Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2011

Best love Rosie - N. O'FAOLAIN (coup de coeur)

livres,littérature,romans,irlande,nuala o'faolain,vieillissement,actu,actualitéCe livre était depuis un moment dans ma PAL. J'en repoussais régulièrement la lecture et maintenant que je l'ai terminé, je me dis: "Mais quelle idiote j'ai été!" Ce n'est pas permis de laisser dormir un tel livre dans sa bibliothèque. Un sacrilège!

On y découvre l'histoire de Rosie - Rosaleen Barry -, une femme qui a pas mal baroudé. Elle a occupé des fonctions aussi diverses que variées aux quatre coins de la planète. Elle a eu des amants mais ne s'est jamais mariée et n'a pas eu d'enfants. Alors que sa relation avec Leo touche à sa fin, elle décide de rentrer en Irlande pour s'occuper de sa tante Min qui, d'après les voisins, se laisse aller...

Ce retour en Irlande va être un tournant dans la vie de Rosie mais aussi dans celle de Min. L'une va faire le deuil de sa jeunesse épanouie et l'autre va reprendre sa vie en main. Rosie revient aux sources et retape la maison dans laquelle sa mère et sa tante ont vécu. Min traverse l'Atlantique et va à New-York, comme sa soeur devait le faire quelques dizaines d'années auparavant. 

Pas de héros dans ce livre. Des gens comme vous et moi. Des femmes et des hommes qui ont eu des vies très différentes. Des personnages qui n'ont pas moins de cinquante ans. Certains font le bilan de leur existence, d'autres reviennent là où ils sont nés ou bien entreprennent des voyages qu'ils n'ont jamais osé faire jusque là.

Un livre plein de questionnements mais aussi plein de sagesse. Rosie va essayer de s'habituer à la vieillesse et renoncer aux plaisirs de la chair. C'est une nouvelle étape de la vie qui commence. 

Best love Rosie - Nuala O'FAOLAIN - Ed. France loisirs - 2009

04/02/2011

Poirot joue le jeu - A. CHRISTIE

Numériser0004.jpgPoirot est appelé par Ariane Oliver à Nasse House pour remettre les prix d'une course à l'assassin organisée lors de la kermesse annuelle. Mrs Oliver, romancière renommée, a été chargée d'imaginer l'intrigue et les différents indices. Mais quelque chose semble clocher et elle se confie à Poirot. Elle a l'impression que quelque chose va arriver mais elle ne saurait dire quoi.

Son intuition était bonne. Le jour de la kermesse, alors que la fête bat son plein, Poirot et la romancière découvrent la jeune fille chargée de mimer le cadavre étranglée dans la remise, lieu où devaient la trouver les enquêteurs d'un jour. Qui a bien pu assassiner cette gamine, fille de gens du voisinage? Par ailleurs, la maîtresse de maison, Lady Stubbs, a mystérieusement disparu. L'enquête piétine et un mois après l'affaire n'est toujours pas réglée. Mais "Hercule Poirot n'abandonne jamais"! Il va retourner sur les lieux interroger les parents de la jeune fille et Mrs Folliat, ancienne maîtresse de Nasse House qui vit désormais dans un pavillon de la propriété...

Une fois de plus Agatha Christie tient son lecteur en haleine jusqu'aux dernières pages. Et impossible de découvrir l'assassin avant que Poirot ne l'ait lui-même désigné...

Poirot joue le jeu - Agatha CHRISTIE - Ed. LGF - 1985

Agatha Christie

 

  Objectif 2/10

31/01/2011

Indignez-vous! - S. HESSEL

livres,littérature,essais,politique,résistance,histoire,stéphane hessel,actu,actualitéVoilà un livre qui se lit très vite. A peine le temps de l'ouvrir et vous êtes déjà à la fin. Cependant, ce n'est pas parce qu'il est court - très court même - que le message qu'il véhicule n'est pas fort. Au contraire. Il y a dans ces pages un concentré d'énergie et de bon sens.

Stéphane Hessel, ancien résistant et diplomate, âgé aujourd'hui de 93 ans, nous somme de résister, autrement dit de nous indigner. Et les motifs d'indignation, vous en conviendrez, ne manquent pas.

Dans la ligne de mire de Stéphane Hessel, deux grands défis. Premièrement, l'immense écart entre les très pauvres et les très riches qui ne cesse de s'accroître. Deuxièmement, les droits de l'homme bafoués et la pollution de la planète. Et pour cela Hessel en appelle à tous: "Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l'ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l'actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie."

Le message est clair: il faut s'engager et se battre pour un monde plus juste. 

Indignez-vous! - Stéphane HESSEL - Ed. Indigène / Ceux qui marchent contre le vent - 2010

30/01/2011

Pour qui sonne le glas - E. HEMINGWAY (abandon)

livres, littérature, romans, guerre d'espagne, espagne, ernest hemingway, actu, actualitéJe vous disais lundi dernier que j'avais beaucoup de mal avec ce livre. En fait, c'est pire que cela. Je n'en peux plus!!! J'abandonne! Je rends les armes! Ne me parlez pas d'Hemingway pendant les dix prochaines années!

Je ne sais si cela vient de la traduction ou du sujet traité, mais ce livre m'ennuie et m'énerve. Je préfère arrêter la lecture à la page 160 (je me demande d'ailleurs comment j'ai pu arriver jusque là...) et passer à autre chose sinon mes nerfs vont en prendre un coup.

Hemingway nous parle dans cet ouvrage de la guerre civile espagnole. Robert Jordan, un Américain "partizan", a reçu l'ordre de faire sauter un pont lors d'une offensive et s'appuie sur la population locale pour mener à bien son projet. Sauf qu'à la page 160, on ne sait toujours pas s'il va le faire sauter ce fameux pont... L'auteur nous dépeint les personnages en long, en large et en travers, fait de grosses digressions mais tout cela n'a pas réussi à accrocher mon coeur de midinette, malgré l'histoire d'amour entre Robert Jordan et une jeune espagnole, Maria, qui revient d'entre les morts.

Ce que je reproche à l'auteur, c'est d'en mettre des tartines quand quelques lignes auraient suffi. Et je ne vous parle pas des répétitions qui alourdissent considérablement le style.

Voilà. Je ne saurais donc jamais si ce pont a finalement explosé. Et entre nous, je m'en fiche un peu. Il y a tant d'autres livres qui attendent dans ma PAL!

Pour qui sonne le glas - Ernest HEMINGWAY - Ed. Heinemann et Zsolnay - 1948

28/01/2011

Être ses livres

Voilà un petit questionnaire fort amusant trouvé chez Aperto libro. Le but est de répondre avec le titre d'un livre lu.

  • Décris-toi: L'élégance du hérisson
  • Comment te sens-tu: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
  • Décris là où tu vis actuellement: Que cent fleurs s'épanouissent
  • Ton moyen de transport préféré: L'enfant qui attendait un train
  • Ton/Ta meilleur(e) ami(e) est: Le confident
  • Toi et tes amis, vous êtes: Les chevaliers du subjonctif
  • Comment est le temps: L'hiver
  • Ton moment préféré de la journée: Clair-obscur
  • Qu'est la vie pour toi: La grande crevasse
  • Ta peur: Le procès
  • Quel est le meilleur conseil que tu as à donner: Et si on dansait?
  • Pensée du jour: Et les arbres n'en seront pas moins verts
  • Comment aimerais-tu mourir: Le jour et l'heure
  • La condition actuelle de ton âme: Je vais de mieux en mieux

19/01/2011

Jean Dutourd s'est éteint

20070317_DNA012293[1].jpgLe romancier et essayiste Jean Dutourd, également membre de l'Académie française, s'est éteint lundi à Paris à l'âge de 91 ans. Plutôt que de longs discours sur sa carrière, je vous donne ci-dessous l'extrait d'une de ses chroniques (17 juin 1977) publiées dans France Soir et regroupées dans la Grenade et le Suppositoire. Plume acerbe...

"L'un des sujets du baccalauréat de philosophie, cette année, était celui-ci: "La politique est-elle l'affaire de tous?" (...)

Je rêve d'une sorte de desperado du bac qui aurait écrit quelque chose comme ceci dans son devoir:

"Petit a - La politique est l'affaire des politiciens comme la chimie celle des chimistes. Je ne comprends rien à la chimie, et elle m'assomme. Pourquoi m'y intéresserais-je?

Petit b - La politique est une passion sérieuse comme l'amour, qui prend tout le temps et toutes les forces de celui qui s'y livre. Si tous les citoyens d'un pays font de la politique, leur travail en pâtit forcément. Par suite le pays produit moins, s'appauvrit, décline, et finit par se trouver dans les conditions requises pour être réduit en esclavage.

Petit c - La politique est un ferment d'intolérance, de fanatisme, d'incommunicabilité, de guerre civile. Un peuple politisé fait infiniment plus de dégâts qu'un peuple non politisé. Puis un jour arrive un homme avec un grand sabre, qui s'appelle Napoléon ou Staline. On dit volontiers que la révolution est au bout des fusils. A mon avis c'est plutôt les fusils qui sont au bout de la révolution.

Conclusion: monsieur le professeur, je sais bien qu'avec ce devoir je serai collé, mais je m'en moque. J'aurai été un petit héros, dans mon genre. Car il est aussi héroïque de refuser de faire de la politique quand elle est obligatoire que d'en faire quand elle est interdite."

16/01/2011

Les Contes du Cormoran - P.-Y. GIEN

9782918856023[1].gifLa Seine-Maritime est au coeur des Contes du Cormoran et tout particulièrement le Pays des Hautes Falaises, un pays aux couleurs aussi belles que variées.

Le narrateur de ces histoires s'appelle Plume Blanche. Son nom vient du fait qu'il a une plume blanche sur son aile gauche avec laquelle il peut écrire.

Cet ouvrage nous invite aux voyages sur la côte d'Albâtre et dans le Pays de Caux, appellation qui daterait de l'époque vikking si l'on en croit Doublemeuh. Toutefois il faut quand même se méfier de ce qui est dit dans ce livre et ne pas tout prendre pour argent content...

On croise dans ces histoires plein d'animaux attachants et drôles: Poids Plume (goéland argenté vorace et gastronome), Ducancan (canard colvert et messager spécial), Rodogune (corneille bibliothécaire aux Archives des Hautes Falaises), Cocoriesling (coq gaulois et fier cocoricoteur), Jeteplumerai (alouette météorologue amie des nuages)...

J'ai passé un bon moment avec ces contes pleins de poésie et d'humour. Pierre-Yves Gien n'est pas avare de bons mots. Il manie la plume (blanche?!) avec subtilité. Un bon livre pour se familiariser avec la faune de la côte d'Albâtre.

Les Contes du Cormoran au pays des Hautes Falaises - Pierre-Yves Gien - Ed. association Le Pucheux (qui édite principalement des ouvrages sur la Normandie) - 2010