Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2011

Des gens très bien - A. JARDIN

livres, littérature, essais, alexandre jardin, shoah, collaboration, actu, actualitéJ'avais entendu Alexandre Jardin parler de ce livre sur plusieurs médias lors de sa sortie. Un ouvrage qu'il avait semble-t-il rédigé dans la douleur. La douleur de revenir sur un passé familial pas aussi glorieux que celui dont se sont nimbés son père et son grand-père. Il est justement question de ce dernier dans ce livre. Jean Jardin, le grand-père d'Alexandre, était chef du cabinet de Pierre Laval à Vichy en juillet 1942 au moment de la terrible rafle du Vél d'Hiv. Près de 13 000 personnes d'origine juive, dont 4 051 enfants, ont été arrêtées le 16 juillet de cette année 42.

Comment Jean Jardin, rebaptisé par son fils Pascal le "Nain jaune", n'a-t-il pas pu être au courant de cette rafle, lui qui était sensé savoir tout ce qui se passait sur le territoire? Comment pouvait-il ignoré la destination des convois où furent entassés ces pauvres bougres?

Son petit-fils Alexandre s'interroge. Il a bien essayé de passer au peigne fin les dossiers de l'aïeul, de compulser les archives et d'interroger quelques personnes - ayant de près ou de loin des liens avec les Nazis - qui ont connu son grand-père mais rien d'incriminant dans ce qu'il trouve ou ce qu'on lui dit. Les personnes qu'il rencontre tendent même à lui soutenir qu'ils étaient - que son grand-père était - dans leur bon droit et que les Juifs étaient un fléau. Il commence dès lors à avoir honte de s'appeler Jardin et veut briser la chaîne de l'honorabilité factice que s'est construite sa famille... Qui aboutira en 2010 à la rédaction de cet ouvrage.

On comprend qu'Alexandre Jardin soit mal à l'aise avec cette tache sur son histoire familiale. Il veut comprendre pourquoi son grand-père ne s'est pas révolté, pourquoi il n'a pas rejoint la Résistance, pourquoi il a cautionné la politique vichyste. Mais qu'aurait-il fait lui, à la place de son grand-père, le 16 juillet 1942? Aurait-il téléphoné au Préfet de police pour arrêter toute l'opération? A-t-il écrit ce livre dans l'espoir de disculper Jean Jardin, de le réhabiliter? Est-ce qu'être le petit-fils du chef de cabinet de Laval devenait un trop lourd fardeau?

On n'est pas responsable des actes de nos parents, ni de nos grands-parents. On ne choisit pas notre ascendance. Alexandre Jardin n'a pas à s'excuser des actes du Nain jaune. Sourd pourtant une espèce d'auto-justification dans cet ouvrage.

Des gens très bien - Alexandre JARDIN - Ed. Grasset - 2010

livres, littérature, essais, alexandre jardin, shoah, collaboration, actu, actualité

 

Objectif 8/10

20/07/2011

Le Testament de Sherlock Holmes - B. GARCIA

livres, littérature, romans, romans policiers, bob garcia, sherlock holmes, londres, actu, actualitéCela faisait plus d'un an que ce livre, reçu dans le cadre du Swap Holmes, traînait sur l'étagère. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en m'y plongeant si ce n'est que je partirais à la poursuite "du plus abominable serial killer", dixit Bob Garcia dans sa dédicace. (Merci Pickwick!) La quatrième de couverture nous indique que Sherlock Holmes est mort mais qu'il a laissé en guise de testament un manuscrit d'une centaine de pages sur une affaire de crimes non résolus.

Lorsque l'histoire commence Watson nous raconte qu'Holmes est mort dans des conditions mystérieuses. Il est convoqué quelques jours plus tard chez Maître William Holborne, exécuteur testamentaire de son camarade. Mais il n'est pas le seul à qui Sherlock Holmes souhaite léguer quelque chose. Il retrouve là le bon vieux Lestrade et Mycroft Holmes, le frère de Sherlock. Tous les trois sont assez surpris et un peu dépités lorsque à la lecture du testament ils découvrent que l'annexe fait pas moins de mille pages... Une annexe qui devra être lue en "intégralité et en une seule fois" par le notaire. Cette annexe est en fait un manuscrit rédigé par Watson suite à une série de crimes non élucidés. Quinze affaires de meurtres qui dépassent en horreur ce que l'on peut imaginer!

Sciences occultes, sectes sataniques, spiritisme et démence se mêlent et emmêlent les pistes. Sherlock Holmes, qui ne réussit pas à identifier le coupable, s'enferme dans l'enfer de la cocaïne. Ses capacités de déduction sont altérées et il est écarté le plus souvent des affaires. Quant à Lestrade, toujours soucieux de faire régner l'ordre dans la perfide Albion, tire des conclusions trop rapides et arrête les mauvaises personnes. Ils n'arriveront jamais à temps pour empêcher le criminel d'agir. Un criminel qui, selon les témoins, ressemblerait au Diable... Les victimes sont la plupart du temps méconnaissables, éventrées ou découpées quand elles n'ont pas été suppliciées. On a affaire à un barbare qui n'a pas peur de faire couler le sang. Il y a de l'hémoglobine presque à toutes les pages et parfois il faut avoir le coeur bien accroché!

Mais malgré les scènes de crimes atroces j'ai trouvé ce roman excellent. On est tenu en haleine du début à la fin et à aucun moment on ne peut découvrir le nom du coupable. Une histoire très bien ficelée par Bob Garcia. On a le sentiment d'enquêter avec les protagonistes. Les atmosphères sont très réalistes. L'auteur a su également glisser quelques notes d'humour ce qui n'est pas pour me déplaire. Vraiment un très bon roman mais déconseillé aux âmes sensibles!

Le Testament de Sherlock Holmes - Bob GARCIA - Ed. LGF/Livre de poche - 2007

11/07/2011

Toujours prêt, Jeeves? - P. G. WODEHOUSE

9782264043733[1].gifDans cet opus Bertram Wooster se fourre une fois de plus dans de sales draps. Il est tout d'abord poursuivi par le fiancé d'une ex-petite amie. Les tourtereaux ont rompu leur engagement en partie à cause de Wooster et le fiancé est bien décidé à lui faire la peau. Bertie doit par ailleurs sortir sa tante Dahlia d'un mauvais pas. La vieille parente a vendu son collier de perles pour acheter un journal sans le dire à son mari et le collier qu'elle possède (et qui doit être expertisé) n'est qu'une pâle copie du précédent... Heureusement Bertram peut compter sur Jeeves, son fidèle majordome qui a une solution à tout problème.

Les situations rocambolesques et cocasses s'enchaînent ainsi que les rebondissements. Cette histoire, rédigée dans une langue drôle et savoureuse, nous entraîne dans un monde plutôt exubérant et ironique. Bertram Wooster est ce qu'on peut appeler un anti-héros. Il n'a pas une once de courage, refuse les affrontements et est du genre à laisser les autres se débrouiller avec leurs problèmes. Il agit la plupart du temps sous la contrainte. Son truc c'est de passer du bon temps au Drones Club ou bien participer à des tournois de fléchettes. Ce qui lui vaut quelques désagréments...

Bien que le style de Wodehouse me plaise, et notamment ses expressions imagées, j'ai trouvé l'histoire un peu longuette. Elle manque parfois d'un peu de tonus. Ceci étant dit, la lecture de ce livre fut aussi amusante que celle de Jeeves, occupez-vous de ça!

Toujours prêt, Jeeves? - P. G. WODEHOUSE - Ed. 10/18 domaine étranger - 2007

livres,lecture,littérature,littérature anglaise,p. g. wodehouse,romans,angleterre,actu,actualité

 

Objectif 4/5

23/06/2011

Cranford - E. GASKELL

livres, littérature, littérature anglaise, romans, elizabeth gaskell, angleterre, actu, actualitéJ'avais trouvé ce livre en occasion chez Gibert l'année dernière et il commençait à prendre la poussière sur mes étagères d'où l'idée de le sortir pour l'aérer... Elizabeth Gaskell nous raconte dans cet ouvrage la vie de ses contemporains dans la petite bourgade de Cranford. Une bourgade où les hommes sont quasimment inexistants si ce n'est le médecin et les ouvriers. Ici les vieilles filles et les veuves règnent en maître et dès qu'un homme approche, elles se mettent tout de suite à penser que cela n'apportera rien de bon.

On y croise le colonel Brown et ses filles, les soeurs Jenkyns, Mrs Jamieson, Mrs Forrester, Miss Pole et lady Glenmire. Le passe temps favori de cette petite société est le comérage sur tout et n'importe quoi. Des petites anecdotes que nous livre la narratrice sur la vie de ces dames et leurs petites mésaventures.

Je ne sais pas si ce livre a connu un grand succès lors de sa publication en Angleterre. Bien que la lecture en soit plutôt agréable il ne s'y passe rien de vraiment palpitant. Il est cependant intéressant pour tout ce qui concerne la vie au 19ème siècle en Angleterre.

Cranford - Elizabeth GASKELL - Ed. L'Herne - 2009

livres, littérature, littérature anglaise, romans, elizabeth gaskell, angleterre, actu, actualité

 

Objectif 3/5

17/06/2011

François Weyergans reçu à l'Académie française

françois weyergans, académie française, littérature, cinéma, prix goncourt, immortels, actu, actualitéFrançois Weyergans, écrivain et cinéaste franco-belge, a été reçu hier, jeudi 16 juin, à l'Académie française par les Immortels et plus particulièrement Erik Orsenna qui a prononcé le discours de réception du nouveau venu. François Weyergans siégera au fauteuil n° 32, dit le "fauteuil maudit". Ce siège a été occupé par Maurice Rheims jusqu'en 2003. Attribué à Alain Robbe-Grillet en 2004, celui-ci refusa d'y siéger, ne se soumettant jamais au cérémonial de l'habit vert.

(Photo parue dans l'Est Républicain.)

10/06/2011

Jorge Semprun s'est éteint

imagesCAUMKYXI.jpegL'écrivain et scénariste espagnol Jorge Semprun s'est éteint mardi à Paris à l'âge de 87 ans. Résistant puis déporté lors de la Deuxième Guerre mondiale, il fut un des dirigeants clandestins du Parti Communiste espagnol.

Jorge Semprun, né le 10 décembre 1923 à Madrid, est arrivé en France à la fin des années 30 avec ses parents et ses six frères et soeurs. Il n'a jamais voulu prendre la nationalité française par fidélité à ses camarades clandestins. Engagé dans la Résistance, il est arrêté en septembre 1943 à l'âge de 19 ans puis déporté à Buchenwald. Cette expérience a nourri en partie ses écrits. Il fut par ailleurs ministre de la Culture de 1988 à 1991 dans le gouvernement socialiste de Felipe Gonzalez.

En écrivant ces quelques lignes je ne peux m'empêcher de repenser à l'une de mes professeurs d'Espagnol, prénommée Libertad, qui elle aussi a quitté l'Espagne avec ses parents quand elle était jeune et qui aujourd'hui, bien qu'à la retraite, se bat encore pour un monde plus juste...

06/06/2011

Le koala tueur et autres histoires du bush - K. COOK

livres,littérature,nouvelles,australie,kenneth cook,actu,actualitéVoilà un recueil de nouvelles qui permet de se familiariser avec la faune et la flore australiennes. Enfin, celles que l'on rencontre dans l'outback, dans les régions où les hommes ont des mines patibulaires, sont escrocs et endorment leur proie - en l'occurence Kenneth Cook - à coups de verres de whisky ou de rhum.

Notre auteur a le don de se fourrer dans de sales histoires. Il croise sans cesse la route (le plus souvent au bistrot) de types louches et d'animaux dangereux. Cela ne serait rien si notre narrateur était brave et téméraire. Mais c'est un trouillard fini et certaines scènes ont provoqué chez moi une franche rigolade! Cependant, il ne se cache pas de sa couardise et n'hésite pas à rire de lui.

D'après ce que nous dit Mireille Vignol dans la postface, Kenneth Cook aurait vécu des histoires similaires à celles qu'il raconte. Des histoires qu'il a dû néanmoins "embellir ou enlaidir" d'après cette dernière pour qu'elles paraissent un tant soit peu vraisemblables. Dans le bush australien l'impossible devient possible et il ne fait pas bon y traîner au risque sinon de se faire mordre par un serpent venimeux, de se faire avaler par un crocodile, de rester coincé dans une mine ou de lutter à la vie, à la mort avec un koala enragé.

Le koala tueur et autres histoires du bush - Kenneth COOK - Ed. LGF/Livre de Poche - 2011

livres,littérature,nouvelles,australie,kenneth cook,actu,actualité

 

Objectif 9/7