Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2017

Les dimanches poétiques (212)

"Ses articulations étaient en bon état, sa musculature aussi, à l'exception peut-être d'un léger relâchement. Son cœur, par contre, était tapissé de graisse et battait lourdement, ce n'était plus qu'une charge, un boulet, pas une source de vie. On pouvait à tout instant craindre qu'il ne s'arrête, paralysant le corps de son propriétaire, le privant de son fluide essentiel et le précipitant dans la mort. Ce serait la triste revanche d'un organe interne épuisé sur un homme qui lui vouait pourtant, depuis sa conception, une confiance absolue. S'il marquait une pause, ne serait-ce que l'espace d'une centaine de pulsations, pour reprendre son souffle, tout serait fini. Ses précédents milliards de battements ne signifieraient plus rien."

Arto PAASILINNA Petits suicides entre amis

poésie,littérature,les dimanches poétiques,actu,actualité

13/11/2017

Le vide l'attirait

Il regarda ses pieds un long moment avant de poser ses yeux sur le lointain. Le train filait au creux de la vallée. Tobias ne savait plus quelle destination il avait choisi. Malgré les idées noires qui le taraudaient il trouva le paysage beau. Mais ce n'était pas ça qui allait le faire changer d'avis. Il voulait en finir.

L'air lui fouettait maintenant le visage. Le train était lancé à toute allure. Le contrôleur était passé vérifier les tickets et ne repasserait probablement pas jusqu'à ce que la loco entre en gare. Mais quelle gare? Il s'en fichait. De toute façon il ne la verrait pas. De nouveau il  regarda ses pieds. Le ballaste défilait. Le vide l'attirait. Puis, alors qu'il allait prendre son élan, une pression le tira à l'intérieur du train. Ce fut si soudain et violent qu'il se trouva projeté au sol. La porte se ferma dans un grand bruit métallique.

Ce texte a été rédigé dans le cadre de l'atelier d'écriture Une photo, quelques mots n°283 initié par Leiloona. Il n'est pas libre de droits, la photo non plus.

myanmar-train-adventure_925x[1].jpg

12/11/2017

Les dimanches en photo (93)

photographies,photos,voyages,actu,actualité

07/11/2017

Piégée à l'intérieur

Une fois de plus Sarah fut aspirée par cette grande bouche de pierre. Sa forme était bizarre. L'avait-elle déjà vue quelque part ou bien n'était-elle que le fruit de son imagination? Elle revenait sans cesse dans ses rêves, sculptée et monstrueuse, ouverte sur un trou noir. A chaque fois Sarah se rapprochait d'elle sans le vouloir et immanquablement elle se retrouvait piégée à l'intérieur, un peu comme Jonas dans le ventre de la baleine. Elle ne voyait rien et l'odeur devenait peu à peu désagréable. Comment pouvait-elle avoir une  hallucination olfactive alors qu'elle errait entre sommeil et éveil?

Puis, l'odeur se faisant plus forte, elle se réveillait. Les effluves nauséabonds disparaissaient instantanément. Elle ne sentait plus rien. C'était la première fois qu'une odeur s'immisçait dans ses rêves. Bien souvent elle se retrouvait coincée dans une course-poursuite avec de dangereux types, mais aucun parfum, aucun son ne lui parvenait. Uniquement des images qui défilaient et elle qui essayait de se cacher pour échapper aux méchants.

Ce texte a été rédigé dans le cadre de l'atelier d'écriture Une photo, quelques mots n°282 initié par Leiloona qui, cette semaine, a publié l'une de ses propres photos. Celle-ci, tout comme le texte, n'est pas libre de droits.

IMG_20171022_115346_611[1].jpg

05/11/2017

Les dimanches poétiques (211)

"Quand a débuté exactement l'histoire d'amour? Quand la complicité intellectuelle et intime s'est-elle muée en autre chose? Difficile à dire, l'un et l'autre se refusent à donner la moindre indication datée. "Personne ne saura jamais à quel moment notre histoire s'est transformée en histoire d'amour, ça nous appartient, c'est notre secret", assure Brigitte."

Anne FULDA Emmanuel Macron un jeune homme si parfait

poésie,littérature,livres,lecture,actu,actualité

03/11/2017

Belle de la tête aux pieds #20

Je pense l'avoir déjà dit mais je le clame à nouveau, je suis une grande fan de parfums. J'en ai plusieurs bouteilles. Il y a ceux que je porte régulièrement, tel Coco de Chanel et Songe d'Iris de Rochas. Et puis il y a les autres que je porte un peu moins souvent. Parmi ceux-là Givenchy demoiselle et Coco mademoiselle de Chanel.

Ce qui les caractérise c'est qu'ils sont assez capiteux. Un pschit et vous laissez une trace indélébile aux personnes que vous croisez.

Depuis quelques temps cependant je lorgne sur un autre parfum. Il s'agit de tangerine vert du parfumeur londonien Miller Harris. J'avais obtenu un échantillon de ce parfum lors d'un séjour à Brighton et c'est un truc à vous faire tourner la tête. Peut-être que je le mettrai sur la liste pour le Père Noël...

beauté,mode,parfum,parfums,cosmétique,parfumeur,miller harris,actu,actualité

31/10/2017

Tom Hanks l'écrivain

137585_couverture_Hres_0[1].jpgOn le connaissait acteur et réalisateur, voici désormais Tom Hanks l'écrivain. Celui qui s'est illustré par ses rôles dans Philadelphia, Forrest Gump et Da Vinci Code a été rattrapé par le texte, ou plutôt les mots.

Son tout premier livre, un recueil de nouvelles intitulé Questions de caractère, a paru le 26 octobre. Le magazine LiRE publie en intégralité l'une d'entre elles, Alan Bean +4, et je dois avouer que cela m'a beaucoup plu. Autant le rythme que le style. Je ne sais pas si Tom Hanks va continuer dans cette voie, lui qui paraît-il collectionne les vieilles machines à écrire, mais je suis très tentée par cet ouvrage.  A suivre!

Questions de caractère - Tom HANKS - Ed. du Seuil - 2017