Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2012

La Déesse des petites victoires - Y. GRANNEC (coup de coeur)

livres,littérature,romans,la déesse des petites victoires,yannick grannec,kurt gödel,mathématiciens,actu,actualitéLorsque la bibliothécaire m'a dit il y a quelques semaines qu'elle et ses collègues devaient faire des achats, j'ai proposé ce titre ainsi que Théorème vivant de Cédric Villani. Et puis j'ai oublié la bibliothécaire. Demandant un prolongement de prêt quelques jours plus tard, la responsable m'indiqua qu'elle m'avait mis de côté La Déesse des petites victoires, que je récupérai en reportant un livre emprunté précédemment.

Pourquoi j'ai proposé ce titre? Parce que j'avais entendu une bonne critique sur RTL. Et je ne fus pas déçue une seule seconde par cette lecture! Certes, le langage est plutôt soutenu et il ne faut pas être réfractaire aux mathématiques, à la science, à la métaphysique et à la philosophie. Mais ça se lit très bien. C'est émouvant et drôle, déchirant par moments et finalement plein d'espoir.

L'histoire tourne autour du Nachlass (héritage intellectuel) du mathématien et logicien Kurt Gödel. A savoir des documents précieux qu'Anna, une jeune femme travaillant à l'IAS de Princeton (Institut de recherche avancée), doit récupérer auprès de son épouse Adèle, aujourd'hui pensionnaire d'une maison de retraite située non loin de là. Mais la tâche ne s'annonce pas simple pour Anna. Adèle est réputée pour être caractérielle. Ceux qui ont essayé avant elle ont vite abandonné. D'ailleurs, Mme Gödel a-t-elle conservé ces documents? N'a-t-elle pas, sur un coup de tête, brûlé les "pattes de mouche" de son mari?

Anna aurait pu comme les autres renoncer dès la première visite mais elle y retourne et joue franc jeu avec la vieille dame. Une vieille dame devenue acariâtre à cause d'un mari qui ne savait pas vivre. Un homme, que dis-je, un génie qu'elle a tenu à bouts de bras pour qu'il ne sombre pas dans la folie et ne se laisse pas mourir. Un génie taiseux qui ne vivait que pour les mathématiques et rien que pour les mathématiques. Lorsque Adèle rencontre son futur mari elle est danseuse dans un cabaret de Vienne. Une femme sans culture. Ce que ne manquera pas de lui faire remarquer Kurt tout au long de sa vie.

Yannick Grannec a alterné les chapitres où Anna va voir Adèle à la maison de retraite et ceux racontés par Adèle elle-même. On y découvre les différentes étapes de la vie du couple de leur rencontre au décès de Kurt. Une histoire qui prend aux tripes, qui égratigne parfois le coeur mais qui est aussi pleine d'espoir avec la jeune Anna. J'avoue avoir écrasé une petite larme à la fin du livre. C'est un superbe roman que je vous conseille sans une once d'hésitation!

La Déesse des petites victoires - Yannick GRANNEC - Ed. Anne Carrière - 2012

livres,littérature,romans,la déesse des petites victoires,yannick grannec,kurt gödel,mathématiciens,actu,actualité

19/11/2012

Code Lupin - M. BUSSI

livres,littérature,romans,romans policiers,michel bussi,normandie,actu,actualitéIl s'agit là du premier roman de Michel Bussi. Le sujet est fort intéressant mais j'ai parfois eu le sentiment qu'il nous donnait bien trop d'informations pour résoudre l'énigme. Enfin, celle que le professeur Roland Bergton (qui ressemble de près à Robert Langdon) et Paloma, une de ses étudiantes en histoire fort interlligente et séduisante, vont tenter de résoudre. Pour cela, ils disposent de 24 heures. Car le professeur doit se rendre en Roumanie dès le lendemain matin.

Tout commence quand Paloma vient soumettre à son prof une pièce d'or retrouvée par un touriste sur la Côte d'Albâtre où la jeune femme a trouvé un stage pour l'été. Cette pièce, gravée de 1905, est un morceau de plus pour le dossier que Bergton s'est constitué. Un dossier intitulé Code Lupin. Un code que Maurice Leblanc, père du gentleman cambrioleur, aurait dissimulé dans ses différentes oeuvres et qui aurait sa source dans le triangle cauchois.

Voilà donc nos deux héros partis à la recherche de ce code qui permettrait d'accéder au trésor des anglais... Est-ce que 24 heures vont suffire pour démêler les fils de l'énigme?

Ce premier roman n'est pas le meilleur de Michel Bussi et j'ai relevé beaucoup de coquilles sans compter les fautes de français comme "en vélo" au lieu de "à vélo". Dommage que les éditions PTC n'aient pas relu davantage le texte. Mais ne noircissons pas le tableau. Ce roman a le mérite de nous faire voyager dans des lieux mythiques et splendides de Normandie. Et de nous raconter un peu de l'histoire de cette belle région.

Code Lupin - Michel BUSSI - Ed. PTC - 2006

livres,littérature,romans,romans policiers,michel bussi,normandie,actu,actualité

15/11/2012

Le Goncourt des lycéens pour Dicker

Le Goncourt des lycéens a été décerné à Joël Dicker, écrivain suisse, jeudi 15 novembre pour son roman La vérité sur l'affaire Harry Quebert (Fallois). Un ouvrage qui avait été couronné récemment par le Grand prix du roman de l'Académie française.

imagesCAEYN9YB.jpg

14/11/2012

L'Interallié à Philippe Djian

Les jurés du Prix Interallié ont couronné Philippe Djian mercredi 14 novembre pour son roman "OH..." paru chez Gallimard.

9782070122141[1].jpg

11/11/2012

Porte-plumes au vent - M. CAFFIER

livres,littérature,presse,journalisme,médias,michel caffier,actu,actualitéVoilà un roman fort intéressant sur le métier de journaliste. Michel Caffier nous raconte, à travers l'histoire de Pierre Léger et de quelques uns de ses confrères, l'évolution du métier de la fin de la guerre aux années 80. A l'époque il n'y a pas encore la télévision et le journalisme de radio n'est pas encore très développé.

Pierre Léger, qui rentre au Havre après avoir été démobilisé, cherche du travail. Alors qu'il se rend au journal La Normandie pour y faire paraître une annonce, il a la surprise d'être reçu par le patron du canard qui lui propose un job. Après une courte période d'essai, le jeune Pierre est finalement embauché et est rapidement promu au poste de reporter. (A l'époque il n'y avait pas besoin de passer par une école de journalisme pour commencer dans le métier...)

A force de couvrir différentes affaires, Pierre va se lier avec d'autres confrères travaillant pour des journaux de Nancy, Lyon, Toulouse et Lille. Une vraie entente va se créer entre eux et ils vont prendre l'habitude de se retrouver pour passer le nouvel an. Ils vont se recevoir à tour de rôle. Ils organiseront même des déplacements communs pour couvrir des événements à l'étranger. L'ambiance est bon enfant et il y a un réel esprit de camaraderie. Ce n'est pas encore le règne de l'argent... Les articles sont dictés par téléphone à la secrétaire et on tape encore à la machine à écrire.

J'ai lu ce livre très rapidement. Il est très intéressant. L'auteur donne des détails sur le monde de la presse écrite ainsi que sur de nombreux événements qui ont eu lieu au cours de ces quatre décennies. Si la vie professionnelle est très bien rendue, la vie privée n'est pas non plus négligée. Des enfants naissent, grandissent et ont à leur tour des enfants. Un roman que je vous conseille si vous vous intéressez au monde de la presse. Vous passerez un bon moment.

Porte-plumes au vent - Michel CAFFIER - Ed. Presses de la Cité - 2010

08/11/2012

Les livres semblent nous attendre...

Difficile de résister. Difficile de ne pas regarder les centaines de couvertures qui s'offrent au regard. Les librairies sont de vrais lieux de tentation.

Il y a des livres qui semblent nous attendre, comme s'ils devaient nous délivrer un message, nous faire un clin d'oeil. Une couverture qui happe l'oeil, un nom qui a une consonance slave. On cherche alors de quelle origine est l'auteur... Et nous revoilà plongé quelques huit ans en arrière, dans une ville d'Europe centrale qui nous a laissé un souvenir indélébile.

Alors que je cherchais un livre d'exercices corrigés de mathématiques (que j'ai trouvé), flânant dans les rayons et laissant mes yeux vagabonder sur les ouvrages, je fus attirée par une couverture aux tons vert pâle présentant le visage d'une jeune femme allongée. Outre la jolie couverture, le titre trouva écho en moi: Elle avait les yeux verts. En voyant le nom de l'auteur j'ai tout de suite pensé qu'il était tchèque. Les quelques notes biographiques placées au début de l'ouvrage ont confirmé mon impression. Je décidai alors d'acheter le roman en regardant à peine la quatrième de couverture. J'étais certaine que ce livre m'attendait.

blogs, littérature, livres, librairies, actu, actualité

And the winner is...

Jérôme Ferrari et son roman Le sermon sur la chute de Rome! Il a reçu le Prix Goncourt mercredi 7 novembre avec cinq voix contre quatre pour Peste & Choléra de Patrick Deville. (Je pensais d'ailleurs que c'est ce dernier qui l'obtiendrait mais les votes des jurés du Goncourt sont toujours entourés d'un grand mystère...)

livres, lecture, littérature, prix goncourt, jérôme ferrari, actu, actualité