision.

L'ange Gabriel ne se fait pas prier. Même si la vie sur Terre est mouvementée, il s'exécute et s'échoue sur une petite île grecque où se trouve Jean d'Ormesson. Celui-ci, obnubilé par Marie, une jeune femme qui l'a laissé tomber, n'a pas très envie qu'un ange vienne perturber sa retraite paisible. Cependant l'ange insiste, négocie et va finalement s'installer sur la petite île avec l'écrivain.

Si l'enjeu du roman est l'avenir de l'humanité, le sujet principal est tout de même la vie (les vies?) de Jean d'Ormesson. Il nous parle de ses parents, du château de ses grands-parents à Plessis-lez-Vaudreuil, de ses amours, de ses études puis, de sa carrière de diplomate et de son passage au Figaro. Tout ça bien sûr sans jamais se prendre vraiment au sérieux.

J'aime toujours autant l'érudition de l'auteur mais j'ai l'impression de lire toujours un peu la même chose. Même si c'est extrêmement bien écrit, j'aimerais parfois qu'il change radicalement de sujet, qu'il invente un truc fou, qu'il nous surprenne. Je sais qu'il en est capable et je regrette qu'il cède à la facilité.

Le rapport Gabriel - Jean d'ORMESSON - Ed. Gallimard - 1999