Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2011

Enfin libres!

Je me disais ce midi en regardant les infos que 547 jours de détention pour Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier ça commençait à faire long... Et la nouvelle de leur libération est tombée. Une excellente nouvelle! Les deux journalistes de France3 seront en France tôt demain matin. Leurs proches vont mieux dormir ce soir. Si toutefois ils arrivent à dormir après avoir appris la nouvelle!

imagesCAPS2NNO.jpeg

Welcome home!

10/06/2011

Jorge Semprun s'est éteint

imagesCAUMKYXI.jpegL'écrivain et scénariste espagnol Jorge Semprun s'est éteint mardi à Paris à l'âge de 87 ans. Résistant puis déporté lors de la Deuxième Guerre mondiale, il fut un des dirigeants clandestins du Parti Communiste espagnol.

Jorge Semprun, né le 10 décembre 1923 à Madrid, est arrivé en France à la fin des années 30 avec ses parents et ses six frères et soeurs. Il n'a jamais voulu prendre la nationalité française par fidélité à ses camarades clandestins. Engagé dans la Résistance, il est arrêté en septembre 1943 à l'âge de 19 ans puis déporté à Buchenwald. Cette expérience a nourri en partie ses écrits. Il fut par ailleurs ministre de la Culture de 1988 à 1991 dans le gouvernement socialiste de Felipe Gonzalez.

En écrivant ces quelques lignes je ne peux m'empêcher de repenser à l'une de mes professeurs d'Espagnol, prénommée Libertad, qui elle aussi a quitté l'Espagne avec ses parents quand elle était jeune et qui aujourd'hui, bien qu'à la retraite, se bat encore pour un monde plus juste...

19/01/2011

Jean Dutourd s'est éteint

20070317_DNA012293[1].jpgLe romancier et essayiste Jean Dutourd, également membre de l'Académie française, s'est éteint lundi à Paris à l'âge de 91 ans. Plutôt que de longs discours sur sa carrière, je vous donne ci-dessous l'extrait d'une de ses chroniques (17 juin 1977) publiées dans France Soir et regroupées dans la Grenade et le Suppositoire. Plume acerbe...

"L'un des sujets du baccalauréat de philosophie, cette année, était celui-ci: "La politique est-elle l'affaire de tous?" (...)

Je rêve d'une sorte de desperado du bac qui aurait écrit quelque chose comme ceci dans son devoir:

"Petit a - La politique est l'affaire des politiciens comme la chimie celle des chimistes. Je ne comprends rien à la chimie, et elle m'assomme. Pourquoi m'y intéresserais-je?

Petit b - La politique est une passion sérieuse comme l'amour, qui prend tout le temps et toutes les forces de celui qui s'y livre. Si tous les citoyens d'un pays font de la politique, leur travail en pâtit forcément. Par suite le pays produit moins, s'appauvrit, décline, et finit par se trouver dans les conditions requises pour être réduit en esclavage.

Petit c - La politique est un ferment d'intolérance, de fanatisme, d'incommunicabilité, de guerre civile. Un peuple politisé fait infiniment plus de dégâts qu'un peuple non politisé. Puis un jour arrive un homme avec un grand sabre, qui s'appelle Napoléon ou Staline. On dit volontiers que la révolution est au bout des fusils. A mon avis c'est plutôt les fusils qui sont au bout de la révolution.

Conclusion: monsieur le professeur, je sais bien qu'avec ce devoir je serai collé, mais je m'en moque. J'aurai été un petit héros, dans mon genre. Car il est aussi héroïque de refuser de faire de la politique quand elle est obligatoire que d'en faire quand elle est interdite."

28/12/2010

Le Noël d'Hercule Poirot - A. CHRISTIE

9782702418598[2].gifVoilà ma lecture pour le Christmas Challenge lancé par Evy. Nous avons jusqu'au 31 décembre pour publier le billet de notre (nos) lecture(s). Ayant d'autres défis sur le feu, je n'ai choisi qu'un titre pour ce challenge. Je voulais en fait découvrir un recueil de nouvelles de Romain Sardou mais pas moyen de trouver quoi que ce soit à la FNAC... à trois jours de Noël!

Je me suis donc rabattue sur Le Noël d'Hercule Poirot. Une lecture qui va également compter pour le Challenge Agatha Christie lancé par George.

Cette histoire a été adaptée pour la télévision française sous le titre Les petits meurtres d'Agatha Christie, diffusés sur France2.

Simeon Lee, un vieux monsieur quasiment invalide, a décidé de réunir sa famille pour Noël. Mais dans quel but? Lui qui n'a jamais vraiment porté ses enfants dans son coeur, quel est donc son objectif? Ce vieil homme, dont la femme est morte, dit-on, le coeur brisé il y a de ça quelques années, n'est pas vraiment apprécié de son entourage. Un personnage haut en couleur qui en a remontré à plus d'un!

Cependant ses enfants sont tous là pour Noël. Mr et Mrs Alfred Lee, Mr et Mrs George Lee, Mr et Mrs David Lee, Harry Lee, Pilar Estravados, la petite-fille de Simeon, et Stephen Farr, le fils d'un de ses associés lorsqu'il était en Afrique du Sud.

Le vieux Simeon se couche tôt et le soir du Réveillon, il ne déroge pas à la règle pour être en forme le jour de Noël... dont il ne verra jamais l'aube! Un bruit terrible se fait entendre dans la chambre du vieillard alors que le dîner s'achève tout juste pour les enfants. Le bruit "d'une âme en enfer"! Lorsqu'ils enfoncent la porte de la chambre, les enfants découvrent Simeon sans vie baignant dans une marre de sang...

Le premier à être sur les lieux est le superintendant Sugden qui appelle son supérieur le colonel Johnson chez qui Hercule Poirot passe Noël. Ce dernier est donc lié indirectement à l'affaire mais va être le seul à découvrir le vrai coupable.

Voilà une enquête où la vérité n'est pas du tout évidente et il va falloir toute la perspicacité de notre détective belge pour découvrir l'assassin. Un assassin qui ruminait sa vengeance depuis un certain temps. Une personne capable d'attendre très longtemps avant d'effectuer son forfait tout comme l'aurait fait Simeon Lee...

Le Noël d'Hercule Poirot - Agatha CHRISTIE - Ed. du Masque - 2005

christ10[1].jpg

 

Objectif 1/1

 

 

 

challange-agatha-christie[2].jpeg

 

Objectif 1/10

09/06/2010

La structure privilégiée à la beauté

P1100963 Bibliothèque.jpgFrance2 a présenté mercredi 2 juin dans le JT de 20h un reportarge sur l'enseignement du français et la tendance qu'a l'éducation nationale à privilégier la structure au détriment de la beauté des mots. En d'autres termes, la littérature est souvent abordée sous forme de jargon incompréhensible alors que bien souvent les auteurs n'ont pas cherché compliqué et ne se sont pas posés beaucoup de questions en écrivant leurs textes.

C'est vraiment un casse-tête pour les lycéens qui doivent retenir des termes alambiqués. Alors que les élèves pour la plupart aiment lire, ils disent ne pas aimer le français. Un vrai paradoxe!

Je n'ai jamais été fan non plus du jargon et toute la technique qu'on devait ingurgiter au lycée ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. Mais je n'ai pas perdu le goût de la lecture! Désormais je m'attache plus au sens du texte qu'à la technique employée par l'auteur...

09/01/2010

Dossier Albert Camus dans l'Express

A l'occasion des 50 ans de la disparitions d'Albert Camus, le journal l'Express lui consacre plusieurs articles et dossiers. Bonne lecture à tous!