Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2018

Juin en quelques mots #21

Kramer contre Kramer // Après le beau temps, la pluie // Envie de couture // Triste fin // Douter, toujours et encore // Ivre de fatigue // La voiture connaît la route... // Butter thins with orange // Ne plus savoir où j'habite ni comment je m'appelle // Puis la campagne et le calme // La mer et ses reflets changeants // L'odeur du chèvrefeuille // Une paire de yéyés dorés et argentés // "Goodbye my lover, Goodbye my friend, You have been the one, You have been the one for me..." // Les roses de Veules // Café en terrasse // Eoliennes dans la brume // Rando dans mon cher pays vallonné. Splendides points de vue! // Effeuiller les crêpes dentelles // Japonismes impressionnistes... // Quelques finitions et le tissu sera jupe // Mon mantra pour ces prochaines semaines: "Je ne ferai pas les soldes. Je ne ferai pas les soldes. Je ne ferai pas les soldes..." // Contractures // La fatigue me rend exécrable... Je réagis mal et après coup je me donnerais des baffes! // Jolie soirée en agréable compagnie // L'entrée d'une grande dame et de son mari au Panthéon. Hommage de la nation à Simone et Antoine Veil

blog,tags,humeurs,gourmandises,loisirs,voyages,actu,actualité

Les dimanches en photo (108)

photographies,pictures,actu,actualité

29/06/2018

La play-lieux

Un autre questionnaire trouvé chez l'Irrégulière dernièrement. Il s'agit cette fois de parler des lieux que nous aimons ou qui nous ont marqué. Voici mes réponses...

1. Là, tout de suite, vous pouvez vous télé-transporter quelque part, pour une semaine de vacances sans personne et sans aucune contrainte, vous allez où?

Sans aucune hésitation, je vais à Noirmoutier. Pour le côté sauvage, les petits coins cachés qui offrent des points de vue splendides, le bois de la Chaise et ses allées ombragées, l'odeur des marais, la faune et la flore... Et on y est encore mieux quand il n'y a pas trop de touristes!

2. Un endroit pour résider une fois que vous aurez arrêté toute activité professionnelle?

C'est une vraie question. J'aime bien les coins tranquilles et verdoyants, la  nature, mais je me dis qu'en vieillissant il ne faut pas trop s'éloigner des grandes villes. Qui sait dans quel état je serai quand j'aurai cessé toute activité... Et si je vais jusque là! Je ne sais pas ce que la vie me réserve...

3. Le pays qui fait rêver tout le monde mais pas vous?

Difficile à dire... Je me dis que dans chaque pays il y a quelque chose d'intéressant à découvrir. Néanmoins, je ne suis pas très attirée par les pays asiatiques même si leurs cultures sont riches.

4. Un voyage à offrir à quelqu'un que vous n'aimez pas?

Est-ce qu'il me viendrait à l'idée de lui offrir un voyage? Pas sûr.

5. Un endroit pour aller roucouler quand on tombe amoureux?

L'Italie est à mon sens le meilleur endroit pour roucouler. Le nord ou le sud, l'est ou l'ouest, c'est le pays de l'Amour!

6. Un coup de cœur en France?

Je ne vais pas vous redire Noirmoutier, ça va faire beaucoup. Je garde un très bon souvenir de vacances à Bandol. Avignon m'a bien plu. Le Castelet, les Baux-de-Provence... et bien sûr de charmantes stations dans les Alpes.

7. Enfin, une capitale européenne qui vous a déçu ou pas emballé plus que ça?

J'en ai très peu visité donc difficile à dire. Je suis allée en vacances dans quelques pays européens mais pas forcément dans les capitales... Je garde de très bons souvenirs de vacances en Espagne ainsi qu'en Pologne.  

voyages,tourisme,travel,photographies,actu,actualité

24/06/2018

Les dimanches poétiques (227)

"Il y avait encore une géographie de traverse pour peu qu'on lise les cartes, que l'on accepte le détour et force les passages. Loin des routes, il existait une France ombreuse protégée du vacarme, épargnée par l'aménagement qui est la pollution du mystère. Une campagne du silence, du sorbier et de la chouette effraie. Les médecins dans leur vocabulaire d'agents du Politburo, recommandaient de se "rééduquer". Se rééduquer? Cela commençait par ficher le camp."

Sylvain TESSON Sur les chemins noirs

poésie,littérature,actu,actualité

11/06/2018

La play-livres

Alors que je musardais sur le blog de l'Irrégulière je suis tombée sur ce questionnaire. Elle l'avait elle-même trouvé sur le blog de Mind The Gap. N'ayant pas beaucoup de temps pour chroniquer mes lectures en ce moment (qui du reste ne sont pas nombreuses puisque j'ai le rythme de lecture d'une tortue depuis quelques semaines) je me suis dis que ce pouvait être sympa de répondre à ce questionnaire pour faire bouger un peu mon blog.

 

1. Quel est le dernier livre que vous vous êtes offert?

Eh bien en fait ce n'est pas un livre, mais deux livres que je me suis offert! Un été avec Homère de Sylvain Tesson, parce que j'adore sa plume et que ça va me réconcilier avec l'Odyssée, Ulysse et tous les protagonistes de cette épopée que je trouvais assez barbante lorsque je devais l'étudier en cours. Et puis Madame Pylinska et le secret de Chopin d'Eric-Emmanuel Schmidt. Pour Chopin et la Pologne... et aussi parce que ce titre m'intriguait!

 

2. Et le dernier livre que vous avez offert?

Je crois que c'était L'homme-joie de Christian Bobin... J'offre peu de livres. Je sais, c'est un tort.

 

3. L'île déserte est de retour, vous pouvez embarquer l'intégrale d'un auteur classique et d'un auteur actuel, qui choisissez-vous?

Si je suis coincée un bout de temps sur cette île je vais choisir des auteurs prolifiques... En auteur classique de choisirai Emile Zola ou bien Jules Verne. Si Isaac Bashevis Singer entre dans la catégorie des auteurs actuels, je le choisis bien évidemment. Ses écrits sont tellement variés que je ne pourrai pas m'ennuyer.

 

4. Quel livre offrir à une personne que vous n'aimez pas?

Si je ne l'aime pas je me demande si je lui offrirais un livre...

 

5. Enfin, le livre qui est pour vous l'histoire d'amour la plus forte?

Peut-être Jane Eyre de Charlotte Brontë. Et En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut.

 

81Kloqqet2L[1].jpg

10/06/2018

Les dimanches poétiques (226)

"Trop de bruits, de rires, de mouvements. Il s'en veut mais parfois même la joie l'épuise. La vie elle-même. Dans son battement, son activisme forcené, sa vitesse, son grouillement permanent. Il ne supporte plus tout ça très longtemps. Il lui faut de longues plages de calme et de silence, de repos. Comme on reprend son souffle. Il a besoin de tellement plus de temps, de lenteur. C'est comme si depuis quelques années, la vieillesse l'envahissant, son propre rythme avait ralenti. Tandis que la vie des autres lui paraît réglée sur un mode très rapide."

Olivier ADAM Peine perdue

poésie,littérature,prose,actu,actualité

03/06/2018

Les dimanches en photo (107)

photographies, pictures, streetart, actu, actualité